Il y a encore eu de nombreux changements à l'Excel Mouscron. L'entraîneur roumain MirceaRednic, qui a remplacé De Boeck, limogé début décembre, a prolongé son contrat dans le Hainaut. Il a obtenu l'adjoint souhaité, son compatriote Rada, avec lequel il avait déjà travaillé au Rapid Bucarest. L'entraîneur des gardiens, Munaron, est remplacé par Deleu. L'Allemand Röber a remplacé le duo Selak et Paiva au sein du management sportif.
...

Il y a encore eu de nombreux changements à l'Excel Mouscron. L'entraîneur roumain MirceaRednic, qui a remplacé De Boeck, limogé début décembre, a prolongé son contrat dans le Hainaut. Il a obtenu l'adjoint souhaité, son compatriote Rada, avec lequel il avait déjà travaillé au Rapid Bucarest. L'entraîneur des gardiens, Munaron, est remplacé par Deleu. L'Allemand Röber a remplacé le duo Selak et Paiva au sein du management sportif. Le noyau a également subi un profond remaniement. Six des onze joueurs qui ont assuré le maintien lors de la dernière journée du championnat régulier, en battant Courtrai, sont partis : Delac, Simic, Kabasele, Hubert, Trezeguet et Diedhiou. Ils étaient loués ou en fin de contrat. Markovic, un septième joueur de base, veut absolument partir et on cherche une solution. Tirpan, titulaire mais suspendu ce jour-là, a déjà forcé son transfert. Leurs remplaçants sont jeunes et peu expérimentés à ce niveau, à l'exception de Godeau (25 ans) et Bailly (31 ans) : Butez (22), Libertiaux (19), Govea (21), Amallah (20), Bolingi (23), Mbombo (23). On dénombre encore cinq joueurs de l'académie locale, le Futurosport : Van Durmen (20), Dione (20), Debaisieux (17), Morales (18) et Spahiu (18). Le noyau est plus petit, plus jeune et plus belge mais pas encore complet. L'Excel Mouscron a enrôlé trois gardiens, deux jeunes et un très chevronné, Butez, mis à la disposition du club par Lille, Libertiaux, un espoir libre de Charleroi, et l'ancien Diable Rouge Bailly. Celui-ci n'est toutefois pas encore prêt physiquement et le talentueux espoir français Butez défend provisoirement le but de Mouscron. Derrière, le nouveau capitaine, Arslanagic, qui remplace Hubert, forme avec Godeau un duo central fort de la tête - ils dépassent le mètre 90. Les arrières sont, à gauche le Mouscronnois Huyghebaert et à droite Vojvoda. Le premier est doublé par Mohamed. On cherche encore un arrière droit pour remplacer Tirpan ainsi qu'un défenseur axial supplémentaire. Le milieu défensif Nkaka est la seule certitude restée dans la deuxième ligne. Le jeune Mexicain Govea est loué par Porto B. Il est doté d'une brillante technique de frappe, peut évoluer devant la défense comme au dix. Amallah est revenu de Tubize. Le médian offensif gaucher a fait bonne impression pendant la préparation. Les carences sont claires : il faut un joueur expérimenté pour soutenir les jeunes. Mouscron cherche cette perle. S'il le faut, l'ailier gauche Mohamed peut jouer dans l'axe. Sur les flancs, Olinga constitue une alternative à Markovic. L'avant-centre Mbombo peut aussi jouer le long de la ligne. Pour le reste, il faut voir qui, des espoirs intégrés, est déjà prêt à jouer. Bolingi est actuellement le seul avant. Mbombo peut évoluer en pointe mais plutôt en décrochage. Dans ce compartiment, il est indispensable d'acquérir des renforts. Le nouveau manager sportif a déclaré dès son arrivée qu'il allait amener l'équipe dans le ventre mou et remplir le stade mais pour le moment, le noyau a absolument besoin de renforts dans chaque ligne, sous peine de lutter longtemps contre la relégation. Après le stage à Spa, Rednic a déclaré que la mentalité et l'ambiance étaient excellentes et qu'ils compenseraient leur manque d'expérience par leur engagement et leur discipline tactique. Le directeur général, lui, a rappelé que le budget était très limité, qu'il fallait donc faire preuve de patience et de créativité mais qu'il engagerait encore au moins un arrière droit, un défenseur central, un médian axial et un avant-centre. Reste à voir si l'Excel va concrétiser son slogan, Bâtir et Grandir ! CHRISTIAN VANDENABEELE