Fondé en 1902
...

Fondé en 1902 Président : Florentino Perez Stade : Santiago Bernabeu (80.354 places) Site : www.realmadrid.com Transfert le plus cher de tous les temps : Cristiano Ronaldo (94 millions d'euros, Man. United, 2009) Palmarès : 9 C1/CL, 2 C3, 1 Supercoupe d'Europe, 3 Championnats du monde des clubs, 31 titres, 17 Coupes d'Espagne Saison passée en CL : huitièmes de finale Parcours de qualification : automatique Quand on coûte 94 millions, on fait l'objet d'attentes élevées, surtout si on affirme les valoir et mériter de figurer parmi les trois meilleurs joueurs du monde. Le Portugais est arrogant mais il s'en moque. Son physique, sa vitesse, son sens du but, sa polyvalence et son travail à l'entraînement font de lui un joueur d'exception. Ses coéquipiers ont aussi découvert un garçon normal.Devant son quatuor défensif, dont les arrières latéraux ont un tempérament offensif, ManuelPellegrini a le choix entre plusieurs tactiques : le 4-4-2, le 4-2-2-2 ou le 4-2-3-1. Une constante : deux médians défensifs, qui ne se contentent pas de récupérer le ballon mais doivent aussi relancer intelligemment le jeu. Les attaques sont imprévisibles, grâce à la classe individuelle des joueurs, qui alternent de belles combinaisons par l'axe, des actions solitaires et des passes rapides par les ailes. Le Real a renforcé toutes ses lignes en raflant les plus grands talents du marché. Il a gommé les points faibles de sa défense et de l'entrejeu créatif. La plupart des postes sont doublées par des réserves de luxe. Les possibilités de l'entraîneur sont innombrables. Les Madrilènes ont en plus obtenu un bon alliage de jeunes et d'anciens, d'étrangers et d'Espagnols. Raul, le capitaine, est le chef incontesté de l'équipe, y compris des stars. L'équipe déborde de qualités mais les égos de ces stars leur permettront-ils de former une équipe et de se placer au service des autres ? Manuel Pellegrini CHI 16/09/1953 Il doit remporter des trophées avec un jeu attractif et conserver ses stars sous contrôle. Il doit aussi entrer dans les annales du Real comme celui qui relègue sur le banc le capitaine emblématique du Real, Raul. Manuel Pellegrini aura bien besoin de sa psychologie, de sa détermination et du soutien de la direction pour franchir cet obstacle sans dégâts. Le Chilien a propulsé Villarreal en demi-finales de la Ligue des Champions 2006 et a terminé deuxième du championnat 2008. Il n'a pas hésité à bannir Juan Riquelme quand la star argentine est devenue capricieuse. Partisan d'entraînements durs et de discipline tactique, il veut aussi jouer offensivement, contrairement à ses prédécesseurs. Première mission : fondre ses solistes en un ensemble harmonieux.