TACTIQUE

Débarqué dans la capitale espagnole l'été dernier pour aider le Real à reconquérir les sommets européens, Eden Hazard n'a toujours pas conquis la Maison Blanche. En attendant celui qui devait faire des différences balle au pied, Zinédine Zidane a donc reconstruit son équipe autour des bases de ses premiers ...

Débarqué dans la capitale espagnole l'été dernier pour aider le Real à reconquérir les sommets européens, Eden Hazard n'a toujours pas conquis la Maison Blanche. En attendant celui qui devait faire des différences balle au pied, Zinédine Zidane a donc reconstruit son équipe autour des bases de ses premiers succès madrilènes. Une défense de fer, d'abord, protégée par un Thibaut Courtois revenu à son meilleur niveau et constituée de tauliers de la trempe de Sergio Ramos ou Raphaël Varane, et complétée en sentinelle par un Casemiro dont les pics de forme coïncident toujours avec les grandes périodes du Real. Un secteur offensif articulé autour du génie de Karim Benzema, ensuite, capable de faire marquer les autres aussi bien que lui-même, et plus précieux dans cette dernière mission depuis le départ de Cristiano Ronaldo. Derrière lui, le Français peut compter sur le flair de Luka Modric ou de Toni Kroos, l'énergie du talentueux Federico Valverde ou la vivacité des jeunes Brésiliens VinÍcius et Rodrygo. En attendant Eden. Sur la route du dernier titre post-confinement, le capitaine de la Casa Blanca a pris les choses en mains. Six buts marqués en dix matches, soit presque des chiffres de buteur pour le défenseur central espagnol, qui a bouclé la saison avec onze roses au compteur. Au-delà de son vice et de sa capacité à régner dans les duels hors de sa surface, Sergio Ramos est, avec 24 buts, le deuxième meilleur buteur du club (derrière Benzema) depuis le départ de Ronaldo. On vous rappelle qu'il est défenseur central.