Ce n'est pas vraiment une surprise. A quinze ans et 33 jours, le Français d'origine algérienne est déjà le plus jeune buteur de tous les temps en UEFA Youth League. L'avant de poche, né à Lyon, joue depuis l'âge de sept ans pour l'employeur du Diable Rouge Jason Denayer. L'été passé, le président Jean-Michel Aulas a annoncé en personne qu'il avait offert un contrat professionnel jusqu'en 2022 à un des plus grands talents de son académie.

Il était donc fier de pouvoir conserver l'international junior français, qui va peut-être marcher sur les traces de Karim Benzema, Samuel Umtiti, Nabil Fekir, Alexandre Lacazette et Hatem Ben Arfa. Samedi dernier, en seizièmes de finale de la Coupe de France au FC Nantes, Rudi Garcia a titularisé Rayan Cherki pour la deuxième fois. Il l'a aligné en soutien de l'avant-centre Moussa Dembélé. La première avait eu lieu le 18 décembre, contre Toulouse, en coupe de la ligue (victoire 4-1).

Avec deux buts et deux passes décisives, Cherki a assuré le spectacle et la victoire des siens face à Renaud Emond et consorts. Le prodige est resté d'un calme olympien, face au gardien Alban Lafont, et il a également glissé simplement une passe de Bertrand Traoré entre les jambes du gardien nantais. On comprend pourquoi Barcelone, le Bayern, la Juventus, le Real, l'Ajax et Manchester City ont tenté d'engager le jeune phénomène. " Mais il doit encore écouter ", prévient Garcia. " Je reconnais cependant que Rayan a opéré des choix intelligents dans son jeu comme dans ses efforts. "

Il peut devenir un footballeur spectaculaire, une fois qu'il aura ajouté la puissance à son arsenal. En attendant, Cherki se distingue grâce à son bagage technique, à sa brillante touche de balle et à son jeu parfois des deux pieds, bien qu'il soit droitier. Il passe aisément son homme et en outre, il est déjà un spécialiste des coups francs.

Ce n'est pas vraiment une surprise. A quinze ans et 33 jours, le Français d'origine algérienne est déjà le plus jeune buteur de tous les temps en UEFA Youth League. L'avant de poche, né à Lyon, joue depuis l'âge de sept ans pour l'employeur du Diable Rouge Jason Denayer. L'été passé, le président Jean-Michel Aulas a annoncé en personne qu'il avait offert un contrat professionnel jusqu'en 2022 à un des plus grands talents de son académie. Il était donc fier de pouvoir conserver l'international junior français, qui va peut-être marcher sur les traces de Karim Benzema, Samuel Umtiti, Nabil Fekir, Alexandre Lacazette et Hatem Ben Arfa. Samedi dernier, en seizièmes de finale de la Coupe de France au FC Nantes, Rudi Garcia a titularisé Rayan Cherki pour la deuxième fois. Il l'a aligné en soutien de l'avant-centre Moussa Dembélé. La première avait eu lieu le 18 décembre, contre Toulouse, en coupe de la ligue (victoire 4-1). Avec deux buts et deux passes décisives, Cherki a assuré le spectacle et la victoire des siens face à Renaud Emond et consorts. Le prodige est resté d'un calme olympien, face au gardien Alban Lafont, et il a également glissé simplement une passe de Bertrand Traoré entre les jambes du gardien nantais. On comprend pourquoi Barcelone, le Bayern, la Juventus, le Real, l'Ajax et Manchester City ont tenté d'engager le jeune phénomène. " Mais il doit encore écouter ", prévient Garcia. " Je reconnais cependant que Rayan a opéré des choix intelligents dans son jeu comme dans ses efforts. " Il peut devenir un footballeur spectaculaire, une fois qu'il aura ajouté la puissance à son arsenal. En attendant, Cherki se distingue grâce à son bagage technique, à sa brillante touche de balle et à son jeu parfois des deux pieds, bien qu'il soit droitier. Il passe aisément son homme et en outre, il est déjà un spécialiste des coups francs.