En mars, Maik Franz (27 ans), le capitaine du Karlsruher SC, a terminé deuxième, après Mark van Bommel (Bayern) à l'élection du grösste Stinkstiefel, soit le joueur le plus détesté de Bundesliga. Les lecteurs du journal Bild ont accordé 13,66 % de leurs suffrages au défenseur, qui précédait de peu Oliver Kahn (13,36 %), le gardien du Bayern, qui a pris sa retraite en juin dernier.
...

En mars, Maik Franz (27 ans), le capitaine du Karlsruher SC, a terminé deuxième, après Mark van Bommel (Bayern) à l'élection du grösste Stinkstiefel, soit le joueur le plus détesté de Bundesliga. Les lecteurs du journal Bild ont accordé 13,66 % de leurs suffrages au défenseur, qui précédait de peu Oliver Kahn (13,36 %), le gardien du Bayern, qui a pris sa retraite en juin dernier. Le classement de l'ex-Allemand de l'Est n'est pas vraiment une surprise. En février, par exemple, Franz s'en était pris à l'international allemand de Stuttgart, Mario Gómez, qui l'avait ensuite traité de trou de c.... Franz a un style de jeu brutal, primitif. Il fait preuve d'un engagement sans limites tout en provoquant constamment son concurrent direct. Iron Maik jouit d'une grande popularité auprès des supporters de Karlsruhe. Ils l'ont aussi surnommé Rambo parce qu'il est brutal et qu'il flirte constamment avec les limites de l'acceptable. " Parfois, je pète les plombs ", a pourtant avoué Maik Franz au quotidien Die Welt. " On me traite parfois de fou mais ça ne me dérange pas. Mon boulot est d'empêcher l'adversaire de marquer. Je dois utiliser tous les moyens possibles. Les trucs psychologiques, pour déstabiliser un joueur, font partie de mon arsenal. " Franz est un survivant au coeur bien accroché. Il a grandi dans le triste Langenstein. Ses idoles ont longtemps été sa mère, une enseignante, et son père, qui nettoyait les rues. L'entraîneur de Karlsruhe, Edmund Becker, estime que Franz, par son engagement, est un modèle pour le reste de l'équipe. Un leader auquel les autres doivent tâcher de ressembler. Il n'est pas vicieux : ces trois dernières années, Franz n'a pas reçu la moindre carte rouge. La saison dernière, partiellement à cause de sa réputation, il a quand même reçu neuf avertissements... Il a imaginé un projet pour venir à bout de cette réputation : Franz débourse 500 euros par carte jaune cette saison. L'argent va à un fonds d'aide aux enfants victimes du cancer et traités à l'hôpital de Karlsruhe. Il permet à ces enfants de réaliser certains rêves. LE FC COLOGNE n'a pas encore profité de Manasseh Ishiaku. Le nouveau venu n'a pas encore joué une minute en championnat. L'attaquant nigérian (ex-La Louvière et Club Bruges), touché à la cheville, est indisponible pour un mois. Le coach, ChristophDaum, a accepté que le fragile avant se fasse soigner à Anvers. THOMAS VON HEESEN (46 ans), qui a démissionné du FC Nuremberg il y a moins d'un mois, a trouvé un nouveau club à Chypre : Apollon Limassol. Il a signé pour deux ans. REPORT. Le match Francfort - Karlsruhe, reporté à cause des dégâts infligés à la pelouse par un concert, aura lieu le mercredi 22 octobre à 18.30 heures. LE BORUSSIA MÖNCHENGLADBACH a prolongé d'une saison son contrat avec Kyocera. La firme japonaise, sponsor principal du club depuis le 1er janvier 2005, a versé cinq millions d'euros. BASTIAN SCHWEINSTEIGER (24 ans) est dans une forme olympique. Or, le médian international du Bayern arrive en fin de contrat. Karl-Heinz Rummenigge et FranzBeckenbauer ont annoncé qu'ils souhaitaient conserver Basti. L'entraîneur JürgenKlinsmann a émis le même souhait. ROMEO CASTELEN se fait désirer au HSV. L'attaquant néerlandais, opéré au genou droit en janvier, se trouve dans la dernière phase de sa revalidation mais a dû subir une nouvelle intervention, suite à une inflammation de la gaine de l'articulation. RUPERT MONN, le bourgmestre de Berg, une bourgade chic proche de Munich, s'est plaint du tapage provoqué par Jens Lehmann. Le gardien emprunte un hélicoptère pour se rendre aux entraînements de Stuttgart, à 250 kilomètres. Il incommode le voisinage à chaque atterrissage et décollage. Ce gaspillage scandalise l'Allemagne. FRÉDÉRIC VANHEULE