"P hilippe Dufermont a investi 7.300.000 euros à l'Excelsior ", explique Véronique Van Acker, administratrice générale de la société Capitalium Consult SCRL. " Mais il a officiellement abandonné cette créance... " Ces derniers jours, quand on veut parler des problèmes financiers de Mouscron, c'est à cette grande dame blonde qu'on doit s'adresser. Elle a la main à Mouscron : sans son travail, les Hurlus n'affronteraient sans doute pas Charleroi lors de la prochaine journée de championnat.
...

"P hilippe Dufermont a investi 7.300.000 euros à l'Excelsior ", explique Véronique Van Acker, administratrice générale de la société Capitalium Consult SCRL. " Mais il a officiellement abandonné cette créance... " Ces derniers jours, quand on veut parler des problèmes financiers de Mouscron, c'est à cette grande dame blonde qu'on doit s'adresser. Elle a la main à Mouscron : sans son travail, les Hurlus n'affronteraient sans doute pas Charleroi lors de la prochaine journée de championnat. Sa société met en £uvre ses trois axes de travail (juridique, financier, communication) pour " sauver le club et en assurer la pérennité ". Pas question, selon elle, de tout liquider à l'occasion du mercato d'hiver, même si le club doit trouver 800.000 euros d'urgence et la même somme tous les trimestres à venir ! Vendredi passé, l'Union belge, sous peine d'astreinte judiciaire, a suspendu la procédure de retrait de la licence. Le club peut continuer à vivre pour intéresser des investisseurs. Des pistes interne et externe auraient été dégagées... Mais le tissu économique mouscronnois étant fortement éprouvé, les investisseurs devront émaner d'autres horizons. Il y a quelques années, La Poste déposa plus d'un million d'euros par saison dans l'escarcelle de Mouscron. Un tel sponsor ne se trouve plus. Mais quelle est cette société qu'on ne connaissait ni d'Eve ni d'Adam dans le monde du foot ? C'est apparemment en rencontrant par hasard Mbo Mpenza qu'elle a mis un pied sur la pelouse. Capitalium Consult SCRL (ex-Angelfin) se focalise sur la " consultance de patrimoine " et ne facture pas ses services, se payant uniquement sur le succès de ses conseils. Avant de se spécialiser dans la finance, Véronique Van Acker a pratiqué divers métiers et enregistré deux faillites (ODA Finance SA en 2008 et l'Office des Assurances SPRL en 2006) qu'elle ne nie pas. Par contre, elle avait été radiée de l'administration de la TVA en mai 1995,... ce qu'elle conteste ! Capitalium Consult a été en léger boni l'an passé pour la première fois (222.613 euros). On précisera que cette société a travaillé une fois pour Justine Henin : elle a fait venir Toots Thielemans lors d'un gala de bienfaisance de la joueuse. Par contre, elle ne travaille pas avec Laurent Denis, l'avocat de Mbo Mpenza qui a ses entrées dans pas mal d'autres clubs. Dans le milieu de la finance et de la gestion de patrimoines, on ne connaissait pas encore Capitalium Consult ; on trouvait la démarche de s'intéresser à un club de foot bizarre, tout en reconnaissant l'énergie de la dame. A moins que Véronique Van Acker ne table que sur les retombées médiatiques ? " Ce n'est pas le but ", dit-elle. " C'est Mouscron qui importe, pas nous. J'aime ce dossier. " Reste à transformer le flirt en grande histoire d'amour : c'est souvent le plus difficile. PIERRE BILIC"On veut sauver le club et en assurer la pérennité."