L'enquête du FBI, les accusations de corruption et de fraude fiscale feraient presque oublier le jeu et ses acteurs. Pourtant, dès ce jeudi, la Copa America, le championnat sud-américain des nations, débute au Chili. Enfin, sud-américain... Cela ne fait que dix pays, ce qui est peu. Cette fois, le Mexique et la Jamaïque sont invités. C'est un peu difficile pour le Mexique, puisqu'il participe à la Gold Cup dans sa région, en juillet. Donc, il se rend au Chili avec une équipe B. Pas de Chicharito ni de GiovaniDos Santos, mais le bon vieux Rafael Marquez (36 ans) sera de la partie.
...

L'enquête du FBI, les accusations de corruption et de fraude fiscale feraient presque oublier le jeu et ses acteurs. Pourtant, dès ce jeudi, la Copa America, le championnat sud-américain des nations, débute au Chili. Enfin, sud-américain... Cela ne fait que dix pays, ce qui est peu. Cette fois, le Mexique et la Jamaïque sont invités. C'est un peu difficile pour le Mexique, puisqu'il participe à la Gold Cup dans sa région, en juillet. Donc, il se rend au Chili avec une équipe B. Pas de Chicharito ni de GiovaniDos Santos, mais le bon vieux Rafael Marquez (36 ans) sera de la partie. Quels sont les favoris ? L'Argentine a disputé la finale de la dernière Coupe du Monde, le Brésil est arrivé en demis, la Colombie en quarts de finale. L'Uruguay, tenant de la Copa America, est privé de Luis Suarez, toujours suspendu en équipe nationale pour avoir mordu Giorgio Chiellini au Mondial. L'Uruguay a donc des ambitions modérées. Il est versé dans le groupe de l'Argentine, du Paraguay et de la Jamaïque. L'Argentine a été décevante il y a quatre ans, sur ses terres, et elle doit le faire oublier. Tata Martino a remplacé Alejandro Sabella. Il s'agit du Martino avec lequel le Paraguay a connu le succès mais pas le Barça. LionelMessi n'a encore gagné ni Coupe du Monde ni Copa America : il a perdu la finale 2007 3-0 face au Brésil. L'Argentine est au grand complet, Carlos Tevez l'ayant rejoint. La défense n'est pas rapide mais solide, avec NicolasOtamendi, PabloZabaleta, MartinDemichelis - qui reste sur une brillante saison à Manchester City - Ezequiel Garay, MarcosRojo... Et Lucas Biglia. Le Brésil, qui a remplacé FelipeScolari par Dunga, doit faire oublier la raclée essuyée contre l'Allemagne. Pas de Marcelo ni d'Oscar, ils sont tous deux blessés. Par contre, Robinho est là, ainsi que quelques jeunes issus du championnat, qui se poursuit pendant cette Copa. Neymar est le patron de l'équipe. Le Chili et la Colombie sont les outsiders pour la finale du 4 juin. La Colombie est dirigée par Radamel Falcao, qu'une blessure au genou avait contraint à renoncer au Mondial. Tout le monde est là : CarlosBacca, James Rodriguez, Juan Cuadrado, DavidOspina,... JoséPekerman, qui semblait bien parti pour devenir le sélectionneur de l'Argentine, est resté. Il a repris Darwin Andrade, l'arrière gauche du Standard. Le Chili, qui a pris d'impressionnantes mesures de sécurité pour contrer ses hooligans, a maintenu sa confiance dans son sélectionneur, Jorge Sampaoli. Le Chili est costaud et chevronné, avec ClaudioBravo, Alexis Sanchez, ArturoVidal, JorgeValdivia. Il est versé dans une poule abordable, avec l'Equateur, le Mexique et la Bolivie. La Copa America se déroule tous les quatre ans mais l'année prochaine, il y a une autre édition, aux States ! Une édition spéciale à l'occasion du centenaire. Ça peut rapporter gros. Les spécialistes en marketing de la CONMEBOL sont malins. Qu'importe si les joueurs doivent prester trois étés de suite. La prochaine édition normale se déroule en 2019. Au Brésil. PAR PETER T'KINTMessi n'a pas encore gagné la Copa America.