Son dos s'est rappelé à son souvenir et il était évidemment déçu mais Roger Federer a immédiatement rassuré les amateurs d'élégance pure après sa rapide élimination de l'US Open, des oeuvres de Grigor Dimitrov. " Je vais revenir. C'est certain. " Et rejouer pour la victoire. Toutefois, le Suisse de 38 ans a enlevé son dernier Grand Chelem en janvier 2018. Novak Djokovic (4) et Rafael Nadal (3) se sont partagé les sept suivants. Ces cinq dernières années, seuls deux joueurs ont réussi à arracher un grand tournoi aux trois grands : Stan Wawrinka (2) et Andy Murray (1). Sinon ? Rien. 17 sur 20.

Federer a raté une occasion en or -deux balles de match- à Wimbledon et en reste à vingt Grands Chelems tandis que Nadal s'est rapproché à 19 à l'US Open. Le spécialiste espagnol de la terre battue a de grandes chances d'égaler le Maestro suisse à Paris l'année prochaine. Le circuit masculin fera l'objet d'une discussion passionnante : qui est le numéro un de tous les temps ? Qui, du moins sur base des chiffres, pourra se qualifier de G(reatest) O(f) A(ll) T(imes) ? Federer, Nadal ou Djokovic, le plus jeune des trois, à 32 ans ?

Le numéro un mondial serbe a remporté à Wimbledon son seizième Grand Chelem et il semble avoir parfaitement surmonté sa blessure ainsi que ses problèmes de motivation. Si Nole conserve sa forme, il ne serait pas étonnant qu'il gagne une poignée de grands tournois dans les quatre saisons à venir et qu'il dépasse les autres.

Côté féminin, Serena Williams, qui a remporté son premier Grand Chelem à New York en septembre... 1999, court après le record de 24 succès de Margaret Court. L'Américaine de 37 ans a enlevé l'Open d'Australie 2017 -son 23e Grand Chelem- mais elle reste fragile depuis la naissance de sa fille, en septembre 2017. Elle a encore disputé quatre finales, sans jamais plus gagner. Elle a été battue par quatre joueuses différentes, ce qui illustre les rapports de force en tennis féminin.

Ces cinq dernières saisons, onze joueuses se sont partagé les vingt grands tournois : Serena (5), Angelique Kerber (3), Garbine Muguruza (2), Simona Halep (2) Naomi Osaka (2), Flavia Pennetta (1), Caroline Wozniacki (1), Je?ena Ostapenko (1), Sloane Stephens (1), Asleigh Barty (1) et Bianca Andreescu, la Canadienne de 19 ans qui a surpris Williams à l'US Open il y a quelques semaines. Out of the blue. Comme Osaka l'année passée à New York et Barty à Paris. Nul n'ose s'avancer à prédire l'avenir d'Andreescu, d'origine roumaine.

Elle a entamé la saison au rang 107. Il y a un an, elle était même aux alentours de la 240e place mais suite à son succès à l'US Open, elle n'est plus devancée que par Barty, Karolina Pliskova, Elina Svitolina et Osaka. Le Canada a donc vécu un des plus beaux étés sportifs de son histoire, avec un premier titre NBA grâce aux Toronto Raptors et un premier Grand Chelem.

Son dos s'est rappelé à son souvenir et il était évidemment déçu mais Roger Federer a immédiatement rassuré les amateurs d'élégance pure après sa rapide élimination de l'US Open, des oeuvres de Grigor Dimitrov. " Je vais revenir. C'est certain. " Et rejouer pour la victoire. Toutefois, le Suisse de 38 ans a enlevé son dernier Grand Chelem en janvier 2018. Novak Djokovic (4) et Rafael Nadal (3) se sont partagé les sept suivants. Ces cinq dernières années, seuls deux joueurs ont réussi à arracher un grand tournoi aux trois grands : Stan Wawrinka (2) et Andy Murray (1). Sinon ? Rien. 17 sur 20. Federer a raté une occasion en or -deux balles de match- à Wimbledon et en reste à vingt Grands Chelems tandis que Nadal s'est rapproché à 19 à l'US Open. Le spécialiste espagnol de la terre battue a de grandes chances d'égaler le Maestro suisse à Paris l'année prochaine. Le circuit masculin fera l'objet d'une discussion passionnante : qui est le numéro un de tous les temps ? Qui, du moins sur base des chiffres, pourra se qualifier de G(reatest) O(f) A(ll) T(imes) ? Federer, Nadal ou Djokovic, le plus jeune des trois, à 32 ans ? Le numéro un mondial serbe a remporté à Wimbledon son seizième Grand Chelem et il semble avoir parfaitement surmonté sa blessure ainsi que ses problèmes de motivation. Si Nole conserve sa forme, il ne serait pas étonnant qu'il gagne une poignée de grands tournois dans les quatre saisons à venir et qu'il dépasse les autres. Côté féminin, Serena Williams, qui a remporté son premier Grand Chelem à New York en septembre... 1999, court après le record de 24 succès de Margaret Court. L'Américaine de 37 ans a enlevé l'Open d'Australie 2017 -son 23e Grand Chelem- mais elle reste fragile depuis la naissance de sa fille, en septembre 2017. Elle a encore disputé quatre finales, sans jamais plus gagner. Elle a été battue par quatre joueuses différentes, ce qui illustre les rapports de force en tennis féminin. Ces cinq dernières saisons, onze joueuses se sont partagé les vingt grands tournois : Serena (5), Angelique Kerber (3), Garbine Muguruza (2), Simona Halep (2) Naomi Osaka (2), Flavia Pennetta (1), Caroline Wozniacki (1), Je?ena Ostapenko (1), Sloane Stephens (1), Asleigh Barty (1) et Bianca Andreescu, la Canadienne de 19 ans qui a surpris Williams à l'US Open il y a quelques semaines. Out of the blue. Comme Osaka l'année passée à New York et Barty à Paris. Nul n'ose s'avancer à prédire l'avenir d'Andreescu, d'origine roumaine. Elle a entamé la saison au rang 107. Il y a un an, elle était même aux alentours de la 240e place mais suite à son succès à l'US Open, elle n'est plus devancée que par Barty, Karolina Pliskova, Elina Svitolina et Osaka. Le Canada a donc vécu un des plus beaux étés sportifs de son histoire, avec un premier titre NBA grâce aux Toronto Raptors et un premier Grand Chelem.