Quelques jours avant de prendre ses bonnes résolutions pour 2006, Roger Vanden Stock avait lâché en décembre dernier à notre confrère de la DH-Les SportsYves Taildeman qu'il comprenait " parfaitement que Frankie Vercauteren ne parle plus à la presse parce que les journaux n'impriment de toute manière que des bêtises "... Voilà qui était très opportun pour un probable futur président de l'Union Belge, vraiment.
...

Quelques jours avant de prendre ses bonnes résolutions pour 2006, Roger Vanden Stock avait lâché en décembre dernier à notre confrère de la DH-Les SportsYves Taildeman qu'il comprenait " parfaitement que Frankie Vercauteren ne parle plus à la presse parce que les journaux n'impriment de toute manière que des bêtises "... Voilà qui était très opportun pour un probable futur président de l'Union Belge, vraiment. On peut se demander, dès lors, ce que RVDS a pensé en voyant récemment imprimée la déclaration de son attaquant Christian Wilhelmsson qui a traité Sergio Conceição de clown. Etonnant de la part de l'international suédois qui a toujours été un modèle de fair-play (même s'il se laisse parfois tomber dans le rectangle, ce que le Standardman ne fait jamais). Il faut sans doute mettre cette déclaration très limite sur le compte d'un accès de fièvre provoqué par le Soulier d'Or. Mais le référendum tranchera. Rappelons que ce sont ici principalement des journalistes - ceux qui écrivent des bêtises - qui votent ici sur l'année civile, alors que notre référendum du Footballeur Pro est basé sur les votes de joueurs de D1 eux-mêmes sur la saison. Pour l'instant, l'Anderlechtois est international et Conceição plus. C'est vrai que Sergio gesticule et crie beaucoup sur un terrain, mais Chippen ne se défend pas mal non plus dans ce domaine. Quant aux chiffres, ils sont en faveur du Standardman : 12 buts et 12 assists en 2005 contre 5 buts et 9 assists. Mais de toutes manières, c'est un faux problème : le Brugeois Gert Verheyen (11 buts et 10 assists en 2005) sera le principal adversaire de Sergio ce soir, au casino d'Ostende. S'il y a tant de battage et de folklore autour de l'attribution de ce prix, c'est dû à la lutte des clubs des joueurs mentionnés pour la suprématie en D1. La compétition reprend (enfin) tous ses droits ce week-end et Anderlecht a donné des signes encourageants à Westerlo en empilant 6 buts en match amical vendredi passé. L'entraîneur Frankie Vercauteren contraint et forcé par des blessures, cette fois, a beaucoup changé son équipe mais ce fut probant, avec notamment un Marius Mitu très à l'aise sur une surface dure. Le match d'hier contre Mönchengladbach aura donné plus d'enseignements : l'attente est grande auprès des fans des Mauves qui n'ont encore guère vu leur équipe fonctionner de manière huilée. Mais restons positifs : être toujours dans le coup en n'ayant pas encore trouvé la bonne recette constitue tout de même un très bon signe. Cela veut dire que le potentiel est là et on ne nous fera pas croire que Vercauteren n'est pas capable d'encore faire progresser son team. Finalement, le seul côté amusant de la trêve est que ça relance complètement la course : le Standard est en tête mais croyez-vous qu'il soit plus facile de retrouver son meilleur niveau que de s'améliorer ? Non, le challenge est permanent pour tout le monde. Comme pour Jan Ceulemans qui se réjouissait un peu vite la semaine dernière du fait qu'il n'aurait plus à affronter autant de blessés qu'au premier tour. Et juste après la fin de l'interview, il apprenait que Jonathan Blondel, touché à la cheville, en aurait pour six semaines minimum... Les quelques heures nous séparant encore de la reprise du championnat vont voir tous ces clubs plongés dans une ambiance de poker. La tension sous-jacente est au maximum mais tout le monde garde un masque de circonstance. Qui sera le clown ?John Baete