En France, pendant l'entre-deux-tours, une enquête du journal Libération apprenait les liens étroits entre Nicolas Sarkozy et l'oligarque russe Nikolaï Sarkisov, pour lequel l'ancien chef d'État se serait adonné à du lobbying délictueux. Crois-tu qu'il existe un Ismaïl Kandoussov?
...

En France, pendant l'entre-deux-tours, une enquête du journal Libération apprenait les liens étroits entre Nicolas Sarkozy et l'oligarque russe Nikolaï Sarkisov, pour lequel l'ancien chef d'État se serait adonné à du lobbying délictueux. Crois-tu qu'il existe un Ismaïl Kandoussov? KANDOUSS: Je ne pense pas. Nous, on est des personnes droites chez les Kandouss. Des gens droits, mais de gauche. On n'est pas dans les magouilles. Le Washington Post s'est intéressé à Vaughn Smith, 46 ans. Particularité de cet homme, nettoyeur de tapis au quotidien, il s'exprime couramment dans une vingtaine de langues. Du finnois au catalan en passant par le mandarin, l'hébreu ou le gallois. Spreekt Nederlands, Ismaël? KANDOUSS: Non, pas du tout. Par contre, je me débrouille un peu en anglais et je baragouine vite fait l'espagnol. Héritage de mes années de lycée en anglais LV1 et espagnol LV2. Selon une étude de la Royal Society, les champignons seraient capables de parler entre eux grâce à leur activité électrique. Les scientifiques auraient identifié cinquante formes de pics différents, qu'ils identifient comme version fongique de "mots", dont certaines similitudes feraient penser à l'anglais ou au russe. Penses-tu du coup que Vaughn Smith serait capable de converser avec un champignon? KANDOUSS: Si cet homme a fait champignon LV2 alors tout est possible pour lui. Moi, par contre, je pense que je vais arrêter d'en manger, c'est chelou cette histoire. Nancy Crampton-Brophy, une autrice américaine qui avait écrit un essai intitulé "Comment assassiner votre mari" est maintenant jugée pour le meurtre présumé de l'homme qui partageait sa vie. La dernière fois que tu as confondu tes rêves avec la réalité? KANDOUSS: En imaginant Jean-Luc Mélenchon au deuxième tour. J'avais oublié que la France était désespérément un pays de gens de droite. En Saxe, dans l'est de l'Allemagne, un homme de 61 ans a déjà été vacciné 87 fois contre le Covid. La dernière fois que tu as été en boucle sur un sujet? KANDOUSS: D'ordinaire, ça parle plus foot et pognon, mais on a pas mal discuté des élections françaises justement dans le vestiaire de l'Union avec Loïc ( Lapoussin, ndlr), Damien ( Marcq, ndlr) ou Teddy ( Teuma, ndlr). J'ai appris plusieurs choses grâce à ça: qu'on était globalement du même bord politique et que vous, en Belgique, si vous ne votiez pas, vous receviez une amende. "Le Parrain", la saga culte de Francis Ford Coppola, fête ses cinquante ans. Est-ce qu'à 24 ans, on connaît déjà le secret pour bien vieillir? KANDOUSS: Je serais tenté de dire que dans mon cas, ne pas boire et ne pas fumer, c'est déjà un bon début. Et puis, rester jeune, pour moi, c'est parvenir à garder ses délires de jeune homme. Début avril, une magistrate de le cour suprême suédoise de 67 ans été condamnée pour le vol d'un jambon de Noël et de boulettes de viande. Prise en flagrant délit dans un magasin du centre de Stockholm, elle avait également dissimulé dans son sac des saucisses et du fromage. La dernière fois que tu t'es fait gauler en train de faire une connerie? KANDOUSS: Plus jeune, à Carrefour, j'avais volé des canettes d'Oasis avec des potes et le vigile nous a cramé. Moi, je les avais glissées dans la poche de mon survet'. Sauf qu'au moment de me barrer en courant, j'ai fait tomber la moitié au sol. Le point positif, c'est que le gars ne nous a jamais rattrapé. N'empêche que ça m'a servi de leçon. Passée en-dessous de la barre des 5% au premier tour de l'élection présidentielle française, la candidate Les Républicains Valérie Pécresse, fer de lance de la lutte contre l'assistanat, a lancé au lendemain de l'élection un appel citoyen aux dons pour rembourser ses frais de campagne et les cinq millions d'investissement personnel consentis. La dernière fois que tu as fait du porte-à-porte? KANDOUSS: Je ne suis jamais tombé si bas. A priori, nous, les gens normaux, quand on veut quelque chose, on travaille pour l'avoir. On ne demande pas aux autres.