Deux matches contre Chelsea séparent Liverpool d'une nouvelle finale de Ligue des Champions., qui serait la troisième en quatre ans. La semaine dernière, c'est à Arsenal que les Reds ont dicté leur loi. Sur base du jeu, ce n'est pas tout à fait mérité. Après la qualification, Steven Gerrard a d'ailleurs admis avoir livré un pauvre match. Rafael Benitez employait les mêmes termes pour qualifier la prestation de son équipe en première mi-temps. Liverpool s'est imposé grâce à son engagement, son caractère et sa classe ; et aussi un peu grâce à la nonchalance d'Arsenal en défense.
...

Deux matches contre Chelsea séparent Liverpool d'une nouvelle finale de Ligue des Champions., qui serait la troisième en quatre ans. La semaine dernière, c'est à Arsenal que les Reds ont dicté leur loi. Sur base du jeu, ce n'est pas tout à fait mérité. Après la qualification, Steven Gerrard a d'ailleurs admis avoir livré un pauvre match. Rafael Benitez employait les mêmes termes pour qualifier la prestation de son équipe en première mi-temps. Liverpool s'est imposé grâce à son engagement, son caractère et sa classe ; et aussi un peu grâce à la nonchalance d'Arsenal en défense. Liverpool n'est jamais meilleur que dos au mur. En championnat, depuis plusieurs mois, Benitez doit s'avouer vaincu face aux trois ténors, comme les saisons précédentes d'ailleurs, mais dans les épreuves de coupe, il semble avoir une baguette magique. Tout ce qu'il touche se mue en or. Mardi, son équipe a commis beaucoup d'erreurs à Liverpool : placement, tactique, passing. Puis Babel, monté en fin de match, a fait basculer celui-ci. " Apporte de l'énergie à l'équipe ", lui a soufflé l'entraîneur. Le Néerlandais a forcé un coup de réparation et marqué le 4-2. Javier Mascherano, récemment exclu pour une faute stupide à Old Trafford et suspendu pour deux matches, explique que l'expérience européenne est décisive dans les épreuves de coupe. Quoi qu'il en soit, le parcours européen de Benitez est impressionnant : 35 victoires et 12 défaites avec Liverpool en Ligue des Champions, 23 succès et 5 revers avec Valence en C1 et en C2. En 2005 et en 2007, Liverpool avait d'abord affronté Chelsea à Londres (0-0 et 1-0) et avait pu faire la différence sur ses terres, avec l'aide du fameux douzième homme. Cette fois, les Reds jouent d'abord à domicile. En coulisses, le climat n'est pas tout rose. C'est même la bagarre. Les copropriétaires américains Hicks et Gillett ne sont plus sur la même longueur d'ondes depuis un moment. Gillett veut vendre ses parts à un groupe d'investisseurs de Dubaï. Il négocie depuis des mois. Hicks vient aussi de faire parler de lui. La semaine dernière, il a requis le renvoi de Rick Parry, le chef de son propre club. Contre Arsenal, Parry était assis aux côtés de Gillett tandis qu'Hicks brillait par son absence... DAVID JAMES est le vilain petit canard parmi les six nominés au titre de Professionnel de l'Année. Le gardien de Portsmouth est en compagnie de Cristiano Ronaldo, tenant du titre, de deux joueurs d'Arsenal, Fabregas et Adebayor, et de deux de Liverpool, Torres et Gerrard. Les lauréats seront connus dimanche prochain. LA CELTIC CUP, un tournoi regroupant les équipes nationales de Galles, d'Irlande, d'Ecosse et d'Irlande du Nord, est reporté en 2011 à cause de la surcharge du calendrier. Ce tournoi annuel devait débuter en 2009. BIRMINGHAM CITY est en émoi : le copropriétaire David Sullivan et le directeur Karren Bradyont été arrêtés pour fraude dans le paiement d'un manager et de deux joueurs durant la saison 2002-2003. Ils ont été libérés sous caution. ARSENAL risque de se retrouver les mains vides pour la troisième fois de suite. Presse et supporters reprochent à Arsène Wenger de n'avoir pas renforcé l'équipe en janvier. Jens Lehmann, lui, voit s'éloigner l'EURO, puisqu'il est confiné sur le banc. En janvier, il aurait pu rejoindre Dortmund... PORTSMOUTH a perdu 32 millions d'euros la saison passée, essentiellement à cause de la masse salariale de 45 millions. ASTONVILLA a joué devant plus de 40.300 personnes en moyenne cette saison. C'est son meilleur score depuis 1948. BENNI MCCARTHY (30 ans), l'avant sud-africain des Blackburn Rovers a resigné jusqu'en 2011. PETER T'KINT