Wim De Coninck analyse très froidement la valse des gardiens chez les Diables Rouges. Pour l'ex-gardien (Waregem, Gand, Antwerp, Anderlecht) et ex-coach (Alost, Antwerp), l'idéal aurait été que rien ne change. Mais les trois buts encaissés en Allemagne en mars et contre la Turquie en avril ont mis la pression et ont poussé Aimé Anthuenis à faire appel fin mai dernier à Tristan Peersman et Erwin Lemmens à Eindhoven, contre les Pays-Bas (victoire 0-1).
...

Wim De Coninck analyse très froidement la valse des gardiens chez les Diables Rouges. Pour l'ex-gardien (Waregem, Gand, Antwerp, Anderlecht) et ex-coach (Alost, Antwerp), l'idéal aurait été que rien ne change. Mais les trois buts encaissés en Allemagne en mars et contre la Turquie en avril ont mis la pression et ont poussé Aimé Anthuenis à faire appel fin mai dernier à Tristan Peersman et Erwin Lemmens à Eindhoven, contre les Pays-Bas (victoire 0-1). " De nombreux gardiens se sont heurtés à la réputation de leurs prédécesseurs, Jean-Marie Pfaff et Michel Preud'homme. Et Geert De Vlieger en est malheureusement la principale victime ", dit-il. Le match amical contre la Norvège est le dernier test avant la campagne de qualification pour la Coupe du Monde 2006, qui démarre le 9 septembre contre la Lituanie. Sans De Vlieger. A 33 ans, il vient de se claquer le tendon d'Achille à l'entraînement de son nouveau club, Manchester City, et est out pour de nombreux mois. Wim De Coninck : Oui, parce qu'il est le seul à disposer d'expérience en équipe nationale. Il n'a pas vraiment remporté de victoires à lui seul, comme Filip De Wilde contre l'ex-Tchécoslovaquie avant la Coupe du Monde 96, mais ne fut presque jamais pris en défaut. On savait à quoi s'attendre avec lui : pas de miracles mais pas de fautes non plus. Je ne pense pas que Lemmens ait joué beaucoup de matches. Il n'était pas titulaire à part entière. û NDLR : en fait, De Coninck se trompe : Lemmens a été titulaire à 29 reprises sur 38 !) û Nico Vaesen a aussi joué en Premier League mais pendant toutes les années passées en Belgique, personne ne parlait de lui. Tout le monde aimerait défendre les filets de notre pays mais nous n'avons pas la solution idéale, le keeper dont tout le monde dirait : c'est notre gardien national, il joue dans un grand club et est capable de remporter des matches par ses prestations. Christian Piot, Pfaff, Preud'homme, nous n'avons plus de telles carrures. Il ne faut pas oublier que De Vlieger a été transféré à City pour être deuxième rempart, derrière David James dont les qualités ne sont pas unanimement reconnues, c'est le moins qu'on puisse dire. S'il joue à Anderlecht et dispute la Coupe du Monde 2006, oui. Mais pas après 15 matches en championnat et un demi match amical. Il n'est pas titulaire non plus dans son club, c'est significatif. Lorsqu'il est passé de Beveren à Anderlecht, j'ai dit que ce serait un tout bon transfert, qu'il deviendrait le gardien des Mauves. C'est toujours possible, il n'a que 25 ans, mais ses déclarations après la sélection de Daniel Zitka par Broos ne sont pas un signe d'intelligence. Cela démontre son ambition mais aussi ses limites en maturité. Cela dit, il a prouvé sur une courte période à Anderlecht ainsi que sur quelques ballons brûlants aux Pays-Bas qu'il possédait les qualités requises pour défendre les buts des Diables Rouges. Il dégage aussi une certaine présence sur le terrain. Tout le monde semble avoir oublié ses prestations à Beveren lorsqu'il était encore fort jeune. Et ensuite, il a longtemps été blessé depuis 2000. Il n'atteindra cependant pas le niveau de Preud'homme. Il a un peu moins de classe naturelle. D'ailleurs, dans le foot européen actuel, je vois peu de réels successeurs au Liégeois. Même lors de l'EURO. Par contre, je vois Peersman arriver au niveau de Filip De Wilde. Oui. Si Zitka était Belge, il rentrerait en ligne de compte pour l'équipe nationale. Je n'ai jamais été vraiment impressionné par le Tchèque mais si l'on fait le compte, il a rarement commis des bourdes et capté pas mal de ballons importants. Actuellement que Tristan et lui se valent, je comprends que Broos sélectionne celui qui était le titulaire habituel. D'ailleurs, avant qu'Anthuenis reprenne Peersman dans sa sélection, personne n'aurait réagi de la sorte. Si Aimé avait été à 100 % satisfait de De Vlieger et de Frédéric Herpoel, jamais personne n'aurait songé à faire un scandale. Un coach se doit d'être exigeant, pour tous ses joueurs y compris les gardiens. Partout dans le monde et dans toutes les fonctions, les gens sont remplacés de nos jours. Herpoel fut le meilleur et plus constant ces deux dernières années dans le championnat belge. En équipe nationale, il a pris naguère trois buts contre les Pays-Bas et des goals bizarres contre l'Allemagne. Cela ne lui a pas réussi, dès lors les critiques fusent directement, du genre qu'il n'a pas le niveau requis. Gand l'a déjà mis à l'étalage pour un éventuel transfert mais les candidats ne se sont pas bousculés. A son âge, 30 ans, Peersman sera plus fort. Parce qu'il a plus de classe et qu'il est plus grand ; Herpoel est également jugé sur sa taille comme cela se produit de plus en plus. Il sera titulaire. Et je pense qu'on peut continuer sur la lancée avec lui en septembre contre la Lituanie. Il mettra la pression qu'il faut sur Zitka. Cette situation ne peut durer encore six mois, mais peut-être encore deux. Ce qui se passe à Anderlecht complique la tâche d'Aimé Anthuenis. C'est possible qu'il n'accepte pas la sélection établie, mais la roue peut rapidement tourner. S'il arrête deux penalties contre le Real, il sera titularisé. Il a cet avantage sur Peersman que lui au moins est aligné pour l'instant alors que Tristan ne peut pas se montrer. Le deuxième match de poule qualificative a lieu en Espagne : je ne sais pas si Anthuenis tiendra compte de cet élément en faveur de Lemmens. Oui, cela reste un pari après seulement 45 minutes de jeu effectif en équipe nationale. On ne le voit pratiquement jamais à l'£uvre alors qu'Aimé assiste presque à toutes les rencontres d'Anderlecht. Alors, il faut prendre les paris. Herpoel résiste assez bien à la pression et dégage ainsi quelquefois une impression de nonchalance. Comme si rien ne pouvait lui arriver. C'est la seule chose que je lui reproche : sa force û sa manière de relativiser, son manque d'émotivité dans les buts û est aussi sa faiblesse. Sous cet angle, je pense que le choix se portera plutôt sur Lemmens dans ce scénario. Herpoel n'a plus beaucoup de crédit, peut-être même plus du tout, même si Anthuenis dit encore compter sur lui. Oui, je pense que ce serait un aveu de la part d'Aimé. Bien sûr, l'entraîneur spécifique des gardiens d'Anderlecht et de l'équipe nationale est le même û Jacky Munaron û et il y a le lien avec Anthuenis. Cela amène certains à se poser des questions. Mais Peersman a quand même laissé entrevoir des qualités sur une courte période. Peu importe quel joueur sera dans les buts, il sera important qu'il soit en forme contre la Lituanie. C'est pourquoi je peux comprendre la tension qui règne entre les gardiens. Celui qui fait ses preuves maintenant pourrait bien être parti pour une série de matches. Silvio Proto semblait bien parti pour personnifier la relève, mais j'ai changé d'avis après l'avoir vu jongler avec le ballon pour exciter l'adversaire contre l'Antwerp, l'an dernier. Bram Verbist est bon mais n'est pas titulaire au Germinal Beerschot. Olivier Van Impe tarde à éclore. Franky Vandendriessche a été busé à l'examen international. Renard et Gillet ont joué en Italie, mais pas vraiment au top. A 35 ans, Ronny Gaspercic ne sera plus repris. Beaucoup de gens estimaient anormal que Jan Moons joue tout le temps à Genk face à Davy Schollen, actuellement au NAC Breda et titulaire. Peut-être s'y épanouira-t-il ? Il faut espérer qu'un gardien nous montre subitement ce que l'on n'attendait pas de lui... dans un sens positif. Jan Hauspie" Je comprends LA TENSION qui règne entre les gardiens "