Jelle Vossen a rejoint le Racing Genk à l'âge de faire sa première communion. A 25 ans, le citoyen de Bilzen a tout connu avec le club limbourgeois et commence à se demander s'il réussirait également à l'étranger. Lors des précédentes campagnes de transferts, le RC Genk est parvenu à tempérer les ardeurs de son icône mais maintenant, Vossen, sous contrat jusqu'en 2017, est bien décidé à s'en aller, quitte à forcer la porte.
...

Jelle Vossen a rejoint le Racing Genk à l'âge de faire sa première communion. A 25 ans, le citoyen de Bilzen a tout connu avec le club limbourgeois et commence à se demander s'il réussirait également à l'étranger. Lors des précédentes campagnes de transferts, le RC Genk est parvenu à tempérer les ardeurs de son icône mais maintenant, Vossen, sous contrat jusqu'en 2017, est bien décidé à s'en aller, quitte à forcer la porte. Ronny Van Geneugden, actuellement en poste à Waasland-Beveren, a travaillé pendant des années avec Vossen, en catégories d'âge comme en équipe première de Genk. Il comprend le désir de s'en aller qui anime son ancien poulain. " Jelle est un véritable joueur de club ", explique Van Geneugden. " Il a grandi avec le Racing et a participé aux grands moments du club. Je pense qu'au fond de lui, il restera toujours de coeur avec Genk mais tout sportif souhaite découvrir ses limites et les repousser, un moment donné. C'est tout à fait logique puisque pendant toute sa carrière, un sportif tente d'atteindre les sommets. Je pense que Jelle pourrait représenter quelque chose en Allemagne. Ce serait même le cap idéal car il est travailleur et son style de jeu est empreint de Sturm und Drang. En plus, il n'a pas besoin de beaucoup d'occasions pour marquer. Il pourrait réussir dans d'autres compétitions mais encore faut-il trouver l'endroit où fonctionner dans des conditions optimales. D'où cette question : quelle est la position idéale de Jelle ? Il a été formé au neuf et demi, soit en retrait de l'avant-centre. Je pense que c'est le registre qui lui convient le mieux même si, en U16, nous avions décidé de le poster plus en profondeur pour qu'il apprenne à jouer dos au but et à être décisif dans ce rôle aussi. " Middlesbrough s'est montré le plus intéressé par les services de Vossen, ces derniers temps. Ce club anglais de Division Deux aurait proposé 4 millions d'euros, une somme que le président de Genk, Herbert Houben, a jugée ridiculement insuffisante. Geert De Vlieger - ancien gardien devenu analyste - a passé quelques années en Angleterre. " Ici, les gens se disent que ce n'est qu'un club de D2 mais la plupart des clubs de cette division sont plus importants que nos formations de D1. En Championship, un avant est confronté à de gigantesques défenseurs centraux très costauds. Jelle se distingue surtout pas son positionnement. Il est toujours bien placé sur les attaques. Je me demande s'il ne devrait pas plutôt suivre un parcours similaire à celui de Luc Nilis : un grand club néerlandais lui permettrait de bien s'exprimer. Ceci dit, je comprends Genk. Il a consenti de gros efforts pour offrir un super contrat à Vossen et ça joue un rôle dans la négociation de son indemnité de transfert. Le joueur et Genk doivent sortir gagnants du deal, ce qui augmente évidemment le coût. Tout ça pour un joueur qui n'a pas été sélectionné pour la Coupe du Monde. Les clubs russes ont certainement les moyens financiers requis mais dans les circonstances actuelles, même si Jelle a vraiment envie de partir, cette considération ne doit pas prendre le pas sur la bonne décision. Je comprends qu'un moment donné, on se lasse. Mais une fois la poussière retombée, on se dit parfois qu'il aurait mieux valu rester où on était. Jelle n'a certainement pas envie de se retrouver sur un quelconque banc, en novembre, et de voir tout le monde se dire : dommage pour notre championnat et dommage pour notre international. " " Jelle possède une excellente condition ", affirme Mario Been, qui a entraîné le Racing Genk de 2011 au début de cette année. " Je pense que le championnat allemand lui conviendrait à merveille. Les footballeurs allemands sont non seulement très habiles mais ils soignent leur condition physique. Ça convient à Jelle. J'ai trouvé qu'il était un modèle à l'entraînement. Il s'est toujours livré à 100 %, sans jamais couper les angles. Il me semble important qu'il trouve une équipe qui lui convienne vraiment, c'est-à-dire une équipe qui est généralement plus forte que ses adversaires. Jelle a besoin de surgir souvent dans le rectangle adverse. Vossen n'est pas repris en équipe nationale pour le moment et donc aucun club de Premier League ne s'intéresse à lui. Toutefois, via un club de Championship, il pourrait peut-être trouver acquéreur parmi l'élite anglaise. La Division Deux requiert évidemment une grande puissance, outre-Manche, mais Jelle a été confronté à des défenseurs rugueux en Belgique aussi, à commencer par mon duo central la saison passée : Kalidou Koulibaly et Kara Mbodji. Il peut mettre son intelligence à profit pour éviter les duels. De fait, l'élite néerlandaise lui siérait également. Feyenoord cherche un attaquant et j'ai parlé de Jelle Vossen il y a un mois. Genk demande évidemment beaucoup pour le lâcher mais Feyenoord vient de vendre plusieurs joueurs. Et puis il n'est pas toujours nécessaire d'aller loin pour trouver quelque chose de bien. Je crois que Vossen ne serait pas superflu au Kuip. Je suis en tout cas convaincu que Jelle peut encore progresser. Il peut encore améliorer sa participation au jeu, même s'il a accompli des pas en avant en trois années sous mes ordres. Surtout, il a le sens du but et il ne le perdra jamais. Je peux même imaginer qu'il marquera encore plus au sein d'une équipe supérieure. " PAR KRISTOF DE RYCK" J'ai parlé de Jelle Vossen à Feyenoord. " Mario Been