Cinquième du dernier championnat, Courtrai ne peut que perdre du terrain. Il n'a pas subi d'exode massif mais il a quand même perdu quatre pions de base: Laurent Ciman, Jimmy Hempte, David Vandenbrouck et Christian Benteke, sans oublier son entraîneur, Georges Leekens.
...

Cinquième du dernier championnat, Courtrai ne peut que perdre du terrain. Il n'a pas subi d'exode massif mais il a quand même perdu quatre pions de base: Laurent Ciman, Jimmy Hempte, David Vandenbrouck et Christian Benteke, sans oublier son entraîneur, Georges Leekens. La direction vise le ventre mou du classement et a réengagé Hein Vanhaezebrouck pour remplacer son sorcier, Leekens. Vanhaezebrouck a la possibilité de relancer sa carrière, en terrain connu. Son amour du football et sa motivation semblent intacts. Comme son entraîneur, Courtrai espère confirmer qu'il mérite sa place dans le football belge. Pendant la préparation, le coach a fait part de son inquiétude au sujet de la dernière ligne: avec six défenseurs seulement, il n'est pas rassuré. Courtrai a cherché un nouveau duo central, suite au départ de Vandenbrouck et de Ciman. Baptiste Martin qui vient d'Auxerre a tout pour devenir incontournable. Il sera flanqué de Karim Belhocine mais Rami Gershon, loué par le Standard, peut constituer une option, même si on attend plutôt l'Israélien à l'arrière gauche, un poste dont Loris Reina et Mustapha Oussalah sont les réserves attitrées. Courtrai a repêché Chemcedine El Araichi de Hongrie. Cet arrière droit a déjà disputé plus de 150 matches parmi l'élite et en cas de nécessité, il est susceptible aussi de dépanner dans l'axe. L'entraîneur peut dormir sur ses deux oreilles concernant le but. Le Club loue Glen Verbauwhede pour la troisième saison d'affilée. Les différends entre les deux hommes aplanis, le flamboyant gardien n'a plus qu'à honorer son statut de gagneur de points. Nebojsa Pavlovic, le lieutenant de Leekens, reste incontournable devant la défense. Dans une équipe plus réservée, Wouter Vrancken a sa place à côté de lui mais il est plus probable qu'il devienne une réserve de luxe. Mohamed Messoudi, Davy De Beule et Sven Kums, les orfèvres de la saison passée, restent en poste. S'il accroît un peu son rendement, Kums sera le moteur incontesté de Courtrai. A gauche, Messoudi subit désormais la concurrence de Mario Carevic, dont la technique de frappe constitue une arme intéressante. Aux yeux de Vanhaezebrouck, Brecht Capon n'est pas un vrai arrière droit. Capon a été transféré à titre définitif du Club Bruges mais sa situation manque encore de clarté. Recevra-t-il sa chance au milieu droit ou devra-t-il lutter avec les quatre autres attaquants pour les deux places en pointe? Ilombe Mboyo a agréablement surpris pendant la préparation et peut viser une place de titulaire. En fonction de la tactique adoptée, il y a place pour le guerrier Guiseppe Rossini ou pour les plus mobiles LeonBenko et Ibou Sawaneh. Courtrai espère que ce dernier atteindra le niveau de la saison passée, même sans Benteke. L'entrejeu, qui fait l'envie de beaucoup d'autres formations, est intact. Grâce à lui, Courtrai peut espérer davantage que le maintien. Vanhaezebrouck reste fidèle à ses idéaux et son objectif est de développer un football soigné et positif. La défense est son talon d'Achille. L'équipe n'a pas de véritable buteur mais les attaquants peuvent compter sur le soutien des médians qui s'infiltrent et marquent régulièrement. Courtrai espère plus que jamais un effet Benteke ou Ciman, soit l'éclosion d'un ou de plusieurs mercenaires. Par Bregt Vermeulen