Avec l'arrêt du foot mondial en raison du coronavirus, toutes les attentions sont désormais davantage portées vers ce qui se trame en dehors des terrains. En France, c'est le PSG qui remporte la palme du club qui suscite le plus d'intérêt et d'interrogations.

Pour Ángel Di María (salaire mensuel d'1,1 million d'euros), la situation est relativement claire : l'Argentin devrait aller au terme de son contrat (2021). Pour Kylian Mbappé (1,9 million/mois) et Neymar (3 millions/mois), le coronavirus a en quelque sorte aidé les dirigeants à voir plus précisément l'avenir. Le jeune prodige français, sur les tablettes du Real depuis un long moment maintenant, restera vraisemblablement dans la capitale française jusqu'en 2021 au moins. Pour Neymar, qui aurait depuis plusieurs mois déjà, un pied au PSG et l'autre au FC Barcelone, le constat serait également le même.

Voilà peut-être le vrai casse-tête des dirigeants parisiens : qui conserver entre la désormais légende, Edinson Cavani, auteur de 200 buts avec le PSG, et en fin de contrat avec le club parisien (le 30 juin 2020), et Mauro Icardi, prêté lui aussi jusque juin ? Si Paris veut activer l'option d'achat de l'ancien Intériste, les dirigeants devraient débourser environ septante millions d'euros, ce qui en ferait le troisième joueur le plus cher de l'histoire du club. Cavani, qui aurait pour sa part refusé une prolongation de contrat en janvier, affole d'ores et déjà le marché des transferts, notamment en Amérique du Sud (Boca Juniors, Flamengo), mais aussi en Europe, où des clubs comme l'Atlético de Madrid s'intéressent de près au buteur de 32 ans.

Avec l'arrêt du foot mondial en raison du coronavirus, toutes les attentions sont désormais davantage portées vers ce qui se trame en dehors des terrains. En France, c'est le PSG qui remporte la palme du club qui suscite le plus d'intérêt et d'interrogations. Pour Ángel Di María (salaire mensuel d'1,1 million d'euros), la situation est relativement claire : l'Argentin devrait aller au terme de son contrat (2021). Pour Kylian Mbappé (1,9 million/mois) et Neymar (3 millions/mois), le coronavirus a en quelque sorte aidé les dirigeants à voir plus précisément l'avenir. Le jeune prodige français, sur les tablettes du Real depuis un long moment maintenant, restera vraisemblablement dans la capitale française jusqu'en 2021 au moins. Pour Neymar, qui aurait depuis plusieurs mois déjà, un pied au PSG et l'autre au FC Barcelone, le constat serait également le même. Voilà peut-être le vrai casse-tête des dirigeants parisiens : qui conserver entre la désormais légende, Edinson Cavani, auteur de 200 buts avec le PSG, et en fin de contrat avec le club parisien (le 30 juin 2020), et Mauro Icardi, prêté lui aussi jusque juin ? Si Paris veut activer l'option d'achat de l'ancien Intériste, les dirigeants devraient débourser environ septante millions d'euros, ce qui en ferait le troisième joueur le plus cher de l'histoire du club. Cavani, qui aurait pour sa part refusé une prolongation de contrat en janvier, affole d'ores et déjà le marché des transferts, notamment en Amérique du Sud (Boca Juniors, Flamengo), mais aussi en Europe, où des clubs comme l'Atlético de Madrid s'intéressent de près au buteur de 32 ans.