La semaine dernière, je parlais du monde du ballon qui ne tournait plus très rond et malheureusement, de récents événements m'incitent à reparler plus d'extra sportif que de sportif. Les très mauvais résultats enregistrés par nos représentants belges en Coupe d'Europe et les prestations de nos deux ténors en championnat qui - malgré la victoire - n'ont pas été très convaincants ne m'encouragent pas à parler de football.
...

La semaine dernière, je parlais du monde du ballon qui ne tournait plus très rond et malheureusement, de récents événements m'incitent à reparler plus d'extra sportif que de sportif. Les très mauvais résultats enregistrés par nos représentants belges en Coupe d'Europe et les prestations de nos deux ténors en championnat qui - malgré la victoire - n'ont pas été très convaincants ne m'encouragent pas à parler de football. Des incidents survenus dans la province de Liège m'ont particulièrement interpellé. Le match au sommet de 2e Provinciale série B entre Saive et le club entraîné par mon ami Alain Bettagno, Débrouille Seraing, a dégénéré en véritable pugilat suite à l'exclusion d'un des joueurs de Seraing. Le jeune arbitre de cet affrontement, ne se sentant plus en sécurité, a décidé d'arrêter les frais à une demi-heure de la fin. Le comité provincial devra statuer quant à la suite à donner à cette affaire en tenant compte du rapport du referee. Des faits beaucoup plus graves se sont produits lors d'un match de Juniors opposant Remouchamps à Cointe. Suite à la rencontre que l'on qualifiera d'électrique, la rentrée aux vestiaires s'est transformée en bagarre générale avec des conséquences graves. L'entraîneur de Remouchamps et le papa d'un joueur ont été agressés par des adversaires et ce dernier a eu le poignet cassé. Plus grave, un joueur de l'équipe locale a été frappé avec un couteau au niveau du cou. Par chance, la lame s'est enfoncée dans la veste du jeune garçon. Tout cela pour un match de jeunes sans véritable enjeu ! Des incidents très graves qui surviennent au moment où l'on reparle de l'image et du rôle d'exemple des joueurs professionnels. A ce propos, la sanction infligée à nos deux internationaux Bart Goor et Eric Deflandre m'apparaît, quoi que les principaux intéressés en disent, totalement justifiée. Ils doivent assumer leurs actes et accepter les conséquences d'un comportement qui a manqué de professionnalisme. La Fédération allait réfléchir à la suite financière à donner à cette affaire. Dans tous les clubs faisant partie du football rémunéré et édictant des règles de bonne conduite, les joueurs sont condamnés à verser des amendes parfois très lourdes lorsqu'ils agissent comme nos deux Diables l'ont fait en Espagne ! Pourquoi devrait-il en être autrement au niveau de l'équipe nationale ? Les joueurs ont mis leurs partenaires en difficulté sur ce match et sont en plus suspendus pour cinq et trois rencontres. On se plaint déjà du manque de joueurs et le coach va devoir se passer de deux pions importants pour une bonne partie des rencontres qualificatives ! J'espère que la Fédération prendra les sanctions adéquates afin de faire réfléchir tous nos internationaux, qui doivent se comporter comme des exemples pour nos jeunes. Pourquoi devrait-elle payer les égarements des joueurs sur le terrain ? Etienne delangreLa Fédération ne doit pas payer LES AMENDES DE GOOR ET DEFLANDRE