"Les jeunes, tu dois toujours être derrière eux ", lâche subitement Claude Makélélé. À ce moment-là de la conversation, on discute du parcours en montagnes russes de son équipe. Un début de championnat calamiteux, ensuite un enchaînement de bons résultats, puis un nouveau passage à vide. Eupen fait un parcours contrasté. Mais au moins, le coach français kiffe à fond son job. À l'entendre, ce qu'il a vécu depuis un peu plus d'un an, ce n'est (pour ainsi dire) que du bonheur. Dans cette interview, il est cent fois plus ouvert et bavard que lors de ses points presse d'après-match, où il a traditionnellement l'art de noyer le poisson. Il va expliquer pourquoi.
...