Vous suivez la Premier League : est-ce toujours le meilleur championnat ?
...

Vous suivez la Premier League : est-ce toujours le meilleur championnat ? Philippe Albert : Oui et de loin. C'est un championnat honnête, où il n'y a pas de tricheurs. Pas de tricheurs ? Ce n'est pas un peu cliché ? Ceux qui essaient de tricher sont repris par leurs coéquipiers ou les arbitres. Il n'y a pas de place pour les comédiens. C'est le football que j'aime. Vous trouvez que la Premier League a changé ? Non. On retrouve la même mentalité. Il y a beaucoup de changements, beaucoup plus d'étrangers mais les valeurs demeurent. C'est important. Surtout par rapport aux supporters. On peut toujours dire que l'ambiance n'est pas la même à Liverpool qu'à Arsenal. Il y a 15.000 supporters en plus à l'Emirates mais ils s'y rendent comme au théâtre. A Liverpool, ils viennent à un match de foot. A Manchester United aussi, l'ambiance a un peu baissé par rapport aux années Cantona, Schmeichel, Hughes. Si vous deviez jouer pour une équipe anglaise, vous choisiriez laquelle ?Quand on a connu Newcastle, on n'a pas envie d'aller jouer ailleurs. Que pensez-vous du licenciement de Chris Hughton ? C'est le football moderne. Quand un président qui a tout à dire n'est pas content... Je ne comprends pas car Hughton a fait du bon boulot. Il est resté fidèle au club lors de la descente alors qu'il aurait pu retourner à Tottenham s'occuper des jeunes. Ce n'est pas correct et les supporters l'ont fait savoir. Mais Alan Pardew est arrivé, ils battent Liverpool 3-1 et la vie continue. Newcastle a une bonne petite équipe pour jouer la 8e ou la 10e place avec un Andy Carroll qui doit être difficile à bouger. Ce n'est plus le même jeu qu'à l'époque de Kevin Keegan. Le style est plus britannique mais tant que les supporters passent du bon temps, tout va bien. Carroll a une vie tourmentée (voir page 70) et il doit résider chez le capitaine Kevin Nolan. Albert, capitaine de Newcastle, il aurait fait quoi avec Carroll ? Moi je le prends avec pour boire une pinte ( Il rit). Donc, je crois que le club ne m'aurait jamais demandé de l'héberger... Il y a des moments pour sortir. Quand on joue le samedi après-midi et que le prochain entraînement a lieu le lundi, on ne va pas s'enfermer chez soi ! Cela ne doit pas disparaître du paysage anglais. J'ai lu que Roberto Mancini s'était plaint des virées nocturnes de certains de ses joueurs mais c'est ancré dans la mentalité britannique ! Il faut juste éviter de tomber dans l'excès car quand on voit ce qu'est devenu Paul Gascoigne... J'ai joué avec Fausto Asprilla qui m'expliquait qu'en Italie, tous les joueurs sortaient mais faisaient leurs coups en douce. Je préfère la mentalité anglaise où tout le monde sait qu'on va boire une dizaine de pintes après les matches que de faire 200 kilomètres et se cacher pour finalement faire la même chose. C'est mon avis, hein. Je trouve en effet qu'à partir du moment où on s'est vidé les tripes sur le terrain, on a droit à quelques heures de relâchement. Qui sera champion ? Manchester avec un Rooney qui revient bien dans le parcours. J'avais vu Arsenal contre le Partizan et je savais qu'il reviendrait bredouille de Manchester s'il jouait sans âme. Chelsea va également revenir dans le coup. City, Tottenham ? A Tottenham, il manque un buteur et une assise défensive. A City, il y a un noyau trop étoffé. Tous les joueurs veulent jouer et cela crée des tensions. A un moment, cela va péter.