Jelle Van Damme a côtoyé du beau monde depuis qu'il est pro. Surtout à l'Ajax et à Brême. Wesley Sneijder, Mido, Zlatan Ibrahimovic, Christian Chivu, Rafael van der Vaart, Jari Litmanen, Antti Niemi, Johan Micoud, Miroslav Klose : ils ont tous été coéquipiers du Mauve. " Le meilleur coéquipier, c'était Micoud. Nous sommes restés en contact. " Il retient notamment le caractère très particulier de Mido et les sautes d'humeur d'Ibrahimovic. " Un jour, il débarquait dans le vestiaire en criant : -Shut up ! Le lendemain, il était super agréable ave...

Jelle Van Damme a côtoyé du beau monde depuis qu'il est pro. Surtout à l'Ajax et à Brême. Wesley Sneijder, Mido, Zlatan Ibrahimovic, Christian Chivu, Rafael van der Vaart, Jari Litmanen, Antti Niemi, Johan Micoud, Miroslav Klose : ils ont tous été coéquipiers du Mauve. " Le meilleur coéquipier, c'était Micoud. Nous sommes restés en contact. " Il retient notamment le caractère très particulier de Mido et les sautes d'humeur d'Ibrahimovic. " Un jour, il débarquait dans le vestiaire en criant : -Shut up ! Le lendemain, il était super agréable avec tout le monde. Il m'invitait à aller manger des boulettes suédoises avec lui chez Ikea. " Aujourd'hui, les people que Van Damme côtoie au quotidien sont les Clijsters. Mais ça ne sert à rien de le questionner sur la famille. Sur son épouse Elke, sur son beau-père Lei ou sur sa belle-s£ur Kim. Pourquoi ce silence systématique ? " C'est ma vie privée et je tiens à ce que ça reste tout à fait privé. "Oui, mais ça intéresse les gens parce que vous ne formez pas une famille comme les autres !Ah bon ? Et pourquoi ? Le matin, un Clijsters se lève comme tout le monde. Ma femme fait sa lessive comme tout le monde. Ce sont des gens normaux. Un jour, vous portiez une inscription étonnante sur vos godasses : Jelle 3 Elke 7. Qu'est-ce que ça voulait dire ?Cela ne regarde que ma femme et moi. On peut en savoir plus sur l'état de santé de Lei ?Privé ! Désolé. Vos multiples tatouages, c'est aussi privé ? Il y a par exemple le nom de votre mère en lettres gothiques sur un bras.J'ai fait ça à 18 ans. D'habitude, c'est plutôt le prénom d'une petite amie qu'on se fait tatouer...C'était une façon de rendre hommage à ma mère. Elle a élevé cinq enfants alors qu'elle était simple employée de banque : chapeau. Elle a apprécié le tatouage ?Pas du tout. Elle déteste ça. Et vos autres tatouages, qu'est-ce qu'ils signifient ?J'ai un code barres avec ma date de naissance, une croix et un symbole chinois qui représente la vie. On termine par un petit joker interdit ? Porsche Carrera ou Hummer ?J'ai eu les deux. Je prends le Hummer parce qu'il me ressemble plus : grand et costaud. Un transfert à Bruges ou au Standard ?(Il réfléchit longuement). Au Standard. Pour travailler avec Laszlo Bölöni. Vous avez pourtant plus le style de Bruges : la taille, la puissance. Dans le foot moderne, on ne peut plus parler d'un style brugeois, anderlechtois ou liégeois. Il faut combiner beaucoup de qualités différentes. Je pense que j'ai le style d'un footballeur moderne. L'Allemagne ou l'Angleterre ?L'Angleterre. C'est le championnat le plus complet. Je n'exclus pas d'y retourner tôt ou tard. Les réactions négatives des supporters de Lokeren ou de ceux de Bruges ? Ils ont parfois été très durs avec vous, dans les stades et en dehors.Je prends ceux de Lokeren parce qu'ils sont moins nombreux.