Il serait singulier qu'Anderlecht remporte le titre au terme d'une saison aussi agitée. Le limogeage de René Weiler, le débarquement trop médiatisé de Hein Vanhaezebrouck, le football parfois médiocre, l'arrivée à cor et à cri de Marc Coucke, la fin définitive de l'ère de Roger Vanden Stock, l'inquiétude de certains quant à leur avenir, tout cela semblait avoir un impact sur le football.
...