Quand on lui demande si le noyau actuel est aussi fort que celui de la saison dernière, Leander Dendoncker répond que c'est difficile à dire. " Il est très différent ", dit-il. On a perdu Bram (Nuytinck), Franky (Acheampong) et...

Quand on lui demande si le noyau actuel est aussi fort que celui de la saison dernière, Leander Dendoncker répond que c'est difficile à dire. " Il est très différent ", dit-il. On a perdu Bram (Nuytinck), Franky (Acheampong) et Youri (Tielemans), trois joueurs qui amenaient une plus-value à l'équipe championne. Mais on a bien transféré avec Sven Kums, Matz Sels et HenryOnyekuru. Cela signifie-t-il que nous sommes plus forts ? Je n'en sais rien. C'est difficile à dire car, la saison dernière, on avait un groupe très difficile à manoeuvrer tandis que, cette saison, l'accent est mis sur un autre style de jeu. Mais d'un point de vue qualitatif, je pense que nous possédons toujours le meilleur noyau de Belgique. " Anderlecht a-t-il plus ou moins de chances de reconduire son titre en jouant comme il le fait actuellement ? Pour Dendoncker, cela dépendra de la solidité de la défense. " Quand on joue offensivement, on se crée évidemment davantage d'occasions mais on ne peut pas trop encaisser non plus et c'est sur ce plan qu'on doit progresser. Si on y arrive, je ne dis pas qu'on sera champion mais on luttera pour le titre. "