Demain au Standard, ce sera l'Enfer pour les visiteurs et les doigts dans le nez pour nos Diables : faudra même pas se lever tôt pour battre Gibraltar, même qu'on les pulvérisera ! Un onze qui s'est déjà ramassé 24 buts en 6 matches est une petite équipe, ça existe encore quoi que ramage l'adage, et pas question de redouter l'excès de confiance ! Car si nos stars foirent cette formalité, on les passe à la roulette russe : si pas de Poutine 2018, pas de pitié !
...

Demain au Standard, ce sera l'Enfer pour les visiteurs et les doigts dans le nez pour nos Diables : faudra même pas se lever tôt pour battre Gibraltar, même qu'on les pulvérisera ! Un onze qui s'est déjà ramassé 24 buts en 6 matches est une petite équipe, ça existe encore quoi que ramage l'adage, et pas question de redouter l'excès de confiance ! Car si nos stars foirent cette formalité, on les passe à la roulette russe : si pas de Poutine 2018, pas de pitié ! Mais ça n'arrivera pas. Pendant qu'à Sclessin, nous empilerons les buts, nous rêverons jusqu'à l'obsession que Chypre tient les Bosniens en échec et que l'Estonie fait kif à Athènes... ce qui arrangerait nos épinards avant de matcher les Grecs dimanche : gagner là-bas équivaudrait alors à se qualifier dès avant les deux dernières rencontres, du jamais vu sauf si ma mémoire flanche ! Donc, autant je me fiche de la compo demain à Liège, autant celle pour dimanche me chatouille de partout... En tout Belge sommeille un sélectionneur, je suis belge et je sais sommeiller, donc j'ai un avis : le dernier match ne fut pas inoubliable, mais je redémarre avec les mêmes que le 9 juin en Estonie. Oui, même si Eden Hazard est rétabli, je le garde comme joker et c'en sera un luxueux : vaut mieux ça que le trouver trop court, vexer tel évincé pourtant mieux en jambes, voire fâcher Antonio Conte parce qu'on aura réamoché sa star, non ? Un mot sur nos trois gars les plus défensifs, je préfère dire ça que parler de défense à trois : car on ne sait jamais à combien on devra défendre, ça dépend toujours des assauts adverses. Je mettrais Toby Alderweireld au centre (comme à Tottenham) et Vincent Kompany à sa droite, plutôt que l'inverse. Je sais, aux yeux des fanatiques de Vince, ça passera pour un crime de lèse-leadership, vu que le plus central passe pour le patron. Eh bien si patron il doit y avoir, je préfère Toby, moins brillant mais si consciencieux : Vince the Prince est plus susceptible d'égarement passager parfois mortifère, tandis qu'offensivement, un chouïa décalé à droite, il peut amener une reconstruction plus léchée que celle de Toby. Et mon souhait n'est pas si farfelu, Pep Guardiola expérimente semblable triplette axiale à City : avec John Stones entre Kompany à sa droite, et Nicolas Otamendi à sa gauche ! Ah, les souhaits footeux : au-delà des railleries (que j'accepte, car je raille aussi), c'est chouette quand ils se réalisent ! Ainsi, en juin 2013 dans cette même chronique, quand Thomas Meunier qui s'était imposé en défense à Bruges n'avait pas encore goûté à l'équipe nationale, d'aucuns ont ricané quand j'ai gribouillé que Nacer Chadli ferait un formidable back droit chez les Diables. Il a fallu 4 ans, mais il semble qu'on y soit... et ne me dites pas que Nacer n'est pas un vrai défenseur, mais un flanc offensif qui sait renforcer au besoin une défense à trois : faux ! Comme Meunier et davantage que Yannick Carrasco, il est capable de ne faire que défendre si l'adversaire l'impose ! Nos pronos sont parfois des souhaits... et parfois des avis de mauvais augure : mais y'a pas de mal à en émettre, c'est un plaisir du foot ! Et ça se passe souvent quand un footballeur, lors d'un transfert, veut franchir un palier dont on le croit incapable... l'avenir donne raison ou pas, mais faut se mouiller ! Perso, en ce moment, je confesse douter que Youri Tielemans, starisé par notre petit championnat, bouffe le vieux Joao Moutinho et s'impose à Monaco ; et je conserve les mêmes doutes pour Dennis Praet à Gênes... Et Romelu ? Philippe Albert a jeté l'opprobre sur les hypocrites doutant encore de ses immenses qualités, eux qui n'ont pas flairé hier la star planétaire se profilant derrière le grand maladroit... Mollo, Phil, si t'as l'oeil de lynx à perpète, reste indulgent ! Oui je suis de ceux qui ont mal flairé. Oui Lukaku a progressé au-delà de ce que j'imaginais possible : sa plus grande victoire est que les Christian Benteke, Divock Origi et autres Michy Batshuayi, hier ses concurrents, ne sont plus en ce moment que ses substituts ! Et mon prono incrédule foirera total si, cette saison, Romelu est titulaire, buteur et champion avec le Mou ! Son style ne m'émouvra jamais jusqu'aux larmes, mais ses stats sidéreront alors jusqu'à la tombe le pragmatique que je reste. Voilà. Comme confiteor, ça pourra aller ? PAR BERNARD JEUNEJEAN