IvicaDragutinovic, actuellement en pleine rééducation après son opération au tendon d'Achille, est sans doute le meilleur interlocuteur pour évoquer TomDeMul : il l'a côtoyé au FC Séville durant trois ans et connaît forcément très bien le Standard. " J'ai rejoint Séville en 2005 ", se souvient Drago. " Tom est arrivé en 2007. Lorsque je l'ai aperçu pour la première fois, c'était encore un gamin, très frêle, qui tombait lorsqu'on lui soufflait dessus. Lorsque je l'ai retrouvé après son prêt de six mois à Genk, en juin ...

IvicaDragutinovic, actuellement en pleine rééducation après son opération au tendon d'Achille, est sans doute le meilleur interlocuteur pour évoquer TomDeMul : il l'a côtoyé au FC Séville durant trois ans et connaît forcément très bien le Standard. " J'ai rejoint Séville en 2005 ", se souvient Drago. " Tom est arrivé en 2007. Lorsque je l'ai aperçu pour la première fois, c'était encore un gamin, très frêle, qui tombait lorsqu'on lui soufflait dessus. Lorsque je l'ai retrouvé après son prêt de six mois à Genk, en juin 2009, j'avais en face de moi un homme transfiguré. Physiquement, il avait progressé de 30 voire 40 %. Cela en dit long sur sa force mentale, car cela signifie que bien que relégué souvent sur la touche, il ne s'est jamais découragé et a continué à travailler. A Séville, il n'a jamais réellement reçu sa chance. Son problème s'appelait JesúsNavas. Face à lui, Tom n'avait aucune chance. Mais je crois que le Standard est fait pour lui. J'ai appris à l'apprécier pendant le temps qu'on a passé à Séville, c'est un chouette gars. " Jean- FrançoisdeSart a emmené De Mul à l'EURO 2007 et aux Jeux olympiques 2008. " Tom est un garçon discret, qui s'est fondu dans le groupe et n'a jamais causé de problèmes ", témoigne-t-il. " C'est aussi un grand travailleur, une qualité qu'on lui a inculquée très tôt à l'Ajax Amsterdam. Sur ce plan, il est fondu dans le même moule que JanVertonghen et ThomasVermaelen. Ce n'est pas le même gabarit, forcément, mais il a la même résistance à l'effort. Il a sans doute quitté l'Ajax un an trop tôt, mais le FC Séville a tout de même investi beaucoup d'argent pour s'assurer ses services. Cela signifie que les recruteurs andalous lui avaient découvert beaucoup de qualités, eux aussi. Ces qualités, il ne peut pas les avoir perdues. Le talent ne se perd pas. Le gros point d'interrogation, en ce qui le concerne, est : à quel niveau se situe-t-il actuellement ? Lorsqu'il aura retrouvé la plénitude de ses capacités, il pourra certainement rendre de gros services au Standard. " RonnyVanGeneugden était l'entraîneur de De Mul à Genk. Il confirme : " Lorsque Tom a débarqué dans le Limbourg, en janvier 2009, j'ai surtout découvert un garçon en manque total de rythme car il était resté longtemps sans jouer. Mais au fur et à mesure qu'il a retrouvé ce rythme, il est devenu très important pour l'équipe, en termes de buts mais aussi d'assists. Le Standard sera probablement confronté au même problème : à Sclessin aussi, Tom devra d'abord retrouver le rythme. Il faudra se montrer patient avec lui, car il ne pourra pas démontrer d'emblée toute l'étendue de ses capacités. Mais c'est un vrai talent, un garçon d'une excellente mentalité aussi, qui s'exprime le mieux sur le flanc droit mais peut aussi être utilisé comme soutien d'attaque. "