TACTIQUE

Finalistes (très) déçus de la dernière édition de cette CL, les Parisiens sont animés d'un bel esprit de revanche, à l'aube de cette phase de poules. Mais les transferts tant désirés par Tuchel n'ont pas suivi. Les départs de Thiago Silva, Edinson Cavani, Thomas Meunier et Eric Maxim Choupo-Moting n'ont ...

Finalistes (très) déçus de la dernière édition de cette CL, les Parisiens sont animés d'un bel esprit de revanche, à l'aube de cette phase de poules. Mais les transferts tant désirés par Tuchel n'ont pas suivi. Les départs de Thiago Silva, Edinson Cavani, Thomas Meunier et Eric Maxim Choupo-Moting n'ont été comblés que par les venues d' Alessandro Florenzi, Rafinha, Sergio Rico, Danilo Pereira et Moise Kean et ne ressemblent pas au socle ambitieux tant espéré par l'Allemand pour ce qui devrait être sa dernière saison dans la Ville Lumière. Des arrivées au rabais qui pointent le mal de la direction à trouver son bonheur, pris en étau entre le fair-play financier et des ambitions démesurées. En pointe, Mauro Icardi, acquis définitivement pour cinquante millions d'euros, ne convainc pas le coach et s'expose au repositionnement dans l'axe de Kylian Mbappé. Reste qu'après un début de saison difficile, marqué par des tests positifs au Covid-19 en série, le PSG a récemment sorti la tête de l'eau et montré à nouveau un visage plus solide. À Paris depuis sept ans, le défenseur de formation brésilien porte désormais le brassard de capitaine, suite au départ de Thiago Silva. Repositionné au milieu de terrain, son abnégation et sa rage de vaincre ont déjà fait des miracles depuis la reprise dans une équipe gangrenée par les dissensions internes. Reste que l'arrivée sur le gong de Danilo Pereira (ex-Porto) devrait avoir pour conséquence de le repositionner dans l'axe de la défense, aux côtés de Presnel Kimpembe.