On continue à découvrir RachidChihab. Une vraie bonne découverte. Un gars hyper calme. Un anti-MichelPreud'homme, un anti-PeterMaes, un anti-GuyLuzon. Exemple concret, dans le match contre Genk : BennardKumordzi vient de commettre un petit attentat sur SteevenLangil, ils doivent tous les deux être soignés sur place - Kumordzi s'est carrément fracturé le tibia dans l'aventure. Dans une situation pareille, beaucoup de coaches s'exciteraient, réclameraient un carton rouge.
...

On continue à découvrir RachidChihab. Une vraie bonne découverte. Un gars hyper calme. Un anti-MichelPreud'homme, un anti-PeterMaes, un anti-GuyLuzon. Exemple concret, dans le match contre Genk : BennardKumordzi vient de commettre un petit attentat sur SteevenLangil, ils doivent tous les deux être soignés sur place - Kumordzi s'est carrément fracturé le tibia dans l'aventure. Dans une situation pareille, beaucoup de coaches s'exciteraient, réclameraient un carton rouge. Chihab la joue autrement : plutôt que de mettre l'arbitre sous pression, il donne calmement ses consignes au joueur qui va monter. Au coup de sifflet final, il est toujours très positif. En pantalon de training et polo bleus comme d'habitude, crinière au vent comme toujours, il traverse le terrain en discutant avec la mascotte du club, en lui tapant sur l'épaule. Il se mêle aux pom-pom girls. Il va saluer le kop avec ses joueurs (" Rachid, Rachid, Rachid... ") et va spontanément regonfler ceux qui ont la tête dans le sol. Et puis, il y a son analyse en conférence de presse. C'est souvent très intéressant. Il a grandi juste derrière la frontière mais il a la puissance verbale d'un vrai Français, les expressions courtes mais intenses comme là-bas. Il rappelle AlbertCartier, PatrickRemy et d'autres coaches bleu-blanc-rouge qui se sont arrêtés chez nous. Extraits choisis de son laïus de samedi dernier... l " Quand on n'est pas capable de gagner un match, il faut être capable de ne pas le perdre. " l " On a pris un coup quand Genk a marqué, le rapport psychologique s'est inversé. " l " Les matches se gagnent ou se perdent surtout en milieu de terrain. Quand vous perdez le ballon là, vous prenez des vagues. " l " Un coach n'écarte pas un joueur, il fait des choix à un moment donné. Il doit ouvrir la porte pour continuer à fonctionner. " l " Après une défaite, la facilité pour un joueur est de botter en touche, de se protéger. " l " Quand on est encensé, on a tendance à manquer de concentration, à se laisser aller un peu. " l " J'ai des blessés, ce sont des signes, ça veut dire qu'il commence à y avoir un peu de fatigue. Le corps se protège à travers ces signaux-là. " l " Gand, Genk, on récolte tout en même temps, et peut-être pas au meilleur moment. " l " Hein Vanhaezebrouck et Alex McLeish disent que leur équipe a joué son meilleur match de la saison pour nous battre. C'est valorisant mais aussi frustrant. " l " On perd des matches, on en gagne, je pense qu'on en perdra encore. " l " Par moments, ce soir, on a un peu tout mélangé. Les joueurs n'étaient plus toujours en phase sur certaines phases. " l " Il y a toujours un match important : le prochain. Il faut faire le deuil de celui qui vient de passer. " Imparable.