Ça saute aux yeux quand on parcourt les rapports de la commission des licences. La moitié des équipes de D1A ne peut pas disputer de rencontres européennes dans son stade. Mouscron n'a même pas demandé cette licence alors que sept autres clubs on conclu un accord avec un collègue de D1A : Eupen et Saint-Trond avec le Standard, l'Antwerp avec la ville de Bruxelles pour le stade Roi Baudouin, Charleroi avec Anderlecht, Courtrai avec Lokeren, Waasla...

Ça saute aux yeux quand on parcourt les rapports de la commission des licences. La moitié des équipes de D1A ne peut pas disputer de rencontres européennes dans son stade. Mouscron n'a même pas demandé cette licence alors que sept autres clubs on conclu un accord avec un collègue de D1A : Eupen et Saint-Trond avec le Standard, l'Antwerp avec la ville de Bruxelles pour le stade Roi Baudouin, Charleroi avec Anderlecht, Courtrai avec Lokeren, Waasland Beveren avec Zulte Waregem et Malines avec OHL. À l'exception de Charleroi, il y a peu de chances qu'une de ces équipes soit active en Europa League cet été mais c'est clair : la Belgique connaît de graves problèmes d'infrastructures. Nico De Pauw a inspecté tous les stades en janvier, pour le compte de l'UB. " À quelques exceptions près, les stades sont vieux. Leur exclusion des coupes d'Europe est certainement liée à leur âge mais ce sont des arènes sûres : les inspections locales sont sévères. De ce point de vue, nous ne devons nous faire aucun souci. Ce qui pose problème pour l'obtention de la licence européenne, ce sont les exigences de l'UEFA en matière d'infrastructures. Par exemple, tous les sièges doivent être pourvus d'un dossier de 30 centimètres. L'Antwerp a érigé une nouvelle tribune mais les sièges de la tribune deux ne sont pas conformes, d'où son problème. " Comme on l'a dit, seul le dossier de Charleroi, toujours en lice pour un billet européen en PO1, est urgent. De Pauw : " L'accord passé avec Anderlecht est provisoire. Il ne court que le temps que le stade des Carolos soit mis en conformité. Charleroi est en train de l'aménager. Il remplace progressivement ses sièges. L'UEFA exige également un contrôle électronique des accès à partir de la phase de poules de l'Europa League. Charleroi s'attaque à ce problème-là aussi. Je vais bientôt prendre rendez-vous avec Mehdi Bayat pour effectuer une nouvelle inspection du Mambour. Nous pourrons voir s'il reste des soucis. " Si les Carolos se qualifient pour l'Europe, ils joueront donc fort probablement sur leurs terres. De Pauw : " Je suppose que oui car nous sommes souples. L'UEFA inspectera le stade à ce moment. Mais pour l'octroi de la licence, il était indispensable d'avoir un accord avec un autre club. "