St-Trond a rassemblé ses économies pour renforcer son attaque. Il a enrôlé le meilleur buteur de D2, le Brésilien Marcos Pereira, de Maasland, et acquis le Yougoslave Dalibor Mitrovic, qui appartenait à Bruges mais évoluait à Westerlo, pour quelques dizaines de millions.
...

St-Trond a rassemblé ses économies pour renforcer son attaque. Il a enrôlé le meilleur buteur de D2, le Brésilien Marcos Pereira, de Maasland, et acquis le Yougoslave Dalibor Mitrovic, qui appartenait à Bruges mais évoluait à Westerlo, pour quelques dizaines de millions. Le départ de Dirk Van Oekelen, libre, au RWDM, a été compensé par le transfert du Rwandais Claude Kalisa. On a également fait de la place pour quatre nouveaux jeunes du club : Stijn Vangeffelen, Wouter Vandevenne, Dries Jacquemyn et Tom Hansen. Filip Fiers a rejoint Denderleeuw, Patrick Teppers et Sam Aerts Heusden-Zolder, Isaïas Lausanne, Sascha Holans Dessel Sport. Deux joueurs loués, Stijn Meert et Koen Schockaert, ont rejoint Anderlecht et Bruges. DÉFENSEDusan Belic était gardien de l'équipe qui a mené à bon terme la saison passée et reste donc titulaire. Il est assez complet, même s'il a parfois un black-out, qu'il s'agisse de mauvais réflexes sur des longs tirs ou de sorties impromptues. Le talentueux Davy Schollen va lui livrer une âpre concurrence. Comme Bram Van Geel et Kris Buvens, il a achevé ses études et peut se consacrer au seul football. Tom Hansen devient troisième gardien à la place de Jacky Mathijssen, promu entraîneur. Van Oekelen, l'arrière gauche parti, Philippe Lenglois a glissé sur le flanc de son poste de défenseur central, une place où il a déjà évolué, même s'il ne l'apprécie pas. Vangeffelen, un international Espoir, le remplace mais pendant la préparation, il n'a pas semblé prêt pour le plus haut niveau. Kalisa, un défenseur central gaucher, a montré ses qualités mais a trop tendance à vouloir tout régler en beauté. Il est en concurrence avec Robbie Dello, droitier, fort et rude dans les duels. A beaucoup de points de vues, il est fait pour évoluer avec Nicky Hayen, déjà une certitude l'an dernier. Robrecht Deckers est aussi un espoir mais il poursuit ses études et ne peut s'entraîner suffisamment. A droite, Peter Delorge, très polyvalent, est le premier remplaçant de Peter Voets, le capitaine, qu'il a déjà très bien remplacé en fin de saison. ENTREJEUMathijssen aligne deux médians centraux défensifs dotés d'un bon abattage, derrière un avant en décrochage et des ailiers qui peuvent s'infiltrer. Wouter Vrancken évolue avec Gunther Verjans. Vrancken récupère beaucoup de ballons grâce à ses aptitudes physiques mais ses passes sont brouillonnes. A gauche, les dribbles et les accélérations de Dany Boffin doivent créer la surprise et conférer plus de profondeur au jeu. Van de Ven, un jeune qui possède une belle vista, constitue son remplaçant mais peut aussi briguer un poste dans l'axe. A gauche, Van Geel est rapide mais manque de tranchant. Georges Dimitriadis peut jouer à gauche aussi, même si sa place est à droite. Il est rapide et peut enfoncer son flanc. Buvens, fin technicien, marque facilement mais manque encore d'audace. Il devrait toutefois pallier l'absence de Dimitriadis, victime d'une fracture de la clavicule. ATTAQUESt-Trond place ses espoirs en Mitrovic. A Westerlo, il a quand même inscrit douze buts. Explosif, doté du sens du but, il est capable de beaucoup de choses mais est un individualiste pur jus. Pereira, suspendu pour le premier match de championnat, est rapide, brillant joueur et dangereux dans le rectangle. Domage pour lui, il se complique la tâche. Si Désiré Mbonabucya atteint un niveau supérieur à celui de la saison passée, St-Trond disposera de possibilités offensives appréciables. CONCLUSIONLe groupe est une fois de plus rajeuni. Plus de la moitié du noyau et même de l'équipe fanion vient de l'école de jeunes du club, qui devient ainsi le premier serviteur du football belge. Encore faut-il que les blessures n'accablent pas trop de joueurs d'expérience en même temps. Christian Vandenabeele