Jesper Gronkjaer est le joueur de la semaine. Le Danois a inscrit un but contre Monaco comme contre United. Mercredi, ça n'a pas suffi à qualifier Chelsea pour la finale de la Ligue des Champions mais samedi, ça a assuré la deuxième place du championnat à Chelsea, qui est ainsi directement qualifié pour la prochaine Ligue des Champions. Cela ne change rien pour l'entraîneur, Claudio Ranieri, qui va quitter le club londonien.
...

Jesper Gronkjaer est le joueur de la semaine. Le Danois a inscrit un but contre Monaco comme contre United. Mercredi, ça n'a pas suffi à qualifier Chelsea pour la finale de la Ligue des Champions mais samedi, ça a assuré la deuxième place du championnat à Chelsea, qui est ainsi directement qualifié pour la prochaine Ligue des Champions. Cela ne change rien pour l'entraîneur, Claudio Ranieri, qui va quitter le club londonien. Tout le monde parie sur José Mourinho, l'entraîneur de Porto, pour lui succéder. Il n'a pas de passé prestigieux de joueur mais quelle carte de visite avaient Sven-Goran Eriksson ou Arsène Wenger avant de voler de succès en succès comme entraîneurs ? Jadis, Arrigo Sacchi avait balayé l'argument d'une boutade : il ne faut pas avoir été un cheval pour faire un bon jockey... Pour les Anglais, Mourinho fait donc l'affaire. Ancien enseignant, il a fait son apparition dans le football il y a douze ans, comme interprète de Bobby Robson, alors entraîneur du Sporting Lisbonne. Il l'a suivi à Porto puis à Barcelone. Mourinho y est resté quand Robson a cédé sa place à Louis van Gaal. Il a ensuite entraîné Benfica et Uniao Leiria avant d'atterrir à Porto en janvier 2002. Agé de 41 ans, il y a déjà gagné deux titres, une Coupe UEFA et peut encore y adjoindre une Coupe du Portugal et la Ligue des Champions. Son pragmatisme a séduit Roman Abramovich. Est-ce réciproque ? " Si je quitte Porto, ce sera certainement pour un club anglais. Je n'irai pas en Espagne ". Son arrivée à Chelsea n'est cependant pas encore acquise : quand Peter Kenyon et Roman Abramovich lui ont rendu visite à Setubal, il a lui-même mis fin à l'entretien, après un moment. Un coup de poker ? Et Ranieri ? Agé de 52 ans, il est toujours sous contrat et voudrait rester à Londres. Arsenal n'est pas une option. Mais Tottenham ? (P. T'Kint)LEEDS, en difficultés financières, peut s'attendre à un exode. Alan Smith (23 ans), Mark Viduka (28 ans) et Paul Robinson (24 ans) ont toutes les chances d'être transférés. PeterLorimer, ancien joueur et directeur du club, doit rencontrer un candidat-repreneur local, prêt à dépenser 32 millions d'euros. Les nouveaux patrons engageront un manager. Gordon Strachan, qui avait conduit l'équipe au titre en 1992, a les meilleurs papiers. Leeds, encore leader de la D1 en janvier 2002, doit cependant diminuer fortement sa masse salariale, qui dépasse les 56 millions par an. En D2, la masse salariale moyenne est de 12 millions. En descendant, Leeds perd 28 millions par an en droits TV. BUTEURS : 1. Henry (Arsenal) 29 buts ; 2. Shearer (Newcastle) 22 ; 3. Saha (Man. United) 20 ; 4. Van Nistelrooy (Man. United) 19 ; 5. Forssell (Birmingham) 17.P.T'Kint