Le constat ne plaît certainement pas aux patrons du club, mais il est bien réel: le projet de faire jouer beaucoup de joueurs formés à Neerpede a été mis au frigo. Ils doivent pour la plupart se contenter de miettes. Quand Anderlecht laisse filer Elias Cobbaut et Sieben Dewaele en fin de mercato, c'est un signe supplémentaire que Vincent Kompany est passé à autre chose, avec de nouvelles priorités. Place à l'expérience. Avec, par exemple, les nouveaux venus Lior Refaelov et Benito Raman qui obtiennent beaucoup de temps de jeu. Plus globalement, le coach fait confiance ...

Le constat ne plaît certainement pas aux patrons du club, mais il est bien réel: le projet de faire jouer beaucoup de joueurs formés à Neerpede a été mis au frigo. Ils doivent pour la plupart se contenter de miettes. Quand Anderlecht laisse filer Elias Cobbaut et Sieben Dewaele en fin de mercato, c'est un signe supplémentaire que Vincent Kompany est passé à autre chose, avec de nouvelles priorités. Place à l'expérience. Avec, par exemple, les nouveaux venus Lior Refaelov et Benito Raman qui obtiennent beaucoup de temps de jeu. Plus globalement, le coach fait confiance à presque tous les joueurs arrivés cet été: Wesley Hoedt, Sergio Gómez, Kristofer Olsson, Taylor Harwood-Bellis, Joshua Zirkzee. Les Killian Sardella et Marco Kana devront patienter. Ou partir. Même Anouar Ait El Hadj et Yari Veschaeren ne sont plus sûrs de rien. Si Kompany poursuit dans sa logique, il pourrait donc introduire aussi les deux joueurs arrivés en fin de mercato: Christian Kouamé et Lisandro Magallán. Ce ne serait pas illogique pour des gars arrivant de la Fiorentina et de l'Ajax. Ils viennent en Belgique pour se relancer, pas pour rester sur le banc. C'est aussi l'ambition de Zirkzee. Il a été impressionnant lors de ses débuts en mauve, mais il n'a pas encore confirmé entre-temps. En tout cas, ça donne une équipe complètement chamboulée par rapport à la saison passée. Le Sporting a profité des derniers jours du mercato pour se débarrasser de plusieurs joueurs dont il n'avait pas l'utilité. Mais la direction n'a toujours pas réussi à faire partir la grosse épine qu'elle a dans le pied depuis une éternité: Adrien Trebel et son contrat XXL. On aurait compris que Kompany l'aligne dans les premiers matches de championnat pour le mettre en vitrine. Mais non, le Français a été laissé dans l'ombre. Comment séduire des acquéreurs potentiels dans ces conditions? La saison dernière, il y avait souvent un Anderlecht (avec Trebel) qui prenait des points et un Sporting (sans Trebel) qui en prenait moins. Aujourd'hui, c'est le duo Josh Cullen- Kristofer Olsson qui a sa bénédiction. Et sur cette portion cruciale du terrain, ils n'ont pas encore marqué les esprits. L'équipe a aussi du mal devant: deux fois moins de buts marqués que l'Union et Eupen. La pression sur le prodige présumé Zirkzee est maximale.On se demandait si, à 35 ans, il avait encore les jambes et le souffle pour enchaîner les matches avec Anderlecht. Début août, on pouvait en douter, vu son temps de jeu. Mais il accumule les rencontres complètes (ou presque) depuis. Vranjes (AEK Athènes, Gre), Boende (Juventus, Ita), Vlap (FC Twente, Ned), Makarenko (MOL Fehérvár, Hun), Wellenreuther (Willem II, Ned), Cobbaut (Parme, Ita), Saief & Sanneh (contrats rompus), Adzic (PEC Zwolle, Ned), Dewaele (AS Nancy, Fra, via KV Ostende), Nkaka Bazunga (Waasland-Beveren), Dauda (Cartagena, Esp), Bundu (Aarhus, Den).