Le Sporting a encaissé 45 buts au cours des 25 premiers matches du championnat : énorme! Seuls Alost, Harelbeke et Malines ont fait moins bien. Quand une équipe boit la tasse, on ne peut pas incriminer exclusivement sa ligne arrière. Il n'empêche que les satisfactions sont rares, dans la défense hennuyère, depuis le début du championnat.
...

Le Sporting a encaissé 45 buts au cours des 25 premiers matches du championnat : énorme! Seuls Alost, Harelbeke et Malines ont fait moins bien. Quand une équipe boit la tasse, on ne peut pas incriminer exclusivement sa ligne arrière. Il n'empêche que les satisfactions sont rares, dans la défense hennuyère, depuis le début du championnat. Dans le but, Istvan Dudas et Jean-François Lecomte ont tous deux commis quelques erreurs grossières qui ont coûté des points et du crédit (comme après le 7-2 à Anderlecht ou le 4-0 au Standard) à leur équipe. Olivier Renard est arrivé en prêt de l'Udinese, mais il s'est blessé dès son premier entraînement en Belgique et on n'a pas pu juger sa vraie valeur actuelle. Sa location pourrait être prolongée: c'est à lui de prendre la décision car ses dirigeants italiens n'y seraient sans doute pas opposés. Lecomte (toujours sous contrat) restera-t-il à Charleroi? Il y a aussi une piste Frédéric Herpoel, qui pourrait intéresser la direction si ses prétentions financières ne sont pas trop élevées. Quels défenseurs, mis à part Frank Defays et Gauthier Remacle, peuvent affirmer qu'ils réussissent leur saison? Le plus doué, Bertin Tokéné, a la tête ailleurs depuis près de deux ans. Il joue de temps en temps un match impeccable, mais il peut être carrément à côté de ses pompes la semaine suivante. Le Sporting possède une option sur lui, qui pourrait être levée. Tokéné clame qu'il va partir. La First Star a droit à l'intégralité de la somme de transfert. Mais Charleroi, grâce à l'option, a les cartes en mains et pourrait exiger de la First Star que l'indemnité de transfert soit partagée. Nicola Jerkan est en fin de contrat: ce n'est pas officiel, mais on imagine qu'il ne sera pas conservé. Il a rarement répondu présent quand on a eu besoin de lui. Romuald Petit a réussi quelques bonnes choses, mais il jouait encore en D3 il y a un an et son manque d'expérience le handicape méchamment face aux meilleurs attaquants de l'élite. Marc Vangronsveld est l'un des flops de la saison. Mahamadou Kéré a joué un bon début de championnat avant de disparaître de la circulation. Quant à l'Iranien Mahdavi, on n'a pas encore eu vraiment l'occasion de découvrir sa valeur. Mais s'il était tellement supérieur aux autres défenseurs, il serait titulaire! Charleroi n'avait pas de back gauche la saison dernière: il n'y a toujours pas un joueur indéboulonnable à cette place aujourd'hui. D'autres joueurs arrivent en fin de contrat. Roberto Bisconti veut jouer plus haut et partira. Pascal Dias a été sans arrêt blessé et ne sera pas conservé. Sergeï Omelianovitch laissera aux supporters du Sporting le souvenir d'un éternel espoir; il rêve à présent du championnat israélien. Luciano Djim a été repêché dans le noyau B en cours de saison et ne se débrouille pas mal dans son rôle de joker. Charleroi va-t-il le garder? "Nous avons pris des décisions quant aux joueurs en fin de contrat : nous les communiquerons aux intéressés à la fin du mois", signale Lucien Gallinella. Il y a aussi le cas d' Aziz Rabbah, en fin de contrat mais sur la touche pour plusieurs semaines suite à son accident de voiture. Le club fera un geste et lui proposera un nouveau bail d'un an. "S'il s'était blessé en revenant d'une boîte de nuit à 4 heures du matin, nous n'aurions pas agi de la même façon", dit Enzo Scifo. Et les renforts pour la saison prochaine? Des pistes existent mais le club ne fera pas de folies car sa situation financière n'est pas si rose. "Nous avons sorti tous les cadavres des placards", explique Gallinella. "Nous avons une dette de 200 millions à laquelle il faudra ajouter un petit déficit d'exploitation pour cette saison si nous ne vendons pas un joueur avant le 31 mars. Le remboursement de cette dette ne nous permet pas de faire venir à Charleroi des joueurs hors de prix".