Le week-end prochain, les messieurs vont se disputer un montant de plus de 11 millions d'euros au Pebble Beach Golf, en Californie. Le successeur de Brooks Koepka, le vainqueur de la dernière édition, touchera 1,9 million mais la lauréate de l'US Open a dû se contenter de 880.000 euros sur un total de 4,8 millions. C'est beaucoup moins que les homme...

Le week-end prochain, les messieurs vont se disputer un montant de plus de 11 millions d'euros au Pebble Beach Golf, en Californie. Le successeur de Brooks Koepka, le vainqueur de la dernière édition, touchera 1,9 million mais la lauréate de l'US Open a dû se contenter de 880.000 euros sur un total de 4,8 millions. C'est beaucoup moins que les hommes mais ce n'est pas pour ça que Lee Jeong-eun (23 ans) a pleuré à chaudes larmes. " Je joue avant tout au golf pour soutenir financièrement mes parents ", a raconté la Sud-Coréenne après sa surprenante victoire à Charleston, le premier major de sa carrière. Elle est passée de la douzième à la cinquième place mondiale. Un détail : quatre autres compatriotes figurent dans le top dix. Elle n'avait que quatre ans quand son père, chauffeur de poids lourds, a été victime d'un accident qui l'a cloué en chaise roulante. La famille a vécu des moments difficiles mais déjà en catégories d'âge, la fillette semblait plus douée que la moyenne. Ses parents ont donc tout mis en oeuvre pour la suivre sur le circuit amateur. " Papa a essayé de m'accompagner le plus souvent possible mais ce n'était pas évident compte tenu de son handicap. Mes parents ont fait de leur mieux pour payer mes déplacements et mes hôtels. C'est pour ça aussi que je regrette qu'ils n'aient pu être présents aujourd'hui ", a confié la Sud-Coréenne, qui s'appelle... Jeongeun Lee6 mais préfère le raccourci Six. " Six joueurs du Tour coréen portent le même nom, Lee Jeong-eun. On a donc cherché une solution de facilité : un, deux, trois, quatre, cinq, six. J'étais la sixième et je suis donc devenue Lee6. C'est pratique, non ? ", sourit la joueuse, professionnelle depuis 2015 mais vraiment admise au LPGA Tour depuis cette saison.