EL CLASICO. Dimanche soir, le choc entre Barcelone et le Real a focalisé l'attention générale. Deux fois Messi, deux fois Ronaldo : les vedettes ont été au rendez-vous. Après sept journées, les deux stars ont marqué huit buts chacune. A la 17', les supporters du Barça ont déployé un immense tifo réclamant l'indépendance de la Catalogne, une exigence qu'ils ont d'ailleurs scandée. En novembre, la Catalogne veut organiser un référendum pour réclamer sa liberté.
...

EL CLASICO. Dimanche soir, le choc entre Barcelone et le Real a focalisé l'attention générale. Deux fois Messi, deux fois Ronaldo : les vedettes ont été au rendez-vous. Après sept journées, les deux stars ont marqué huit buts chacune. A la 17', les supporters du Barça ont déployé un immense tifo réclamant l'indépendance de la Catalogne, une exigence qu'ils ont d'ailleurs scandée. En novembre, la Catalogne veut organiser un référendum pour réclamer sa liberté. REMOUS À BILBAO. L'Athletic de Bilbao, longtemps impressionnant la saison passée dans les épreuves de coupes, puisqu'il a atteint (et perdu) la finale de l'Europa League et de la Coupe d'Espagne, a subi un choc la semaine dernière. Le 26 mai, Marcelo Bielsa a pris congé de ses joueurs sur un discours plutôt épicé. Il a fait part de sa déception à propos de la manière dont l'équipe avait perdu, contre Barcelone et contre l'Atletico Madrid, ajoutant que ses joueurs ne devaient pas rire mais se lamenter car il leur faudrait du temps avant de pouvoir prendre leur revanche. A la fin de son speech, il a déclaré : " Adieu, peut-être à tout jamais. " Ce que Bielsea ne savait pas, c'est qu'un joueur enregistrait son discours avec son téléphone portable. La semaine dernière, on a pu en entendre des extraits à la radio. Alors que le club est en pleine crise, les propos de l'entraîneur prennent évidemment un tout autre sens. Le joueur qui a réalisé l'enregistrement s'est dénoncé la semaine dernière mais le club ne sait toujours pas qui a envoyé l'extrait. Le bilan sportif n'est pas brillant. Grâce à sa victoire contre Osasuna le week-end dernier, Bilbao a quelque peu décollé du bas du tableau mais il a subi un lourd revers à Prague en Coupe d'Europe et la semaine a encore été émaillé par une violente dispute entre l'entraîneur et l'attaquant Fernando Llorente. Bielsa estime que celui-ci ne remplit pas bien sa tâche. Il l'a fait entrer à l'heure de jeu, alors que le score était déjà de 3-0 en Tchéquie... IkerMuniain a aussi des soucis. C'est un diamant brut mais aux Jeux Olympiques, son comportement a laissé à désirer. LuisMilla, le sélectionneur espagnol, a perdu son boulot mais son rapport a dû être corsé à l'encontre du médian : si celui-ci veut encore se produire en équipe nationale, il doit d'abord présenter des excuses en privé... JAVI MARTINEZ EN ÉQUIPE NATIONALE. L'Espagne prépare ses matches contre la Biélorussie, à Minsk, et contre la France, à Madrid. Vicente Del Bosque a ajouté un nouveau nom à sa sélection : celui de Javi Martinez (Bayern). Celui-ci remplace GerardPicqué, qui est blessé et a d'ailleurs dû faire l'impasse sur Barça-Real. Carlos Puyol en est à 99 matches mais il est encore blessé et le centième match n'est donc pas pour tout de suite. Del Bosque a déclaré n'avoir pas de place pour Juan Mata, un des leaders de Chelsea. Par ailleurs, à Minsk, Iker Casillas a l'opportunité de battre un nouveau record : il suffit que le portier ibérique préserve ses filets pendant 79 minutes pour améliorer son propre brevet d'invincibilité. Son compteur est à 707 minutes. Il n'a plus encaissé de but depuis le premier match de l'EURO, contre l'Italie. Ce n'est pas un record absolu car entre 2004 et 2006, Edwin van der Sar est resté invaincu pendant 1.014 minutes avec les Pays-Bas. Depuis que Messi et Ronaldo évoluent tous deux en Espagne, soit depuis la saison 2009-2010, ils ont inscrit 238 buts en championnat. Toutes épreuves réunies, ils en sont à 331 buts ! Messi en a marqué 170, dont 17 en 22 matches contre le Real, Ronaldo en a inscrit 161.Messi et Ronaldo ont tous deux répondu présents dans l'affiche du week-end. Victor Ruiz. Valence ne parvient plus à compenser la vente de ses meilleurs joueurs, saison après saison. Cela nuit à sa régularité. PETER T'KINT" Pendant un moment, il s'est tu mais cette saison, Messi parle ! "Les coéquipiers de l'Argentin à propos de son nouveau rôle dans le Barça de Vilanova.