CASILLAS, L'HUMILITÉ D'UN CHAMPION. Quelques jours avant le clasico, IkerCasillas a présenté son livre, L'humilité d'un champion, dans lequel il raconte sa vie. Florentino Pérez, le président du Real Madrid qui a assisté à la cérémonie en compagnie du président d'honneur Alfredo Di Stefano et de l'auteur du bouquin, Enrique Ortego, a souligné à quel point le gardien était un symbole et un exemple pour les jeunes. Des propos qui ont ému Casillas : " En passant en revue les grands moments de ma vie et de ma carrière, je me suis souvenu d'événements merveilleux que j'avais presque oubliés. Au départ, je n'avais pas très bien compris les raisons d'écrire une biographie. Généralement, on fa...

CASILLAS, L'HUMILITÉ D'UN CHAMPION. Quelques jours avant le clasico, IkerCasillas a présenté son livre, L'humilité d'un champion, dans lequel il raconte sa vie. Florentino Pérez, le président du Real Madrid qui a assisté à la cérémonie en compagnie du président d'honneur Alfredo Di Stefano et de l'auteur du bouquin, Enrique Ortego, a souligné à quel point le gardien était un symbole et un exemple pour les jeunes. Des propos qui ont ému Casillas : " En passant en revue les grands moments de ma vie et de ma carrière, je me suis souvenu d'événements merveilleux que j'avais presque oubliés. Au départ, je n'avais pas très bien compris les raisons d'écrire une biographie. Généralement, on fait cela à la fin d'une carrière, et la mienne est, je l'espère, encore loin d'être terminée. Les journaux ont déjà relaté mes exploits à profusion, mais de là à les insérer dans une £uvre aussi magistrale... " PIQUÉTIENTAUCLASICO. Le défenseur central du FC Barcelone a ouvertement " demandé " son cinquième carton jaune, en perdant du temps face au Rayo Vallecano alors que le score était déjà de 4-0. L'arbitre PérezLasa a souri, devinant les intentions du joueur : louper le prochain match plutôt que le clasico au Real Madrid. Mais il a été contraint d'appliquer le règlement. SergioBusquets, lui aussi menacé, n'a pas joué face aux promus madrilènes. MAJORQUEATTENDLESPÉTRODOLLARS. Majorque intéresse plusieurs groupes d'investisseurs, qui attendent le meilleur moment pour se manifester et acquérir des actions du club des Baléares. Les principales options proviennent de la péninsule arabe et de Dubaï en particulier. Des réunions ont même déjà eu lieu : JorgeMendes, l'agent de CristianoRonaldo et de JoséMourinho, a joué les intermédiaires entre les investisseurs potentiels et LorenzoSerraFerrer, le directeur sportif majorquin, mais n'interviendra pas sur le plan sportif. L'homme choisi pour diriger le projet sportif semble être JesúsGarcíaPitarch, en raison de son expérience et de sa connaissance de la Liga espagnole. Un accord pourrait être signé le 13 décembre. La dette devrait alors être réduite de moitié, de 30 à 15 millions. REMEMBERAROUNAKONE. Ce joueur ivoirien, qui a joué au Lierse et qui défend aujourd'hui les couleurs de Levante, la révélation de la saison, se rappelle au bon souvenir de tous. En trois mois dans la région de Valence, il a déjà inscrit un but de plus qu'en quatre ans, au FC Séville et à Hanovre : cinq en 12 matches. Il faut dire que deux graves blessures l'avaient longuement écarté des terrains : durant l'été 2008, il s'était rompu les ligaments du genou et le ménisque avec son équipe nationale. Il n'avait pu rejouer qu'en fin de saison, et n'était pas parvenu à trouver le chemin des filets lors des six derniers matches ni au cours des quinze matches qu'il a disputés durant le premier tour de la saison 2009-2010, ce qui avait amené le FC Séville à le prêter à Hanovre en janvier. Là-bas, il a retrouvé le chemin des filets (deux buts en huit matches), mais a dû être réopéré du genou. JUANELEENPRISON. L'ancien joueur de Gijon a été incarcéré et restera au moins six mois en prison. Il avait déjà été arrêté en février, pour menaces envers son ex-épouse et dégâts au véhicule. Avec le 4-0 face au Rayo Vallecano, puis le 5-0 contre Levante, Victor Valdés a accumulé 12 rencontres consécutives à domicile sans encaisser, un record en Liga. Il ne s'est plus retourné au Camp Nou depuis le 8 avril.La Real Sociedad s'est montrée héroïque face à Malaga : menée 1-2 à deux minutes de la fin, elle a renversé la vapeur pour gagner 3-2 sur des buts de Carlos Vela et Ifran, et sauver la peau du coach Philippe Montanier. La grave situation que vit le Racing Santander, tant au niveau sportif qu'au niveau institutionnel, a débouché sur la démission de l'entraîneur argentin Héctor Cuper. Il a pris congé de ses joueurs la semaine dernière. PAR DANIEL DEVOS" Si j'étais le président du Real Madrid, je transfèrerais Gaitan, de Benfica, et Fernando, du FC Porto. "Pepe, dans une interview au journal portugais O Jogo