MESSI CAPITAN. Ils sont nombreux ceux qui pensent que le Barcelonais est plus apprécié dans le monde que dans son propre pays parce qu'il ne parvient pas à s'exprimer à son meilleur niveau avec l'équipe d'Argentine. Le nouveau sélectionneur de l'Albiceleste, Alejandro Sabella, semble avoir trouvé le moyen de remédier à cette différence de rendement en nommant Lionel Messi capitaine. Contre le Venezuela (victoire 1-0), on n'a pas vraiment assisté à une première puisque la Puce avait déjà porté le brassard lors de la victoire contre la Grèce à la Coupe du Monde 2010 (2-0) et quatre minutes après l'exclusion de Javier Mascherano contre l'Uruguay en quarts de finale de la Copa America, qui s'est soldé par l'élimination (1-1, t.a. b 4-5).
...

MESSI CAPITAN. Ils sont nombreux ceux qui pensent que le Barcelonais est plus apprécié dans le monde que dans son propre pays parce qu'il ne parvient pas à s'exprimer à son meilleur niveau avec l'équipe d'Argentine. Le nouveau sélectionneur de l'Albiceleste, Alejandro Sabella, semble avoir trouvé le moyen de remédier à cette différence de rendement en nommant Lionel Messi capitaine. Contre le Venezuela (victoire 1-0), on n'a pas vraiment assisté à une première puisque la Puce avait déjà porté le brassard lors de la victoire contre la Grèce à la Coupe du Monde 2010 (2-0) et quatre minutes après l'exclusion de Javier Mascherano contre l'Uruguay en quarts de finale de la Copa America, qui s'est soldé par l'élimination (1-1, t.a. b 4-5). MOURINHO BOYCOTTÉ. La semaine dernière, l'UEFA n'a pas invité le Portugais au 13e Forum des entraîneurs des clubs d'élite européens. Ce n'est pas vraiment une surprise : José Mourinho est sous le coup d'une suspension suite à ses déclarations après la demi-finale de la Ligue des Champions. Cela n'a pas empêché le Special One d'avoir une superbe idée tactique lors de la première journée en alignant contre Saragosse le latéral gauche Fabio Coentrao au milieu du jeu à côté de Xabi Alonso, laissant Marcelo se démener sur le flanc gauche. Côté déclarations, Mourinho n'a pas ralenti son rythme. Quand on lui a demandé pourquoi, lors du Trophée Bernabeu (victoire 2-1 Galatasaray) du 24 septembre, il n'a pas titularisé Casillas et qu'en outre le gardien avait été le seul des 21 joueurs présents à ne pas être monté au jeu, Mourinho a, dans le Mundo deportivo, tiré à vue sur son capitaine. Il en voulait à son joueur d'avoir annoncé qu'il espérait " faire la paix " avec ses collègues du Barça après les bagarres de Supercoupe. " Iker n'est pas intouchable, son poste n'est pas comme l'abonnement que j'ai acheté à mon fils, que tu payes et est à toi pour toujours. " Et puis le concernant : " Il y a en Espagne, une campagne de presse contre moi. " 55 MILLIONS, LE PLAFOND. Pour la première fois depuis pas mal de temps, le Real Madrid et Barcelone ne figurent pas dans le top 5 des clubs ayant le plus dépensé durant l'été : 1. Man City 92,54m, 2. PSG 89m, 3. Juventus 85,75m, 4. Chelsea 85,7m, 5. Rome 78m. Le Real a investi 55 millions dont 30 pour FabioCoentrao. Ce qui signifie que les autres arrivées ( Sahin, Callejon et Varane) n'ont pas coûté grand-chose voire rien comme Hamit Altintop. Le Barça a dépensé la même somme : 26 millions (sans compter les bonus et les quatre matches amicaux en faveur de l'Udinese) pour Alexis Sanchez et 29 millions pour Cesc Fabregas. 55 millions, c'est manifestement la tape : les propriétaires qataris de Malaga ont sorti le même montant pour tenter de casser le duopole des colosses de la Liga. Au total, les clubs espagnols ont déboursé 344,81 millions et en ont encaissé 293,32. LA LIGA EN GUERRE CONTRE LES RADIOS. A peine, le problème sur le contrat collectif est rentré dans le rang, la Ligue pro (Lfp) a lancé la guerre aux radios privées, nationales et locales, qui ne veulent pas payer les droits pour transmettre les matches. Dans certains stades, les radios, qui ne s'étaient pas acquitté du montant variant de deux à trois millions, se sont vu refuser l'entrée au stade. Et la Lfp a l'intention d'aller encore plus loin et d'attaquer en justice toutes les radios qui ont diffusé les rencontres via le Gsm d'un journaliste, qui avait payé sa place. Tout le monde ne trouve pas que l'introduction de cette taxe est une bonne chose. Ainsi le président de Séville, Del Nido, dont le partage des droits TV et radio est un des chevaux de bataille, n'a pas hésité à déclarer à Radiogaceta du Sport de Rayon Radio : " Notre Ligue n'est pas la plus grande cochonnerie de l'Europe, mais du monde. Aves des mesures pareilles on continue à agrandir le fossé entre les grands et le reste des équipes. " L'homme a joint le geste à la parole : il a autorisé l'entrée au stade de toutes les radios. L'Atletico a perdu trois stars (Aguero, Forlan et De Gea) mais bien qu'il ait dépensé 40 millions pour Radamel Falcao, le club a sagement réinvesti ses gains : 25 millions pour Arda Turan, Silvio et Ruben Micael tandis que Diego a été prêté par Wolfsburg. Ca sent la fin de carrière pour Roque Santa Cruz (30 ans). L'attaquant paraguayen (75 sélections) a été prêté au Betis Séville pour 1,5 million d'euros. La saison dernière, Man. City l'avait déjà placé à Blackburn avec un triste bilan : 9 matches 0 but ! Arrivé à la tête de l'équipe nationale, Vicente Del Bosque a révélé à la presse que la prolongation de contrat jusqu'en 2014, serait automatique si l'Espagne battait le Liechtenstein. Obélix n'était manifestement pas superstitieux... NICOLAS RIBAUDO" Sans le soutien de Qatar Foundation (165 millions en 5 ans), le Barça ne pourrait conserver tout ce qu'il a et maintenir son statut. "Sandro Rosell, le président du Barça, met les socios en garde concernant le référendum du 24 septembre.