PASDEFOOTBALL ! La réunion de mercredi passé entre l'AFE (Association des footballeurs espagnols) et la LFP (Ligue professionnelle de football) n'a débouché sur aucun accord : il n'y a donc pas eu de championnat, ni en D1 ni en D2, ce week-end. IkerCasillas, en tant que porte-parole des joueurs, a précisé qu'il ne réclamait pas plus d'argent mais simplement le respect des contrats, et qu'il s'agissait d'un geste de solidarité des joueurs des grands clubs envers leurs collègues moins bien lotis. Au total, on estime que 200 joueurs réclament encore des arriérés de salaires, pour un montant total de 50 millions. On n'a donc pas eu droit au derby Betis-Séville, au choc prometteur entre le nouveau riche Malaga et le FC Barcelone, ni au match du Real Madrid contre Bilbao. Les amateurs de football, en manque, ont dû se rabattre sur la D2B, le troisième échelon de la hiérarchie, qui a bel et bien commencé son championnat. Avec quelques belles équipes malgré tout : Ténériffe, Sala...

PASDEFOOTBALL ! La réunion de mercredi passé entre l'AFE (Association des footballeurs espagnols) et la LFP (Ligue professionnelle de football) n'a débouché sur aucun accord : il n'y a donc pas eu de championnat, ni en D1 ni en D2, ce week-end. IkerCasillas, en tant que porte-parole des joueurs, a précisé qu'il ne réclamait pas plus d'argent mais simplement le respect des contrats, et qu'il s'agissait d'un geste de solidarité des joueurs des grands clubs envers leurs collègues moins bien lotis. Au total, on estime que 200 joueurs réclament encore des arriérés de salaires, pour un montant total de 50 millions. On n'a donc pas eu droit au derby Betis-Séville, au choc prometteur entre le nouveau riche Malaga et le FC Barcelone, ni au match du Real Madrid contre Bilbao. Les amateurs de football, en manque, ont dû se rabattre sur la D2B, le troisième échelon de la hiérarchie, qui a bel et bien commencé son championnat. Avec quelques belles équipes malgré tout : Ténériffe, Salamanque, Cadix... Déçu, le président de la Ligue JoséLuisAstiazarán a eu des déclarations malheureuses : " Le nombre de footballeurs espagnols qui n'ont pas touché la totalité de leur salaire ne dépasse pas 20 %. Comparé au taux de chômage en Espagne, c'est peu. Enfin, il y a quand même des footballeurs qui travaillent : ceux qui négocient... " CLIMATMALSAIN. Les deux matches de Supercoupe entre le Real Madrid et le FC Barcelone avaient laissé entrevoir des actions prometteuses, mais le but du 3-2 de LionelMessi, à la 85e minute du match retour, a ravivé les frustrations madrilènes. Le climat malsain des clásicos de la saison dernière est alors réapparu. Dans l'autobus qui ramenait le Real à l'aéroport, les joueurs madrilènes ont entendu les dures critiques de XaviHernández et GerardPiqué à la radio, et ont été indignés. Le lendemain, IkerCasillas - qui a décidément beaucoup de travail - a téléphoné aux capitaines catalans afin d'apaiser les tensions. Il en va de l'avenir de l'équipe nationale. TRANSFERTRECORD. L'Atlético Madrid continue à se renforcer : l'arrivée de l'attaquant colombien du FC Porto, RadamelFalcao, a été officialisée pour 40 millions. C'est le transfert le plus cher de l'histoire des Colchoneros. " Falcao marque encore plus facilement que SergioAgüero ", a déclaré PauloFutre, ex-joueur portugais du club. L'Atlético a aussi acquis un autre attaquant du FC Porto RubénMicael, pour cinq millions mais l'a directement prêté à Saragosse. GUIZARENTREAUBERCAIL. L'ex-international DaniGüiza revient à Getafe, qu'il avait quitté il y a quatre ans pour partir à Fenerbahçe : il a signé jusqu'en 2014. XAVIAURAITPUÊTREROSSONERO. Le milieu de terrain du Barça n'a que peu apprécié les critiques consécutives à son absence en équipe nationale. " C'est tout juste si l'on ne me demande pas de choisir entre l'Espagne et la sélection catalane ! Dois-je rappeler qu'il m'est arrivé de jouer pour la Roja alors que je relevais de blessure ?" Il révèle, par ailleurs, qu'il aurait pu rejoindre l'AC Milan alors qu'il n'avait que 19 ans. Sa mère avait menacé de... divorcer s'il partait, alors que le reste de la famille était prêt à accepter. MALAGAPAIESONDÛ. La polémique a pris fin dans le conflit qui opposait Malaga à Valence pour le transfert de Isco : le club andalou a versé les 7 millions, plus TVA, qui figuraient dans la clause de résiliation. L'INDIENSEDÉFEND. AliSyed, le propriétaire indien de Santander, président de WesternGulfAdvisory (WGA), a accordé une interview à VanityFair dans laquelle il déclare : " J'ai acquis le Racing pour satisfaire mon ambition personnelle et pour entrer dans le monde du sport. J'aime le football. " Il assure avoir assez d'argent pour investir à Santander et estime les critiques qui s'abattent sur lui sont sans fondement. " On prend toujours un malin plaisir à critiquer les riches ". Il se compare à BernieEcclestone et RomanAbramovitch, rien que cela, et nie avoir acheté le Racing pour le revendre ensuite à la famille royale du Bahreïn, comme l'avait suggéré en avril le président FranciscoPernía. CESERALECHILI. VicenteDelBosque a finalement trouvé un adversaire pour le 2 décembre : l'Espagne affrontera le Chili sur terrain neutre, à Saint-Gall en Suisse. Avec trois buts et un pied dans les deux autres, Lionel Messi a été le grand artisan de la victoire du FC Barcelone en Supercoupe : 2-2 à Madrid et 3-2 au Camp Nou. C'est le 3e succès d'affilée du Barça dans cette compétition. José Mourinho reste mauvais perdant. Mercredi, au c£ur des échauffourées de fin de match, il a mis le doigt dans l'£il de Tito Villanova. En petit comité, devant sa famille et ses amis, il a confié qu'il n'était pas fier de lui. C'est l'heure à laquelle avait été fixé le coup d'envoi du match retour de la Supercoupe, qui a donc démarré le 17 pour se terminer le 18 août. " Les télévisions décident, mais cet horaire est incompréhensible ", a déclaré Iker Casillas. DANIEL DEVOS" Je ne viens pas pour prendre la place de Xavi, mais pour jouer avec Xavi. "Cesc Fabregas