MARCELO L'AS DU MAIL. Mano Menezes n'a pas attendu le dernier moment pour écarter le latéral du Real Madrid de la sélection brésilienne pour la Copa America. En cause, un mail dans lequel le joueur se vantait d'avoir évité la sélection en prétextant une fausse lésion. Ne voulant pas dévoiler comment il était en possession du mail, le coach a simplement précisé : " Pour moi et tous les Brésiliens fous de foot, le plus important est la Seleçao. Les joueurs doivent ressentir cette passion et quand ils commencent à donner des signaux contraires, il faut couper le mal à la racine ". Marcelo risque bien d'être taillé hors de l'équipe nationale lors des prochains rendez-vous.
...

MARCELO L'AS DU MAIL. Mano Menezes n'a pas attendu le dernier moment pour écarter le latéral du Real Madrid de la sélection brésilienne pour la Copa America. En cause, un mail dans lequel le joueur se vantait d'avoir évité la sélection en prétextant une fausse lésion. Ne voulant pas dévoiler comment il était en possession du mail, le coach a simplement précisé : " Pour moi et tous les Brésiliens fous de foot, le plus important est la Seleçao. Les joueurs doivent ressentir cette passion et quand ils commencent à donner des signaux contraires, il faut couper le mal à la racine ". Marcelo risque bien d'être taillé hors de l'équipe nationale lors des prochains rendez-vous. BARÇA-REAL : ÇA CHAUFFE DÉJÀ (SUITE). Les tensions exacerbées par la longue série de Clasicos ne risquent pas de s'estomper. Le 16 juin, Sandro Rosell, le président du Barça, avait déploré dans un discours musclé l'attitude du Real et l'a menacé en cas de récidive. Le président madrilène a promptement réagit, poursuivant la guéguerre. Dans un communiqué, Florentino Perez a regretté avoir été pris pour cible, tout en affirmant que les remarques de son homologue blaugrana répondent à une pression exercée en partie par les médias proches du club. Ceux-ci réclameraient une attitude plus agressive des dirigeants catalans envers son grand rival. Perez a même ajouté que, face à la pression des médias, Barcelone a déposé une plainte formelle sidérante envers JoséMourinho, fait inédit dans les relations entre les deux clubs. " Pour le bien du football et pour donner un exemple précieux aux enfants de par le monde, le Real Madrid continuera à travailler pour avoir les meilleures relations possibles avec le FC Barcelone ", conclut le communiqué. En tout cas pas jusqu'au prochain Clasico ! Alors qu'il était en vacances en Turquie, Cristiano Ronaldo en a remis une couche dans une interview accordée le 21 juin au journal Vatan. Et le soir même, au cours de l'émission Ágora sur TV3, Rosell a reproché à son collègue de ne pas mettre de frein au comportement dépassant les limites de son coach. A quand le retour de Mou pour mettre encore un peu plus d'ambiance ? LES 100 MILLIONS DU CHEICK. Le nouveau propriétaire de Malaga, le Qatari AbdullahBen NasserAl-Thani, avait annoncé qu'il était prêt à débourser 100 millions pour renforcer son équipe et jouer la tête du classement. Il n'a manifestement pas lancé ces mots en l'air : il a déjà enrôlé sept joueurs. Après JorisMathijsen et Ruudvan Nistelrooy (Hambourg), DiegoBuonanotte (River Plate), NachoMonreal (Osasuna) et Sergio Sanchez (Séville), il a confirmé les arrivées de JérémyToulalan (Lyon) et de Joaquin (Valence). Le milieu international français, qui a été accueilli dans son nouveau club par près de 8.000 supporters, aurait coûté 11 millions (plus bonus) et l'Espagnol (29 ans) 4. LES 15 MILLIONS DE GRENADE. En deux ans, le club andalou est monté de D3 en D1 qu'il a retrouvée après 35 ans d'absence. Ce miracle est celui de la famille Pozzo, qui est à la tête de l'Udinese. En 2009, Giampaolo, le père, et Gino le fils, ont déboursé 15 millions pour éviter la faillite du club qui évoluait en Segunda division B. Ce choix semblait d'autant plus surprenant que les intérêts commerciaux de la famille (le travail du bois) se trouvent essentiellement en Catalogne donc bien loin de la Cité de l'Alhambra. D'ailleurs, Gino passe le plus clair de son temps à Barcelone et ce n'est pas un hasard si c'est lui qui discute avec le Barça le transfert d' Alexis Sanchez, l'attaquant chilien de l'Udinese. Les liens entre les deux clubs sont clairs : douze joueurs du noyau de Grenade sont la propriété du club italien. Outre l'attaquant nigérian auteur du but de la montée, Odion Jude Ighalo, on retrouve d'autres pions importants : Mensah, Orellana, Nyom, Siqueira, Luis Muriel, Diego Mainz, DaniBenitez, Ruben Perez, Kitoko, le milieu congolais que l'on a connu au Standard en 2006-2007, Carlos Calvo et Alex Geijo, qui avait été cité à Anderlecht. Seront-ils encore à Grenade fin août ? Le coach est sûr de manquer la reprise. Exclu à la 88e lors du match pour la montée contre Elche, GonzalezPenelasFabri a écopé de quatre matches de suspension. Sa première expérience en D1 en 1994 n'avait duré que deux mois et la seconde débutera avec un léger retard. Selon le quotidien Marca, les clubs espagnols sont au bord de la banqueroute. La dette globale s'élèverait à 4 milliards et plus de 300 joueurs de Liga et de Segunda Division auraient dénoncé le non-paiement des salaires. Une donnée qui incite les dirigeants à prendre au sérieux la menace de grève. La crise est telle que 21 clubs ont eu recours à la Ley Concursal (la loi sur les faillites), qui régit les procédures d'insolvabilité des entreprises. Seuls le Barcelone et le Real s'en sortiraient grâce aux droits tv. L'Espagne a décroché son troisième Euro U21. Adrián López (5 buts) a décroché le Soulier d'Or mais le joueur le plus constant a été Juan Mata, le milieu de Valence, soulier de Bronze avec deux buts et deux assists. Pas de chance pour HamitAltintop : le milieu n'a pas encore joué une rencontre avec le Real Madrid qu'il est déjà out pour trois à quatre mois. L'international turc a dû être opéré d'une hernie discale. NICOLAS RIBAUDO" Je n'ai pas entendu Cesc ces derniers jours mais je sais ce qu'il désire : revenir où il a grandi. "Gerard Piqué à propos du transfert de Fabregas.