REAL-BARÇA : ÇA CHAUFFE DÉJÀ. La hache de guerre a été déterrée. Les prochains Clasico risquent de sentir une nouvelle fois le souffre. La guerre psychologique a déjà débuté et on a déjà eu droit à des attaques en règle. Jeudi dernier, le président du Barça, SandroRossell, a rompu le pacte de non-agression. Dans un discours, qui avait tout d'un réquisitoire, il a répondu aux provocations continues venant de Madrid. Il a sévèrement critiqué les accusations de dopage, de non-sportivité et de racisme émises par Mourinho simplement pour déstabiliser Guardiola et ses hommes. Ces déclarations reprochées au coach portugais remontent au 27 avril après la demi-finale aller de la Ligue des Champions (2-0). Le carton rouge adressé à Pepe, coupable d'une semelle sur DaniAlves, avait mis le feu aux poudres. " Pourquoi arrive-t-il toujours la même chose à chaque demi-finale ? Je ne sais pas si c'est pour l'Unicef, le sponsor maillot du Barça, je ne sais pas si c'est le pouvoir de M. Villar, président de la...

REAL-BARÇA : ÇA CHAUFFE DÉJÀ. La hache de guerre a été déterrée. Les prochains Clasico risquent de sentir une nouvelle fois le souffre. La guerre psychologique a déjà débuté et on a déjà eu droit à des attaques en règle. Jeudi dernier, le président du Barça, SandroRossell, a rompu le pacte de non-agression. Dans un discours, qui avait tout d'un réquisitoire, il a répondu aux provocations continues venant de Madrid. Il a sévèrement critiqué les accusations de dopage, de non-sportivité et de racisme émises par Mourinho simplement pour déstabiliser Guardiola et ses hommes. Ces déclarations reprochées au coach portugais remontent au 27 avril après la demi-finale aller de la Ligue des Champions (2-0). Le carton rouge adressé à Pepe, coupable d'une semelle sur DaniAlves, avait mis le feu aux poudres. " Pourquoi arrive-t-il toujours la même chose à chaque demi-finale ? Je ne sais pas si c'est pour l'Unicef, le sponsor maillot du Barça, je ne sais pas si c'est le pouvoir de M. Villar, président de la Fédération espagnole et président de la commission des arbitres à l'UEFA. Je ne comprends pas ", avait notamment déclaré Mou. Le 6 mai, l'UEFA avait infligé une suspension de trois matches ferme et un avec sursis au coach du Real, qui a déjà purgé un match de suspension. La Maison Blanche est allée en appel de cette condamnation, décision le 29 juillet. Les retrouvailles de Raul avec ses anciens supporters lors du Trophée Santiago Bernabeu à Madrid ne seront pas encore pour cet été. Les préliminaires de l'Europa League, les 18 et 25 août, obligent Schalke 04 à annuler certains matches amicaux qui avaient été programmés LES NUITS CHAUDES DE MESSI. Selon le quotidien argentin, Libre, en attendant le début du stage pour le Copa America, la star du Barça s'est déchaînée au cours d'une série de soirées à base de sexe, alcool et cumbia, la musique en vogue actuellement en Argentine. Ces nuits calienti ont lieu dans l'appartement de Messi à Puerto Madero, le quartier chic de Buenos Aires. Parmi ceux qui ont pris part à ces prétendus festins, il y a des amis et plusieurs internationaux argentins dont Diego Milito et son frère Gabriel et Martin Palermo, qui vient de mettre fin à sa carrière avec une cérémonie en grande pompe organisée à la Bombonera, le stade de Boca Juniors. " Après cela, nous sommes allés tous ensemble à la discothèque et vers 4 heures du matin, nous sommes allés dans l'appartement de Messi. Dommage qu'il y avait trop de monde, sinon je me serais glissée dans son lit ", a déclaré dans l'article Andrea Rincon, la show-girl colombienne soi-disant présente aux fêtes. BENZEMA ROULE SEC. En vacances à Ibiza, l'attaquant du Real Madrid a été interpellé pour conduite dangereuse et a été contraint de payer une amende de 250 euros. Karim Benzema aurait été surpris à 1 h 15 en train de faire la course dans le centre-ville. Ce n'était pas la première infraction commise par le Français et ses acolytes ce soir-là : vers 22 h, la Porsche bleue, la Ferrari et la Lamborghini des trois hommes avaient déjà été aperçues roulant à grande vitesse. DIEGO FORLAN ATTENDU. Gregorio Manzano, le nouvel entraîneur de l'Atlético Madrid, compte sur l'attaquant uruguayen pour intégrer son équipe, la saison prochaine. Il ne désespère pas non plus de pouvoir compter sur Sergio Agüero, mais dans le pire des cas : " Il vaut mieux qu'il s'en aille au Real pour 45 millions qu'ailleurs pour 25. " Quant au défenseur tchèque, Thomas Ujfalusi, il a signé à Galatasaray. LE REAL PRUDENT AVEC VALENCE. Après le défenseur lillois Adil Rami, qui avait déjà signé en janvier, Dani Parejo est le deuxième transfert du FC Valence. Formé dans les équipes d'âge du Real Madrid, il était considéré comme l'une des perles de Valdebebas. Pour ne pas revivre un cas similaire à ceux de Juan Mata ou de BorjaValero, le Real a fait inclure une " clause de rachat " dans le contrat. RIVALITÉ SÉVILLANE. Le Betis est à peine remonté en D1 que la rivalité qui préside aux derbies refait surface. Marcelino, à peine arrivé comme entraîneur au FC Séville, n'a pas attendu le début de la saison pour mettre le feu aux poudres : " Le Betis n'a pas les moyens de rivaliser avec nous ", a-t-il déjà déclaré. FrédéricKanouté, l'attaquant malien du FC Séville, est rentré de quelques jours de vacances dans son pays. Il ne s'éternisera pas en Andalousie. Pour l'instant, il a le choix entre le club qatari d'Al Saad et le club suisse de Neuchâtel Xamax, où des investisseurs tchétchènes ont débarqué. GRENADE EN D1. Un partage à Elche (1-1, 0-0 à l'aller), a suffi à l'équipe dirigée par Fabri de retrouver l'élite après 35 ans. Malaga veut jouer l'Europe : en attendant, le propriétaire qatari, Abdullah Al Thani, met un bon nombre de joueurs à la disposition de Manuel Pellegrini : après van Nistelrooy, Buonanotte, Monreal, Mathijsen et Toulalan, il vise un gros coup style Didier Drogba. L'avenir du gardien camerounais Carlos Kameni est passé d'" incertain " à " très clair " : l'Espanyol ne compte plus sur lui pour la saison 2011-2012. Le divorce, après sept ans, est total. Senda de campeones, Els camì dels campions (en catalan) soit Le chemin des champions est un livre (366 pages) qui décrit l'histoire, l'évolution et la philosophie de la Cantera. On relate évidemment les belles aventures mais aussi les échecs, les désillusions et les rêves brisés. En effet, ne rejoint La Masia qu'une partie infinitésimale des 10.000 enfants de 7 à 22 ans visionnés au moins à 20 reprises en un an par les observateurs du Barça. NICOLAS RIBAUDO" Ou tu nous ramènes 20 millions d'ici le 10 juillet, ou tu restes ici ! " Lassana Diarra s'est vu fixer un ultimatum par la direction du Real.