DEUXPENALTIES. LionelMessi n'avait jamais marqué contre une équipe entraînée par JoséMourinho, c'est fait. CristianoRonaldo n'avait jamais marqué contre le FC Barcelone, c'est fait aussi. Pour les deux équipes, ce partage avait une saveur de victoire. Le Real, parce qu'il est parvenu à revenir au score alors qu'il jouait à dix et n'en menait pas large face à des Catalans qui contrôlaient 70 % de la possession du ballon. Le Barça, parce qu'il maintient l'écart à huit points et se rapproche un peu plus du titre. JoséMourinho dirigeait samedi son 50e match à la tête du Real Madrid. Il avait réservé une petite surprise en alignant ...

DEUXPENALTIES. LionelMessi n'avait jamais marqué contre une équipe entraînée par JoséMourinho, c'est fait. CristianoRonaldo n'avait jamais marqué contre le FC Barcelone, c'est fait aussi. Pour les deux équipes, ce partage avait une saveur de victoire. Le Real, parce qu'il est parvenu à revenir au score alors qu'il jouait à dix et n'en menait pas large face à des Catalans qui contrôlaient 70 % de la possession du ballon. Le Barça, parce qu'il maintient l'écart à huit points et se rapproche un peu plus du titre. JoséMourinho dirigeait samedi son 50e match à la tête du Real Madrid. Il avait réservé une petite surprise en alignant Pepe dans l'entrejeu. MESSIÉGALEPUSKAS. LionelMessi avait débuté en Coupe d'Europe le 7 décembre 2004 à Donetsk. Si, depuis lors, le stade a changé, c'est au Shakhtar que le petit Argentin a battu, mardi passé, son record de buts en une seule saison, toutes compétitions confondues. Il était de 47 buts la saison dernière, il l'a porté à 48 en Ukraine et à 49 à Madrid (30 en Liga, 9 en Ligue des Champions, 7 en Coupe du Roi et 3 en Supercoupe). Il égale de ce fait le record de historique de FerencPuskas. PUYOLRECHUTE. Sur la touche depuis le 20 janvier en raison d'une tendinite, le capitaine du FC Barcelone était de retour sur le terrain, samedi au stade Santiago Bernabeu. Mais sa tendinite s'est réveillée et il a dû abandonner ses coéquipiers en cours de partie. Il est incertain pour la finale de Coupe du Roi de ce soir, que manquera certainement Raul Albiol, suspendu suite à son expulsion pour la faute sur DavidVilla qui a donné lieu au penalty des Blaugranas. ET AILLEURS ? Le clásico a éclipsé l'actualité des autres clubs. Angel Torres, le président de Getafe, a posé un ultimatum à son homologue de Saragosse, Agapito Iglesias, pour qu'il paie enfin son dû dans le transfert de l'attaquant IkechukwuUche. C'est la grogne aussi à Santander, où Kennedy Bakircoglu sera indisponible pendant au moins deux semaines pour une blessure au tendon d'Achille : le nouveau propriétaire indien Ali Syed n'a toujours pas payé les retards de salaires dus à 11 joueurs. Bilbao vient de prendre livraison d'un tout nouvel autocar pour l'équipe, ultraconfortable et doté des technologies les plus modernes. On a souri aussi à Bilbao lorsque le petit IkerMuniain, 1m68, est allé s'entraîner pour le fun avec les basketteurs, coéquipiers d' AxelHervelle. Par contre, Carlos Gurpegui a fortement irrité les gens de Pampelune en déclarant : " Si l'Athletic achète des joueurs en Navarre, c'est parce qu'Osasuna n'est pas capable de les contrôler. " Asier Del Horno, un ancien de l'Athletic désormais à Levante, est soulagé : son inflammation au tendon d'Achille n'a rien à voir avec l'opération qu'il a subie. Il pourra rejouer avant la fin de saison. Enfin, le FC Séville s'est assuré les services, pour la saison prochaine, du médian international allemand PiotrTrochowski, qui arrive en fin de contrat avec Hambourg. Si David Villa a récemment battu le record historique de buts en Selección détenu jusque-là par Raul, il cale en championnat. Le match à Madrid était son dixième d'affilée sans trouver le chemin des filets. Après le 5-0 contre Villarreal, Valence a gagné 0-3 à Almeria. Unai Emery s'est gardé d'exulter : il pousse, par la même occasion, le club qui l'a révélé comme entraîneur sur le chemin de la D2. Les hommes de Gregorio Manzano ont montré un pâle visage à Getafe. En s'inclinant dans la banlieue madrilène, le FC Séville a sans doute fait une croix sur la Ligue des Champions. PAR DANIEL DEVOS" Je suis fatigué de jouer à dix. Dani Alvés aurait dû être expulsé. " José Mourinho, coach Real Madrid