En apparence, beaucoup de montres sportives ressemblent à des plongeuses : look marin, lunette graduée, etc. En réalité, la plupart résisteront seulement... aux éclaboussures ! Pour prétendre vous accompagner durablement dans l'eau, une montre doit être garantie étanche au moins à 100m (200m si l'on envisage des plongées avec bouteille). Pour atteindre ce résultat, le fabricant doit alors impérativement en renforcer le boîtier et les joints, car comme pour une coque de bateau chaque ouverture peut permettre le passage de l'eau. Sans oublier que même au sec...

En apparence, beaucoup de montres sportives ressemblent à des plongeuses : look marin, lunette graduée, etc. En réalité, la plupart résisteront seulement... aux éclaboussures ! Pour prétendre vous accompagner durablement dans l'eau, une montre doit être garantie étanche au moins à 100m (200m si l'on envisage des plongées avec bouteille). Pour atteindre ce résultat, le fabricant doit alors impérativement en renforcer le boîtier et les joints, car comme pour une coque de bateau chaque ouverture peut permettre le passage de l'eau. Sans oublier que même au sec, une meilleure étanchéité protège également l'intérieur de montre... de la poussière et du sable. Pour un premier prix (149 euros), la Bradley de Gant Time tire bien son épingle du jeu. Avec son look flatteur, un respectable diamètre de 45 mm, des bracelets en toile d'inspiration militaire et un cadran disponible en 5 couleurs, elle s'inscrit parfaitement dans l'univers sport/chic de la marque de vêtements américaine sous licence de laquelle elle est produite. Sur la plage, l'effet est garanti et la baignade sans souci car elle est étanche à 100m. Victorinox Swiss Army, le plus grand producteur indépendant suisse, frappe une nouvelle fois très fort avec sa Dive Master 500 proposée à un prix sans concurrence : pour une montre étanche à 500m ! 675 euros pour la version quartz, 1.050 euros avec un mouvement automatique, qui dit mieux ? Ajoutons à cela, que son design présente une belle originalité, avec des chiffres arabes surdimensionnés sur la lunette et un cadran dont l'aspect poudré rappelle le caoutchouc du bracelet. La collection comporte deux modèles à quartz en blanc ou vert kaki, et trois éditions mécaniques (remontage automatique) en gris, marron ou rouge, le tout dans un format de 43 mm. Une montre étanche à 200m, c'est une chose ; un chronographe automatique c'en est une autre. Mais marier les deux représente un exercice technique délicat à réussir, en raison notamment des trous supplémentaires qu'il faut percer dans le boîtier pour les poussoirs du chronographe. Cela explique que l'on en rencontre peu, et sûrement pas sous la barre des 2.000 euros. C'est pourtant le pari que réussit à tenir Certina avec la DS Action Diver. Une réalisation sans compromis, ni en termes d'apparences, ni sur le plan des fonctionnalités : imposant boîtier de 45,2 mm de diamètre, lunette tournante à larges crans pour une meilleure préhension, excellente lisibilité du cadran même en eaux profondes, et un chronographe utilisable en immersion. Sur le fond vissé du boîtier, on assiste au retour du motif utilisé par la marque dans les années 50 et 60 pour symboliser l'exceptionnelle étanchéité de son système DS (double sécurité) : une tortue. Celle-là en tous cas continue de progresser sacrément vite ! PAR PATRICK DELAROCHE