Il y a dix ans, Tom De Sutter signait à Anderlecht. C'était étonnant, dans la mesure où, quatre ans plus tôt, les dirigeants du Club Bruges l'avaient trouvé trop limité pour lui offrir un contrat professionnel. Son agent Jean-Claude Lagaisse s'était alors mis en quête d'un nouveau club, mais ça s'est révélé plus compliqué que prévu. Finalement, il a trouvé refuge dans le modeste club de D3 de Torhout. Il n'y restera pas longtemps.

Durant la préparation, il a réussi un hat trick lors d'un match amical contre le Cercle, et avant le Nouvel An, un accord avait déjà été conclu afin qu'il rejoigne les Vert et Noir la saison suivante. Un an et demi plus tard, il terminait troisième du Soulier d'Or et effectuait ses débuts chez les Diables.

L'AZ Alkmaar était disposé à délier largement les cordons de la bourse pour acquérir ses services, car Louis van Gaal croyait en lui, mais après concertation avec sa famille, De Sutter décida de ne pas précipiter les événements et de terminer la saison au Cercle. Malheureusement, en février, il se déchira les croisés lors d'un match avec les Espoirs contre l'Allemagne : une indisponibilité de six mois qui l'obligea aussi à faire une croix sur les Jeux Olympiques.

Lorsqu'il a retrouvé le chemin des filets après sa revalidation, West Bromwich s'est intéressé à lui. Mais il a opté pour Anderlecht. Car il était supporter des Mauves depuis sa plus tendre enfance. Il se rendait au Parc Astrid avec son père et, plus tard, accompagnait ses amis dans le kop. À 16 ans, lorsqu'il a été transféré du Standaard Wetteren vers les jeunes du Club Bruges, il lui arrivait de jouer avec un maillot d'Anderlecht sous son équipement Blauw en Zwart. Avant ça, il avait été refusé à l'académie des jeunes d'Anderlecht.

Lorsqu'il était au Cercle, il déclara lors d'une interview accordée à Sport/Foot Magazine : " Si je devais choisir entre Anderlecht et Bruges, le choix serait vite fait. " En 2009, Anderlecht le transféra pour trois millions d'euros. Quatre ans plus tard, il défendra quand même les couleurs de Bruges.

Ces dernières années, De Sutter a joué successivement pour Bursaspor, Lokeren et Ostende, et aujourd'hui, il retourne là où tout a commencé pour lui il y a 14 ans : dans le foot amateur de Flandre-Occidentale. Avec une Coupe de Belgique, deux Supercoupes, trois titres et 14 sélections chez les Diables, il ne sera pas mécontent de sa carrière lorsqu'il jettera un coup d'oeil dans le rétroviseur. Avec le club de padel qu'il a ouvert il y a quelques années, il a déjà entamé sa reconversion. Que tout aille bien, Tom !

Il y a dix ans, Tom De Sutter signait à Anderlecht. C'était étonnant, dans la mesure où, quatre ans plus tôt, les dirigeants du Club Bruges l'avaient trouvé trop limité pour lui offrir un contrat professionnel. Son agent Jean-Claude Lagaisse s'était alors mis en quête d'un nouveau club, mais ça s'est révélé plus compliqué que prévu. Finalement, il a trouvé refuge dans le modeste club de D3 de Torhout. Il n'y restera pas longtemps. Durant la préparation, il a réussi un hat trick lors d'un match amical contre le Cercle, et avant le Nouvel An, un accord avait déjà été conclu afin qu'il rejoigne les Vert et Noir la saison suivante. Un an et demi plus tard, il terminait troisième du Soulier d'Or et effectuait ses débuts chez les Diables. L'AZ Alkmaar était disposé à délier largement les cordons de la bourse pour acquérir ses services, car Louis van Gaal croyait en lui, mais après concertation avec sa famille, De Sutter décida de ne pas précipiter les événements et de terminer la saison au Cercle. Malheureusement, en février, il se déchira les croisés lors d'un match avec les Espoirs contre l'Allemagne : une indisponibilité de six mois qui l'obligea aussi à faire une croix sur les Jeux Olympiques. Lorsqu'il a retrouvé le chemin des filets après sa revalidation, West Bromwich s'est intéressé à lui. Mais il a opté pour Anderlecht. Car il était supporter des Mauves depuis sa plus tendre enfance. Il se rendait au Parc Astrid avec son père et, plus tard, accompagnait ses amis dans le kop. À 16 ans, lorsqu'il a été transféré du Standaard Wetteren vers les jeunes du Club Bruges, il lui arrivait de jouer avec un maillot d'Anderlecht sous son équipement Blauw en Zwart. Avant ça, il avait été refusé à l'académie des jeunes d'Anderlecht. Lorsqu'il était au Cercle, il déclara lors d'une interview accordée à Sport/Foot Magazine : " Si je devais choisir entre Anderlecht et Bruges, le choix serait vite fait. " En 2009, Anderlecht le transféra pour trois millions d'euros. Quatre ans plus tard, il défendra quand même les couleurs de Bruges. Ces dernières années, De Sutter a joué successivement pour Bursaspor, Lokeren et Ostende, et aujourd'hui, il retourne là où tout a commencé pour lui il y a 14 ans : dans le foot amateur de Flandre-Occidentale. Avec une Coupe de Belgique, deux Supercoupes, trois titres et 14 sélections chez les Diables, il ne sera pas mécontent de sa carrière lorsqu'il jettera un coup d'oeil dans le rétroviseur. Avec le club de padel qu'il a ouvert il y a quelques années, il a déjà entamé sa reconversion. Que tout aille bien, Tom !