Ces derniers temps, les présentations d'équipes se sont succédé à un rythme accéléré, toujours plus spectaculaires, avec toujours plus d'invités et toujours réglées selon un scénario plus strict. Il y a un peu moins d'une décennie, à la présentation de son équipe au Kursaal d'Ostende, un double vainqueur du Tour des Flandres s'était encore permis de monter sur le podium en visible état d'ébriété et d'embarrasser le présentateur par ses propos inconvenants. Chose pareille n'est plus concevable aujourd'hui.
...

Ces derniers temps, les présentations d'équipes se sont succédé à un rythme accéléré, toujours plus spectaculaires, avec toujours plus d'invités et toujours réglées selon un scénario plus strict. Il y a un peu moins d'une décennie, à la présentation de son équipe au Kursaal d'Ostende, un double vainqueur du Tour des Flandres s'était encore permis de monter sur le podium en visible état d'ébriété et d'embarrasser le présentateur par ses propos inconvenants. Chose pareille n'est plus concevable aujourd'hui. La cérémonie est en effet devenue une incontournable et importante réunion de relations publiques. " C'est le seul moment où toute l'équipe est réunie ", observe Marc Frederix, directeur marketing de la Loterie nationale. " Durant la saison, les coureurs et le personnel accompagnant se trouvent dispersés dans le monde entier. Par une présentation de ce genre nous voulons que tous les secteurs de travail se sentent également concernés. " Jadis, quand des équipes étaient encore sponsorisées par de modestes PME, la présentation se déroulait pratiquement dans la cuisine du chef d'entreprise. L'introduction de sociétés plus importantes a aussi imposé des salles d'information plus grandes. Les trainings des coureurs ont fait place à des costumes trois pièces et la réunion a pris des airs de cérémonie de mariage, avec buffet et danse. " La différence avec hier est que tout le monde est servi selon ses besoins et désirs. C'est pourquoi nous dissocions le moment informatif pour la presse avec le show en soirée ", précise Frederix. Lotto-Belisol a invité environ 500 relations d'affaires à la présentation de son équipe à l'Autoworld à Bruxelles. Au programme : une petite séance vélo pour les coureurs et un walking buffet au cours duquel chacun pouvait dialoguer avec les coureurs. " Nous voulons réaliser un moment grandiose et unique ", affirme le team-manager Bill Olivier. " Dès lors, la location d'un lieu prestigieux s'impose. La créativité consiste à combiner l'information avec un moment ludique. " Wim Lagae, professeur de marketing sportif à la KUL, utilise un mot pour expliquer cette pratique : sportainment. Omega Pharma-Quick Step a présenté son équipe dans le cadre du Laatste Show, une émission télévisée de la VRT. Ainsi, des personnalités, des miss et des artistes sont de plus en plus présents à ces présentations. Marc Coucke a lancé un jour à l'une de ses présentations d'équipe la chanteuse Laura Lynn, encore inconnue à l'époque. Ainsi ces manifestations parlent sans cesse davantage au grand public. Leopard Trek a mis la barre encore plus haut en conviant 5.000 personnes à Luxembourg dans le cadre d'un show inspiré par le Cirque du Soleil. D'autres utilisent la voie digitale du livestreaming ou d'un canal de télévision. " Se singulariser est le mot d'ordre, mais aussi connaître ses limites ", observe Lagae. " Quand les rugbymen néo-zélandais dansent le haka, cela dégage effectivement une impression d'invincibilité. Mais quand des coureurs trop affutés d'Accent Jobs-Verandas Willems tentent la même chose, cela tourne au ridicule. " BENEDICT VANCLOOSTER