Pour des raisons de sécurité, seules 60.000 personnes pourront assister au match inaugural du nouveau stade national. Les sésames ont été écoulés en moins de trois heures. Angleterre B-Italie B constitue une première, le premier match dans l'arène rénovée de Wembley..
...

Pour des raisons de sécurité, seules 60.000 personnes pourront assister au match inaugural du nouveau stade national. Les sésames ont été écoulés en moins de trois heures. Angleterre B-Italie B constitue une première, le premier match dans l'arène rénovée de Wembley.. Samedi dernier, Wembley a été le théâtre d'un community day, avec toutes sortes de manifestations mais sans vrai match. Lorsqu'il emmènera son équipe sur le terrain, le capitaine NigelReo- Coker (West Ham) sera certainement envahi par une bouffée d'émotion. Ce match sert de test pour les mesures de sécurité et l'organisation des rencontres. Si le test est concluant, rien ne s'opposera à l'organisation de la finale de la Cup le 19 mai. Ce jour-là, les 90.000 places seront alors toutes occupées. Cela représente 5.000 sièges de plus qu'avant la rénovation. Le premier concert rock est programmé le 9 juin avec George Michael à l'affiche. Pour ces concerts, la capacité de l'arène est réduite à 75.000 spectateurs. Wembley, érigé en 1923, avait un besoin urgent de rénovation. Les travaux ont duré six ans et demi. Le budget initial était d'un demi-milliard d'euros. Nul n'ose calculer le coût final du projet. Le prix a au moins doublé, sans même compter les indemnités et les compensations, puisque le stade devait être livré entre l'été 2005 et janvier 2006. On n'a plus joué à Wembley depuis l'été 2000. A l'époque, on avait juré que les fameuses Twin Towers, les deux tours devenues les symboles du stade, seraient préservées. Le nouveau symbole de Wembley est un immense arc de 133 mètres de haut, qui domine l'horizon de Londres ouest depuis 2004. Lors des matches en soirée, l'arc sera illuminé. A la grande frustration des athlètes londoniens, le terrain de football n'a pas été ceint d'une piste, afin de permettre aux spectateurs de vivre les matches de plus près. Ils disposeront aussi de plus d'espace dans les tribunes, environ 30 % de plus qu'avant les travaux. JOSÉ MOURINHO a admis qu'il y avait des tensions entre Frank Arnesen et lui mais surtout entre Roman Abramovich et lui. En janvier, Mourinho voulait des renforts. Le propriétaire du club, entre-temps divorcé, n'est même plus venu aux matches pendant un moment et n'a pas suivi son entraîneur. Wayne Bridge, opéré au genou, est à l'infirmerie pour un mois. Michael Essien a resigné jusqu'en 2012. LIVERPOOL : les nouveaux propriétaires, les Américains Gillett et Hicks, ont fait arrêter les travaux au Stanley Stadium, le nouveau port d'attache des Reds. Ils veulent que des architectes examinent la possibilité d'accroître la capacité du stade, qui devait être de 60.000 places assises. L'arène devra être inaugurée en 2009 comme prévu. GLENN ROEDER (Newcastle) a passé un savon à ses défenseurs après la défaite, inattendue, à l'AZ, en Coupe UEFA. Le manager estime que ses joueurs n'ont pas évolué à leur niveau. Oguchi Onyewu, qui n'est pas qualifié pour les joutes européennes, a échappé au savon. EMILE MPENZA a inscrit samedi son premier but pour Manchester City, délivrant Stuart Pearce de la pression qui commençait à l'accabler. Il devrait malgré tout être remercié en fin de saison. MIKAEL SILVESTRE, le défenseur français de Manchester United, s'est blessé à l'épaule contre Lille et doit être opéré. Sa saison est achevée. PETER T'KINT