JOHN TERRY : UN FEUILLETON. Le capitaine de Chelsea a alimenté la chronique toute la semaine. Cela a commencé quand il a renoncé à sa carrière internationale. Il y a eu ensuite une amende de 220.000 livres et une suspension de quatre matches pour ses propos racistes à l'égard d' Anton Ferdinand, ce dont le tribunal civil l'avait innocenté, et cela a fini par une victoire dans le derby contre Arsenal. Au terme du match, Terry a offert ses chaussures à un supporter. Son audience devant la Fédération a duré quatre jours. La suspension ne prendra cours que quand il aura décidé d'aller ou non en appel. Fait marquant : pour avoir utilisé le mot blac...

JOHN TERRY : UN FEUILLETON. Le capitaine de Chelsea a alimenté la chronique toute la semaine. Cela a commencé quand il a renoncé à sa carrière internationale. Il y a eu ensuite une amende de 220.000 livres et une suspension de quatre matches pour ses propos racistes à l'égard d' Anton Ferdinand, ce dont le tribunal civil l'avait innocenté, et cela a fini par une victoire dans le derby contre Arsenal. Au terme du match, Terry a offert ses chaussures à un supporter. Son audience devant la Fédération a duré quatre jours. La suspension ne prendra cours que quand il aura décidé d'aller ou non en appel. Fait marquant : pour avoir utilisé le mot black, Terry n'a écopé que de quatre matches de suspension tandis que Luis Suarez avait été écarté huit semaines l'année dernière. Les supporters de Chelsea ont réalisé une banderole en l'honneur de Terry, auquel la FA a déjà retiré à deux reprises son brassard de capitaine de l'Angleterre : JT Captain. Leader. Legend. Sportivement, Terry a commis une erreur sur le but des Gunners. Il est manifestement sur le retour, comme Frank Lampard, laissé sur le banc samedi. RobertoDi Matteo est en train de modifier l'équipe, touche par touche : Mikel et Ramires en demis défensifs, Oscar, Hazard et Matta en soutien de Torres. Offensivement, Chelsea est complètement différent de l'équipe victorieuse en Ligue des Champions en mai. EXPLOIT DE TOTTENHAM. Outre le succès de Chelsea, le résultat du week-end est la victoire de Tottenham à Old Trafford. JanVertonghen a ouvert la marque en première mi-temps et Moussa Dembélé a été brillant, pour la deuxième fois de la saison. Fin août, il avait perdu 3-2 avec Fulham à Old Trafford mais il avait été intenable. Cette fois aussi mais il a gagné. COUPE DE LA LIGUE. Everton et Manchester City sont les principales victimes de l'épreuve. City a été vaincu à domicile par Aston Villa tandis que le duo Fellaini- Mirallas a perdu à Leeds, pensionnaire de D2. Steve De Ridder, de nouveau écarté samedi, a joué à Southampton l'intégralité du match et s'est imposé contre Sheffield Wednesday. L'affiche du prochain tour ? Chelsea-Manchester United, qui aura lieu le 31 octobre. Sunderland recevra son voisin Middlesbrough tandis que Tottenham se rendra à Norwich et Arsenal à Reading. Southampton, lui, jouera à Leeds. LA FA A UN NOUVEAU DIRECTEUR TECHNIQUE. La fédé anglaise a fait son shopping à West Brom, pour la deuxième fois en six mois. Elle a débauché le directeur sportif du club, Dan Ashworth. Il va superviser le coaching, la formation des jeunes et les méthodes de travail de St George's Park, le nouveau complexe de la FA à Burton. Ashworth est officiellement nommé directeur du développement des élites. Il travaille pour West Brom, d'où vient aussi le sélectionneur Roy Hodgson, depuis 2004. Il a lui-même joué en équipes d'âge à Norwich et il accompagnera les équipes nationales de moins de 21 ans à l'étranger. Tottenham a dû patienter 23 ans avant de s'imposer à Manchester United. En 1989, c'est Gary Lineker qui avait marqué le but de la victoire. Luis Suarez a assuré le spectacle à Liverpool, qui a enfin remporté sa première victoire de la saison... Rio Ferdinand avait peut-être pensé que la retraite de John Terry lui rendrait sa place en équipe nationale. Sa prestation contre Tottenham ne plaide pas vraiment en sa faveur. PETER T'KINT" Je suis prêt à payer pour voir jouer cet Everton-là. " David Moyes, le manager de l'équipe, deuxième.