MARIO BALOTELLI CONTINUE À FAIRE LA UNE. La police napolitaine veut à nouveau l'interroger à propos de sa visite à un endroit chaud de la ville, lié à la mafia. Non que Balotelli serait aux mains de la Camorra mais il a été vu en compagnie de plusieurs membres connus de cette organisation criminelle quand il visitait un des quartiers pauvres de la ville. On raconte que Diego Maradona, quand il jouait à Naples, aurait également entretenu des liens avec le crime organisé. La police enquête dans le cadre d'une opération de blanchiment d'argent.
...

MARIO BALOTELLI CONTINUE À FAIRE LA UNE. La police napolitaine veut à nouveau l'interroger à propos de sa visite à un endroit chaud de la ville, lié à la mafia. Non que Balotelli serait aux mains de la Camorra mais il a été vu en compagnie de plusieurs membres connus de cette organisation criminelle quand il visitait un des quartiers pauvres de la ville. On raconte que Diego Maradona, quand il jouait à Naples, aurait également entretenu des liens avec le crime organisé. La police enquête dans le cadre d'une opération de blanchiment d'argent. " S'IL VEUT DEVENIR UN BON JOUEUR, IL DOIT MOINS BOIRE. "Fabio Capello s'est distancié d' Andy Carroll par des propos très durs. Transféré l'hiver dernier de Newcastle à Liverpool, le joueur a été photographié à maintes fêtes en Barbade. Agé de 22 ans, Carroll a cherché sa forme pendant plusieurs mois. Selon Liverpool, c'est à cause d'un problème au genou mais Capello a relevé d'autres motifs. Kenny Dalglish s'est empressé de voler au secours de son joueur cette semaine. John Terry, son coéquipier en équipe nationale, a fait de même. " Quand j'étais plus jeune, je suis aussi sorti et il m'est arrivé de boire un verre de trop. " Après le match contre le Pays de Galles (1-0), le sélectionneur a déclaré qu'il s'agissait d'un entretien privé et qu'il se contentait de conseiller le joueur. Par ailleurs, il ne manque plus qu'une unité à l'Angleterre pour être assurée de sa qualification pour l'EURO. ÇA GRENOUILLE À NEWCASTLE. En cause, la succession de Carroll, transféré à Liverpool pour 41 millions d'euros, pour remplacer Fernando Torres. Le manager Pardew avait exigé un nouvel avant pendant la période des transferts mais il n'en a obtenu aucun. Bryan Ruiz a préféré Fulham et Sochaux n'a pas libéré Modibo Maiga. Le club français a même émis de vives protestations auprès de la FIFA, accusant Newcastle d'avoir fait tourner la tête du joueur du Mali, âgé de 23 ans. Vendredi, Pardew a fait part de son mécontentement à la presse et a accusé le club de ne pas vouloir délier les cordons de sa bourse. Pardew souhaitait aussi conserver le médian Joey Barton, que la direction a transféré à QPR. Conclusion : Pardew et le propriétaire du club, MikeAshley, vont droit vers le crash. Un premier limogeage s'annonce... EVERTON A AUSSI DES PROBLÈMES. Samedi, avant le match, les supporters ont protesté contre les dirigeants du club et leur politique. Le président Bill Kenwright cherche de nouveaux investisseurs, sans succès. Il ne peut emprunter aux banques et la vente de l'ancien complexe d'entraînement a servi à rembourser les emprunts déjà contractés. Le 31 août, Everton a vendu in extremis son pilier Mikel Arteta, épargnant un salaire hebdomadaire de 46.000 euros, et il n'a loué que trois joueurs. DEDRYCK BOYATA DÉBUTE À BOLTON. Il s'est bien comporté contre Ashley Young mais a laissé Wayne Rooney marquer un but un peu trop facilement. GARRY COOK EST VIRÉ DE MAN. CITY. Dans un e-mail, le directeur de City s'était moqué du Dr. Anthonia Onuoha, la mère et l'agent de Nedum Onuoha, victime d'un cancer. Celle-ci avait signalé au club qu'elle continuait à défendre les intérêts de son fils malgré sa maladie. La presse a découvert le texte et la direction du club a procédé à une enquête. Cook a regretté le piratage de sa messagerie puis ses propos. Wayne Rooney est en pleine forme : il a réussi deux hattricks en autant de matches et a pris un départ sur les chapeaux de roues cette saison. Charlie Adam a été pendant des années le monument de Blackpool et sa plaque tournante mais à Liverpool, il faut bien constater qu'un fossé le sépare de l'élite. Contre le Pays de Galles, l'Angleterre alignait cinq ex-joueurs d'Aston Villa : Young, Downing, Barry, Milner et Cahill. Le premier club de Birmingham n'a pas les moyens de conserver ses meilleurs joueurs, à cause du gouffre qui s'est creusé entre lui et les ténors.PETER T'KINT" Ce n'est pas un manque de talent mais de confiance. "André Villas-Boas à propos de Fernando Torres, qui ne marque pas et a fait banquette samedi.