Un bel espace

Predrag Filipovic (31 ans) vit avec sa femme Nina et leur fils Thomas, de quatre mois, à Alost. Ils s'y plaisent beaucoup : " Pendant trois ans et demi, j'ai fait la navette entre Alost et Kerkrade ou Lommel. C'est éloquent, non ? Alost est magnifique. Nous habitons à cinq minutes d'un parc où je peux faire du sport et à dix minutes du centre et des boutiques. Idéal ! "
...

Predrag Filipovic (31 ans) vit avec sa femme Nina et leur fils Thomas, de quatre mois, à Alost. Ils s'y plaisent beaucoup : " Pendant trois ans et demi, j'ai fait la navette entre Alost et Kerkrade ou Lommel. C'est éloquent, non ? Alost est magnifique. Nous habitons à cinq minutes d'un parc où je peux faire du sport et à dix minutes du centre et des boutiques. Idéal ! " Filipovic a deux priorités dans le choix de son domicile. " D'abord, l'espace. Je dois pouvoir respirer. Un jardin agréable constitue aussi un atout considérable ". Sa maison réunit ces qualités comme le montre une visite guidée. Dans les larges pièces lumineuses que nous traversons, nous découvrons une chambre d'amis, une pièce vestiaire et un café privé. C'est pur hasard si la maison répond aux critères du maître des lieux. " Ma femme y habitait déjà quand nous avons fait connaissance. Je n'ai donc pas eu grand-chose à dire (il rit). C'est aussi elle qui a réalisé la plupart des aménagements ". Nina collectionne les antiquités. La maison est décorée de meubles en bois sombre sculpté. " Je raffole aussi des antiquités mais je ne m'y connais pas autant que ma femme. Je trouve cependant que les antiquités ont plus de caractère. Les meubles modernes sont généralement plus banals ".La famille Filipovic est tout aussi bien servie côté jardin. On a peine à l'imaginer au beau milieu d'Alost mais la maison possède sa propre terrasse, protégée des regards indiscrets, un étang et un immense jardin, avec un verger. A côté de quelques fauteuils de jardin et d'un hamac, il y a déjà des balançoires, sans doute achetées sur un coup de tête car Thomas n'a encore que quatre mois. " Nous allons bientôt réaménager complètement le jardin ", explique Filipovic. " Ensuite, je pourrai jouer les jardiniers. Je laisse cependant la conception du projet aux spécialistes. Ils sont mieux à même de choisir les plantes adéquates, par exemple. Je n'y connais pas grand-chose. Je suis impatient de voir si j'ai la main verte ". D'autres surprises trahissent la personnalité de Filipovic. Ainsi, dans la chambre d'enfants, il n'y a pas seulement un berceau mais des lits superposés. Cela signifie-t-il que Thomas aura bientôt des frères et s£urs ? Filipovic sourit : " Je l'espère bien. J'adore les enfants, comme Nina. Nous en souhaitons deux ou trois, qui se suivent de près si possible. Un écart d'un an ou deux est bon. Si on attend trop, les enfants ne profitent plus des mêmes jeux ". Filipovic ne vient pas d'une grande famille : " J'ai une s£ur, de trois ans ma cadette ". Au premier étage, nouvelle surprise. Un mannequin arbore une superbe robe de mariée. " C'est celle de Nina. Elle a été conçue en Angleterre ". Filipovic raffole des beaux vêtements dans la vie de tous les jours aussi. " Je dépense pas mal d'argent en fringues. Hugo Boss est ma marque favorite, c'est sûr. Ces vêtements sont toujours confortables ". La pièce favorite de Filipovic : étonnante... Un café. Deux rangées de tables et de chaises brun foncé suffisent pour organiser une belle fête. Au milieu de la pièce, une table ornée d'un Donald. Au fond du café, un surfer en carton nous sourit. Le bar est rempli de gadgets de J&B, une marque de whisky. " Cela ne veut pas dire que nous sommes ivres toute la journée. Nous ne buvons pas, ma femme se contente de collectionner ces gadgets. Mais je bois deux verres de vin rouge le soir. Il semble que ce soit bon pour le c£ur et les artères ". Autre fil rouge à travers la maison, les portes et fenêtres originales en verre. Bleues avec des poissons incrustés dans la salle de bain, blanche avec un logo J&B pour le café, une porte colorée côté rue. La raison en est simple : Nina et sa mère tiennent un commerce de portes en verre. " Je m'alimente de manière saine. Je mange de la soupe, de la viande et beaucoup de fruits et de légumes tous les jours. Du poisson une fois par semaine. Par contre, je ne surveille pas ma ligne. Je n'ai jamais eu un gramme de trop de toute ma vie. Je peux donc me permettre d'aller au restaurant une fois par semaine. Nina et moi allons alors chez Zorba, un restaurant grec situé Houtmarkt. De temps en temps, nous allons au Fox, qui sert les meilleurs spaghettis du monde. Je suis apparemment en bonne voie puisque je n'ai encore jamais été blessé. Mon secret, c'est de me reposer. Je veille à avoir mes heures de sommeil ".Les premiers hobbies de Filipovic ne sont pas étonnants dans le chef d'un sportif : tennis, basket et bowling. " Je ne suis pas un spécialiste mais pour un amateur, je ne me débrouille pas mal du tout ! " Son dernier passe-temps est plus reposant : " Regarder des films ! J'ai une collection de quelque 300 DVD. Ainsi, j'ai tous les James Bond. Je suis aussi un fan de Bruce Lee et de Jackie Chan. Je possède aussi des films yougoslaves, essentiellement des comédies. Titanic est mon film préféré. Il m'a beaucoup ému, surtout parce qu'il repose sur des faits réels. Je ne cesse de penser à l'horreur vécue par ces gens pris comme des rats quand je regarde le film ". " ILKA DE BISSCHOP