Depuis son entrée en fonction en juillet, Cesare Prandelli ratisse large pour donner une nouvelle couleur à la Squadra Azzurra. Les onze titulaires qui ont affronté l'Irlande du Nord, vendredi, étaient issus de huit clubs italiens différents et de six régions. C'en est donc terminé avec la formation de blocs d'internationaux provenant de deux ou trois clubs et complétés par quelques individus. La Juventus domine toujours la sélection des 23 avec quatre footballeurs, devant la Sampdoria et Palerme, qui en ont délégué trois chacun.
...

Depuis son entrée en fonction en juillet, Cesare Prandelli ratisse large pour donner une nouvelle couleur à la Squadra Azzurra. Les onze titulaires qui ont affronté l'Irlande du Nord, vendredi, étaient issus de huit clubs italiens différents et de six régions. C'en est donc terminé avec la formation de blocs d'internationaux provenant de deux ou trois clubs et complétés par quelques individus. La Juventus domine toujours la sélection des 23 avec quatre footballeurs, devant la Sampdoria et Palerme, qui en ont délégué trois chacun. Prandelli a surpris car il était privé de Gianluigi Buffon, Mario Balotelli et RiccardoMontolivo, blessés. Il a repris Domenico Criscito (Genoa) et le vieux renard GianlucaZambrotta (Milan), ce dernier étant resté sur le banc. Le sélectionneur lui a préféré Mattia Cassani, de Palerme, de dix ans son cadet. Criscito n'avait plus été sélectionné depuis longtemps, comme Stefano Mauri (30 ans), qui a remplacé Montolivo dans l'entrejeu. En tête de la Serie A avec la Lazio, Mauri est un des médians les plus en forme de l'élite pour le moment et n'avait plus été appelé depuis trois ans en équipe nationale. Des titulaires contre l'Irlande du Nord, cinq ont participé au dernier match du Mondial, contre la Slovaquie : Chiellini, Criscito, Daniele De Rossi, Simone Pepe et AndreaPirlo, entré au jeu. Prandelli a repris beaucoup de joueurs jadis busés dans un grand club mais qui se sont ressaisis ailleurs. C'est le cas de Criscito, qui n'a pas émergé à la Juventus, et de Cassano qui s'est repris à la Sampdoria après l'échec au Real Madrid, ou encore de l'attaquant de Rome, Marco Borriello, qui a dû laisser sa place à Milan à Zlatan Ibrahimovic. Prandelli s'est plaint de la Serie A à l'occasion de sa sélection. " C'est un championnat riche mais pour le sélectionneur, il est pauvre. Je ne trouve pas ce dont j'ai besoin à certaines positions. J'avais quatre joueurs en tête : deux sont blessés, deux autres sont égarés. "Les analystes confirment ses propos : il n'y a guère d'alternatives aux éléments que Prandelli a sélectionnés. Les jeunes Espoirs ne reçoivent guère leur chance en Serie A et peuvent tout eu plus espérer des minutes de jeu au sein des meilleurs clubs de Serie B. Le sélectionneur n'en maintient pas moins son propre cap, dans sa sélection comme dans son style de jeu : " Le football est un jeu d'interprétation. Le seul engagement ne suffit pas. "RADJA NAINGGOLAN (22 ans), un Espoir belge, joue tellement bien à Cagliari qu'il a provoqué un conflit entre l'entraîneur Pierpaolo Bisoli, qui a titularisé l'arrière à six reprises, et deux vieux serviteurs. Lors de la dernière journée de championnat, le coach a laissé à la maison le vice-capitaine Alessandro Agostini, au club depuis 2004, et le capitaine Daniele Conti, fils de l'ancienne gloire de l'AS Rome, Bruno Conti, à Cagliari depuis 1999. " Ils auront leur chance quand ils seront bons. Pour le moment, Naingollan a ma confiance dans l'entrejeu. " Suite à leurs protestations, les joueurs ont été exclus du noyau mais tout est rentré dans l'ordre entre-temps. LA FÉDÉRATION compte satisfaire les exigences des clubs, qui veulent être indemnisés quand leurs joueurs sont appelés en équipe nationale. La FIGC pense à une somme de 3.000 euros par jour et par international. Sur cette base, la Juventus toucherait 897.000 euros, en cette année de Mondial, Milan 456.000 et la Sampdoria 453.000. SULEY MUNTARI (26 ans), le Ghanéen de l'Inter, ne fait plus partie de l'équipe de base depuis quelques semaines, alors qu'il a entamé sa troisième saison à Milan. Il s'est révolté : " Je ne suis pas de ceux qui s'installent dans la tribune ". Il s'y est retrouvé la semaine passée faute d'engagement à l'entraînement. Le milieu a présenté ses excuses mais il se dit qu'il va émigrer en Angleterre en janvier. LA JUVENTUS est privée pour trois mois de Leandro Rinaudo, un défenseur de 27 ans. Jeudi, il n'a pas joué contre Manchester City à cause de violentes douleurs éprouvées la veille. De retour à Turin, il a subi des examens qui ont révélé la présence d'une hernie. Il a été opéré. GEERT FOUTRÉ