Malines fut longtemps un membre stable du milieu du classement mais en 2013-2014, il a perdu de sa superbe. Les transferts, Mokulu, Prodell et Michalski, n'ont pas atteint le rendement escompté et, encore moins typique du club, il a renvoyé son entraîneur, Van Veldhoven. Ensuite, les joueurs des Balkans ont afflué au Kavé : le manager Veljkovic a fait de bonnes affaires. Malines a renouvelé son staff technique et a opéré un choix surprenant en nommant Jankovic au poste d'entraîneur - lui aussi est un pion de Veljkovic -. Enfin, il y a eu des transferts étonnants à première vue, comme celui de Hanni, un distributeur issu de D2 turque. Mais l'ensemble s'est soudé la saison passée et Jankovic a conquis les coeurs des suppo...

Malines fut longtemps un membre stable du milieu du classement mais en 2013-2014, il a perdu de sa superbe. Les transferts, Mokulu, Prodell et Michalski, n'ont pas atteint le rendement escompté et, encore moins typique du club, il a renvoyé son entraîneur, Van Veldhoven. Ensuite, les joueurs des Balkans ont afflué au Kavé : le manager Veljkovic a fait de bonnes affaires. Malines a renouvelé son staff technique et a opéré un choix surprenant en nommant Jankovic au poste d'entraîneur - lui aussi est un pion de Veljkovic -. Enfin, il y a eu des transferts étonnants à première vue, comme celui de Hanni, un distributeur issu de D2 turque. Mais l'ensemble s'est soudé la saison passée et Jankovic a conquis les coeurs des supporters, au point qu'on a porté plus d'estime aux prestations de Malines qu'elles ne le méritaient : après tout, sa neuvième place au terme du championnat régulier n'était que convenable. Après un tirage avantageux en PO2, Malines a disputé les matches de barrage pour un billet européen, ce qui a renforcé le sentiment positif laissé par l'ensemble de la saison. Le compartiment défensif a subi les principaux remaniements. Le gardien Biebauw poursuit sa carrière à Ostende alors qu'en janvier, Pachovski avait déjà quitté le club. Malines a donc enrôlé deux gardiens. D'abord Coosemans, gratuit, selon ses habitudes, puis le chevronné Gillet, loué par Catane, qui évolue en Serie B italienne. L'arrière gauche Obradovic a obtenu son transfert à Anderlecht. Il est remplacé par Volkov, issu du Partizan Belgrade et libre. D'origine monténégrine, il renforce le nombre de joueurs des Balkans à Malines. Corryn, un produit de l'école des jeunes de Lokeren, est également un nouvel arrière gauche. L'occupation des autres postes défensifs reste inchangée. Biset, qui a rejoint l'Antwerp, n'a guère joué la saison passée. La deuxième ligne reste quasiment identique. Mingiedi, un autre produit de Lokeren, est le seul néophyte. Devant la défense, Cissé, très affûté, s'est avéré un réel renfort la saison dernière. Valeur sûre, De Petter a, du coup, nettement moins joué. Le médian axial Rits a obtenu une prolongation de contrat. Il a connu une excellente période la saison dernière mais il ne parvient toujours pas à conserver son niveau tout au long de la saison. Van Tricht a disparu du premier plan tandis que Van Damme s'est forgé une vilaine réputation de boucher. L'éclosion de Hanni a été nettement plus belle à observer. Il s'est débarrassé des doutes suscités à son arrivée par son flair et il semble disposer d'une belle marge de progression. Les extérieurs Matthys et Claes ne sont pas sûrs de leur place dans le 5-3-2 prôné par Jankovic. Claes a également connu un passage à vide. Enfin, le médian offensif Wolski, que la Fiorentina loue à Malines depuis janvier, n'a pas encore placé son sceau sur l'équipe. Veselinovic donne le la dans le secteur offensif. Il n'est pas seulement bien démarqué : il a inscrit treize buts lors de l'exercice précédent et certains étaient décisifs. Il s'intègre bien dans le système de Jankovic, renvoyant Naessens et Verdier au second rang. Malines n'a pas utilisé l'argent du transfert d'Obradovic pour injecter de la qualité à son noyau mais il est parvenu à conserver la majeure partie de son groupe. Pendant que le club oeuvre à l'agrandissement de son stade, qui devrait à terme lui permettre de lutter pour une place en PO1, Jankovic peut poursuivre son travail sur le terrain. Les joueurs se connaissent, désormais, et maîtrisent mieux le système prôné par l'entraîneur. Reste à voir si ça suffira pour franchir un nouveau cap sur le plan sportif. PAR KRISTOF DE RYCK