Je me le suis dit deux fois à l'issue de Galatasaray-Anderlecht, et je ne le répéterai jamais assez : enfoui dans son joli package technico-tactico-physique, le foot est d'abord un jeu cruel ! Car primo, ça fait toujours ch... de se ramasser une égalisation dans les arrêts de jeu, alors que le rêve de victoire était intense, proche, justifié quant au mérite. Et deuxio, ce fut au surplus cruel pour mon petit coeur à moi, parce que l'Anderlechtois qui s'est récolté l'opprobre est un gars que j'ai toujours apprécié.
...

Je me le suis dit deux fois à l'issue de Galatasaray-Anderlecht, et je ne le répéterai jamais assez : enfoui dans son joli package technico-tactico-physique, le foot est d'abord un jeu cruel ! Car primo, ça fait toujours ch... de se ramasser une égalisation dans les arrêts de jeu, alors que le rêve de victoire était intense, proche, justifié quant au mérite. Et deuxio, ce fut au surplus cruel pour mon petit coeur à moi, parce que l'Anderlechtois qui s'est récolté l'opprobre est un gars que j'ai toujours apprécié. Pas de méprise, je ne parle pas d'Aleksandar Mitrovic, même s'il a fauté en loupant grossièrement une occase de 0-2 ! Celui-là, je me laisse seulement une chance de l'apprécier à l'avenir, il n'a que 20 ans : même que, né le 16 septembre 1994, il n'a pas dû être à la fête le jour de son anniversaire ! Mais pour l'instant, je trouve seulement qu'Alex a du flair pour les foutre au fond en Belgique, et je me demande parfois s'il a autre chose en tête que du flair en Belgique... Quant à mon p'tit coeur, c'est pour Sacha Kljestan qu'il pleure. On a tous une petite liste de joueurs qu'on a envie de défendre, parce qu'on les trouve sous-estimés : c'est mon cas pour Kljestan, l'homme comme le footballeur. Il ne fait pas de vagues quand il n'est pas aligné, il a le sens du groupe et de son fonctionnement. Ce n'est pas un hasard si c'est sur lui que Dennis Praet fonce quand il ouvre le score. Ce n'est pas de la frime quand une caméra saisit parfois sa joie bondissante du banc, lorsqu'Anderlecht score quoiqu'il ne joue pas. Mais aussi, car être un brave mec ne suffit pas, c'est un fort bon joueur de l'ombre : vista rapide, peu de déchets dans la passe, disponibilité, replacement défensif, intelligence,... une lucidité qui serait l'antonyme du flair ! La saison dernière, aux pires moments de pataugement mauve, Kljestan fut un des rares à tirer son épingle du jeu. Relayeur, il n'avait rien à envier à Lucas Biglia dont on dramatisait le départ, même que Sacha butait plus que Lucas ! Et je me disais que son défaut, pas fréquent en foot, c'était d'avoir un ego SOUS-dimensionné... En fait, pour être tout à fait honnête, Sacha a un autre défaut : ne pas avoir un coup de rein comme celui d'Eden Hazard, par exemple. C'est d'ailleurs pour cela qu'il preste milieu-milieu, là où ce manque s'avère moins souvent fatal,...mais pas toujours, la preuve par l'égalisation du Gala ! Oui, c'est Sacha qui se la chope. Un, il se retrouve à défendre dans le rectangle face à Aurélien Chedjou, droitier et qui pénètre à gauche. Deux, il ferme un peu plus l'intérieur que l'extérieur, j'aurais fait la même chose : Sacha se sait grand lent, et se dit que l'Aurélien n'est qu'un stoppeur pas trop technique qui tentera de rentrer sur son bon pied. Trois, l'Aurélien avait hélas un coup de rein pas moche, il déborde sur l'extérieur. Quatre, son pied gauche n'était pas mal non plus, il centre. Vous connaissez la suite, elle s'appelle Burak Yilmaz. C'est cruel pour Sacha, qu'y peut son pauvre corps s'il est plus lent à l'allumage ?... Cruel comme si l'on reprochait à Mathieu Valbuena de s'être fait niquer de la tête par Zlatan Ibrahimovic, pour une fois qu'il se retrouve en duel aérien face au but ! D'autant plus cruel que Kljestan était remarquablement entré à la 66', quand il fallait résister et conserver les ballons : il en a demandé beaucoup et les a tous remisés nickel, à un moment où le gamin Tielemans par exemple foutait la trouille, car il en perdait pas mal en s'emmêlant les pinceaux. Bref, Sacha, fieu, si ça c'est pas défendre un mec qu'on apprécie... Je termine avec Kljestan en relayant mon vieux pote Jean-Louis qui fait une fixette sur les prononciations. Oyez, oyez, speakerines et speakers, y'a pas de i après le t, faut pas dire Klestiane comme on dit Christiane ! Je dois calmer Jean-Louis qui n'a plus 20 ans comme Mitrovic, et risque l'embolie dès qu'il entend Sééééls au lieu de Sels comme dans Pauwels, dès qu'on ajoute un x à Nuytinck, ou dès qu'on termine Foket comme quai au lieu de comme quéquette. Perso, la chose qui m'intrigue le plus, c'est qu'ils prononcent tous Swansea comme zizi alors qu'ils prononcent Chelsea comme Sissi. Quelqu'un peut m'expliquer ? " Le défaut de Kljestan, pas fréquent en foot, c'est d'avoir un ego SOUS-dimensionné. "