Lorsque MarkVolders se blessa à l'épaule en juin, en se préparant individuellement pour la reprise des entraînements (il est actuellement en rééducation chez LievenMaesschalck mais ne devrait pas revenir avant janvier), on n'imaginait pas tant de problèmes... Pour défendre ses buts, Mouscron avait le choix entre le jeune Espagnol JoséAntonioSalcedo, 18 ans, et le Slovaque JanSlovenciak, doublure de Volders la saison dernière. " Si on a opté pour Salcedo, c'est parce que Slovenciak ne nous avait pas donné l'impression qu'il pouvait être ce n°1 incontesté ", explique HansGaljé, l'entraîneur des gardiens de l'Excelsior.
...

Lorsque MarkVolders se blessa à l'épaule en juin, en se préparant individuellement pour la reprise des entraînements (il est actuellement en rééducation chez LievenMaesschalck mais ne devrait pas revenir avant janvier), on n'imaginait pas tant de problèmes... Pour défendre ses buts, Mouscron avait le choix entre le jeune Espagnol JoséAntonioSalcedo, 18 ans, et le Slovaque JanSlovenciak, doublure de Volders la saison dernière. " Si on a opté pour Salcedo, c'est parce que Slovenciak ne nous avait pas donné l'impression qu'il pouvait être ce n°1 incontesté ", explique HansGaljé, l'entraîneur des gardiens de l'Excelsior. Salcedo a donc été jeté au feu alors qu'il n'avait encore jamais joué avec des adultes. Il ne faisait pas partie du noyau A d'Albacete, club de D2 espagnole, mais évoluait dans la DivisióndeHonorJuvenil : le championnat d'Espagne Juniors ; Dans sa série régionale de 16 clubs, Albacete a terminé deuxième de sa série, à un point derrière Villarreal, mais devant Saragosse, Murcie et Valence. Salcedo y fut, à un but près, le gardien ayant le moins encaissé. Un talent en devenir, donc, mais des -19 ans espagnols à la D1 belge, il y a de la marge. On pouvait difficilement continuer de la sorte jusqu'au retour de Volders. On a besoin d'un gardien qui, de temps en temps, soit capable de prendre des points pour l'équipe et d'un leader, dans le vestiaire et sur le terrain, capable de diriger sa défense. " CédricBerthelin, arrivé en fin de contrat à Dender et libre, renforcera donc bien l'effectif hurlu. Son nom avait déjà circulé au mois d'août, mais les restrictions budgétaires auxquelles le club est soumis et le fait que l'Excel comptait déjà trois gardiens dans son effectif n'avaient pas permis la concrétisation du dossier. Berthelin, qui a déjà joué trois saisons et demie à Mons (dont une en D2) et une à Dender, sait ce qui l'attend dans le championnat de Belgique. A 33 ans, il a aussi de l'expérience tout court. WimMoyson, l'entraîneur des gardiens de Dender : " Il est opérationnel. Et il s'agit d'un très bon transfert pour Mouscron. A Dender, le jeune AlexandreMartinovic -amené par JanBoskamp - avait eu la préférence en début de saison, mais Cédric s'est rapidement imposé. ". " Il était arrivé à Mons à l'époque de Jos Daerden, qui venait de succéder à SergioBrio, mais l'équipe était descendue en D2 ", se souvient JoséRiga qui a eu Berthelin sous sa direction au stade Tondreau. " Il avait accepté de rester dans l'antichambre et on était remonté immédiatement. Certains disent d'ailleurs que, s'il ne s'était pas blessé à l'épaule durant le mois de mars de la saison antérieure, Mons ne serait jamais descendu. " " C'est un bosseur ", affirme Riga. " Cédric n'a jamais rechigné à l'effort, et malgré ses 33 ans, est toujours prêt à fournir les efforts pour encore progresser ", confirme Moyson. " Lorsqu'on est allé jouer un match amical à Lens avec Charleroi, cet été, je l'ai retrouvé dans la salle de musculation ", témoigne MichelIannacone, actuel entraîneur des gardiens des Zèbres mais qui a entraîné Berthelin chez les Dragons. " Il m'a dit qu'il s'entraînait deux fois par jour. " La principale qualité de Berthelin semble résider dans ses réflexes. " C'est un très bon gardien sur sa ligne ", confirme Moyson. " Il a des réflexes étonnants et, pour un garçon de 1,94m, il se couche très rapidement. " " Il est relativement agile pour un garçon de sa corpulence ", ajoute Riga. " J'estime pour ma part qu'il s'agit d'un gardien très complet ", renchérit Iannacone. " Il a aussi un très bon jeu au pied et un bon dégagement. "Les louanges affluent lorsqu'on évoque les qualités humaines de Berthelin. " C'est un chic type ", assure Moyson. " Il n'a laissé que de bons souvenirs à Dender. "" C'est difficile d'avoir des problèmes avec lui ", témoigne Iannacone. " C'est quelqu'un de très ouvert, de très positif, qui s'entend bien avec tout le monde, de ses partenaires au magasinier. " " Sur base de cela, il devrait parfaitement s'adapter à Mouscron, où l'on cultive ce genre de valeurs ", ajoute Riga. " Je suis vraiment heureux de le retrouver ", confirme BastienChantry, qui a joué une saison en D2 avec Berthelin et est actuellement en pleine convalescence après son opération à l'épaule. " Même lorsque nos chemins se sont séparés, on est toujours resté en contact et on profitait de chaque occasion pour aller manger un bout ensemble. " Pour l'heure, Chantry et Berthelin partagent le même casier dans le vestiaire hurlu ! Mouscron attend de Berthelin qu'il dirige sa défense et donne confiance à ses partenaires. " Il devrait en être capable ", estime Riga. " D'ailleurs, à Mons, j'en avais fait mon capitaine. Il avait gagné le respect de tout le groupe. "" Succéder à Volders n'est pas un cadeau ", reconnaît Chantry. " Les deux gardiens qui ont défendu les buts de l'Excel cette saison ont inévitablement souffert de la comparaison. Cédric est, selon moi, un rien moins fort que Mark, mais il devrait nous rendre de grands services. ". Un jour il sort des parades incroyables, la semaine suivante il passe au travers. " Il a un peu cette étiquette-là, mais elle lui a été collée durant la période qu'il a passée à Mons ", estime Moyson. " J'ai entendu qu'il avait été perturbé par des problèmes familiaux et également, peut-être, par l'annonce de l'arrivée de FrédéricHerpoel. Mais à Dender, il n'a jamais donné l'impression d'être irrégulier. Il s'est, au contraire, montré un gardien très fiable. " Iannacone confirme : " Sa période difficile, à Mons, coïncide effectivement avec les problèmes familiaux qu'il a connus. Il était très proche de son père et son décès l'a beaucoup affecté. Sa concentration en a pris un coup, il n'avait plus la tête au football. "" Et puis, l'ambiance au Tondreau n'était pas toujours sereine ", ajoute Riga. " Or, Cédric a besoin d'être bien dans sa tête. C'est un gardien qui marche très fort à la confiance. "C'est paradoxal pour un garçon de 1,94m : le trafic aérien semble être son principal point faible. Or, c'est dans ce domaine que Salcedo et Slovenciak affichaient le plus de lacunes... " C'est devenu très difficile pour un gardien de rester le maître incontesté de son rectangle ", relativise Riga. " Il y a toujours beaucoup de monde dans la surface : ça pousse, ça tire. Le jeu est devenu très physique. Cela arrive à tous les gardiens de passer à côté d'un ballon. "" Pour un garçon de sa taille, on est peut-être tenté d'attendre un peu plus d'assurance de sa part dans le trafic aérien ", concède Iannacone. " Mais c'est exagéré de dire que c'est un gros défaut chez lui. Il est capable de très bien se débrouiller. "Berthelin dégage parfois l'impression d'être un peu lent, voire lourd. " Que voulez-vous, il pèse 96 kgs ", constate Iannacone. " C'est un poids qu'il faut déplacer et il apparaît parfois un peu lent au démarrage. Mais il n'a pas un gramme de graisse, il est au contraire très musclé. En outre, il compense son relatif manque d'explosivité par son placement et son expérience ", dit Iannacone. " Je ne peux pas dire qu'il soit véritablement lent ", confirme Moyson. " C'est plus une impression qu'une réalité. "Il a terminé la saison dernière avec le tour final sous le maillot de Dender. Mais depuis, il n'avait pas de club et a donc été privé de match de compétition pendant quatre mois. Doit-on craindre un manque de rythme ? " Je ne pense pas ", dit Moyson. " Cédric n'est pas resté inactif. " Il s'est entraîné avec Lens et avait même l'opportunité d'y signer un contrat. ( NDLR : enfait, c'étaitliéaustatutdudeuxièmegardientunisiendesSangetOr, maiscelui- ci afinalementobtenusalicence). Il lui faudra peut-être deux ou trois matches pour réellement retrouver le rythme de compétition, mais cela ne devrait pas durer une éternité. " " Des entraînements ne remplaceront jamais un match, mais Cédric est resté en bonne condition physique ", estime Riga. " Il n'est pas du genre à se laisser aller. "Galjé confirme : " Sur ce que j'ai vu, il est prêt "Alors que Mouscron est contrôlé de près au niveau financier, l'Excel se retrouve avec un nouveau contrat. " Vous avez constaté qu'on a longtemps attendu avant de faire signer Cédric ", souligne l'administrateur BenoîtRoul. " L'Excel doit faire honneur à ses ambitions sportives tout en restant dans la norme du budget que l'on s'est fixé. PhilippeDufermont a déclaré qu'il assumerait et il tient parole : depuis ses déclarations d'intention, il a déjà versé 1,2 million. Berthelin a accepté de revoir ses prétentions à la baisse, les autres renforts ont également signé à des conditions très raisonnables et le nouveau staff technique est moins cher que le précédent. " L'Excel se retrouve aussi avec l'obligation de devoir gérer quatre gardiens (cinq lorsque Volders reviendra) : une situation qu'on avait voulu éviter. " Il faudra bien réfléchir à la meilleure manière de gérer cela ", admet Galjé.lpar daniel devos - photos: reporters