Encore une fois - et c'est bien dommage - on va parler de racisme. La fédération hollandaise rigole beaucoup moins que l'Union Belge. Lors d'un match de Réserves entre Roda et Venlo, notre compatriote Jeanvion Yulu-Matondo avait été copieusement insulté par le Néerlandais d'origine marocaine, Adil Auassar. Ce dernier avait été exclu par l'arbitre pour propos racistes. La fédé a récemment décidé de le condamner à 12.500 euros d'amende et de le suspendre pour cinq rencontres. Il y a vraiment un monde de différence avec l'Union Belge. Aux Pays-Bas, on a apparemment décidé de prendre ses responsabilités. Notre fédé devrait réfléchir et arrêter de dormir...
...

Encore une fois - et c'est bien dommage - on va parler de racisme. La fédération hollandaise rigole beaucoup moins que l'Union Belge. Lors d'un match de Réserves entre Roda et Venlo, notre compatriote Jeanvion Yulu-Matondo avait été copieusement insulté par le Néerlandais d'origine marocaine, Adil Auassar. Ce dernier avait été exclu par l'arbitre pour propos racistes. La fédé a récemment décidé de le condamner à 12.500 euros d'amende et de le suspendre pour cinq rencontres. Il y a vraiment un monde de différence avec l'Union Belge. Aux Pays-Bas, on a apparemment décidé de prendre ses responsabilités. Notre fédé devrait réfléchir et arrêter de dormir... Lionel Messi, lui, avait un peu pété les plombs il y a dix jours. Il a craché en direction de Duda, milieu de terrain portugais de Malaga. Il n'a pas écopé de sanction mais risque de perdre le Ballon d'Or au profit de Cristiano Ronaldo à cause de cette connerie. Il y a en effet un article du règlement du Ballon d'Or qui précise que le vainqueur doit avoir fait preuve de fair-play et d'exemplarité. Il faut maintenant voir si ce crachat va vraiment influer sur le classement final. Pour rester à Barcelone, je dois vous avouer que j'ai eu la chance d'assister, mardi, au match de Ligue des Champions des Blaugranas contre Bâle (1-1). Messi est entré à la 60e et a ouvert la marque 120 secondes plus tard. Il est exceptionnel, mais ce n'est pas le plus important. Au stade, j'ai été frappé par la tristesse du public du Barça. On dirait qu'ils sont tous en dépression, ces gars. Ils viennent au stade, comme s'ils allaient se faire un ciné ou voir une pièce de théâtre. Ils ne sont pas du tout enthousiastes. Il n'y a ni chants, ni cris. Rien, que dalle ! A Chelsea, c'est le même problème : beaucoup d'abonnés mais aucune âme. Le public catalan s'est quand même un peu enflammé quand Messi a marqué. C'est tout ! Ils n'ont même pas sifflé leur équipe quand le match s'est terminé sur un bête 1-1. Bref, c'était fade. Jeudi, j'étais au Standard pour voir leur fantastique prestation contre Séville. L'ambiance contrastait vraiment avec celle du Barça. C'était la folie ! Comme d'habitude en fait... Le 12e homme est toujours titulaire à Sclessin ! Le chanteur britannique Elton John, qui était pourtant président à vie de Watford, a donné sa démission. Le club, relégué à la 21e place de la D2 est en proie au doute. Le manager du club et meilleur ami d'Elton, Aidy Boothroyd, s'était récemment fait virer de Watford et il est plus que probable que ce départ soit à l'origine de celui d'Elton. Les supporters, eux, deviennent fous. C'est quand même grâce au chanteur que Watford a réussi à l'époque à arriver en Premiership. C'est lui qui injectait non-stop du pognon. Jeudi, le journal L'équipe a consacré un article à Mémé Tchité parce que l'attaquant avait planté trois buts contre Valence et figurait dans le onze idéal. Ils l'ont appelé le Burundo-Congolo-Rwando-Belge. Tchité explique dans cet article qu'il est né d'un père rwandais et d'une mère congolaise et qu'il a grandi entre le Burundi et le Rwanda. L'équipe confirme que la fédération rwandaise possède bien un document attestant que Tchité a signé pour jouer avec la sélection nationale, ce que Mémé nie toujours... En Argentine, c'est la folie suite à l'intronisation de DiegoMaradona à la tête de la sélection nationale. Lors de sa première conférence de presse, El Pibe de Oro a eu droit à une standing ovation de la part des journalistes pendant 10 minutes. Ça doit faire rêver notre René national ! L'argentine prépare un match amical face à l'Ecosse qui se jouera à Glasgow. Toute la génération 86 est derrière Maradona. Tout le monde occulte ses frasques, son inexpérience et son ancienne dépendance à la cocaïne. Diego va apparemment reprendre Higuain, du Real Madrid. Il appellera aussi son beau-fils Sergio Agüero. Messi ne jouera pas, suite à un accord avec la fédé argentine. Il a en effet déjà participé aux JO et doit être ménagé. Mais je suis sceptique : on oublie tout ce qui est négatif et on retient ce qui a été fantastique. propos recueillis par tim baete par stéphane pauwels